La grande thérapie de masse : l’éveil

cinemaVous n’aurez pas été sans remarquer que nous sommes dans une sorte de grande pièce de théâtre ou un  film, dans lequel vous n’êtes probablement  que « figurants » ?  Oui enfin… difficile d’attirer l’attention sur un sujet de déni majeur !

On vous a donné un costume et placé à un certain endroit  et vous êtes sensé suivre le mouvement de foule, ou rester dans le décor pour donner une impression de vraisemblable historique ou social ou géographique. Et puis, si vous pouviez participer à l’émotion général, ce serait  bien…ça fait réaliste, et vous aurez peut être une prime ( enfin si on vous a donné un costume de policier). 

Bon !   comme disent les bouddhistes, la vie est une illusion (la fameuse maya), mais ce qui est sympa, c’est quand chacun peut se créer la sienne librement. D’un état à l’autre, de la dépendance ( esclavage même)  à  la liberté, c’est l’éveil. Ne vous illusionnez pas un peu plus, c ‘est graduel . Vous pouvez seulement augmenter votre degré de liberté, un pas après l’autre.  La liberté absolue n’est pas pour demain.

Ne pas avoir les mains liées n’est pas signe de liberté pour autant. Nous sommes intoxiqués et prisonniers dans nos propres maisons.
Et c’est vrai.

Z’en avez pas marre de « figurer » ? De faire » bonne figure » ? Craignez-vous  d’être « intermittents » du spectacle  ?

Certains figurants ont choisi leur costume; on ne sait pas si c’est la couleur qui ne plait pas , mais  la production essaie de les virer. Je pense qu’ils ne sont plus d’accord sur le scénario.

 

En marche !

 

Je crois que le titre du film, c’est « En marche ». Nous sommes sur la bonne voie alors ?  mais personne n’a dit si c’était une marche avant ou arrière ?

Il se pourrait qu’on vous demande de répéter la même scène depuis des lustres; c’est fatiguant.  Et vous ne demandez pas de promotion, genre acteur principal type « héros »… ou scénariste ?

Vous avez remarqué ?  on a un réalisateur  qui a lui-même fait du théâtre dans sa jeunesse. On dit qu’il vient de la finance mais à mon avis, dans la finance, il était déjà  acteur dans le  7ième art. Et ça lui plait !

Par contre, lui, il a obtenu une belle promotion, c’est indéniable . Il n’y a qu’un seul acteur principal. Enfin, sincèrement, je n’envie pas sa place !

 

La production ne lésine pas sur les moyens !

.

ça vous fait pas penser à quelque chose ?

C’est vrai que  les banques participent à la production des films parce que les budgets sont lourds.  Quelques millions, voire milliards ? c’est pas un problème ! L’argent est magique/pas magique, ça dépend pour qui.

La comédie  s’amplifie. Film à grand spectacle et gros budget. C’est malheureusement  tragique pour certains figurants. Le genre  est en fait tragi-comique. Les accessoiristes se trompent; par exemple, dans les armes  ils mettent de vraies balles au lieu de balles à blanc.

Par contre,  pour les effets spéciaux, ils font fort ! Une bonne séquence émotion, ça scotche le spectateur pour un moment.

Les « truquistes » (c’est un métier du cinéma oui oui) n’y sont pas allés de main morte. Ils sont entraînés de longue date bien sûr. Truquage et enfumage sont les deux mamelles du cinéma français (enfin ce n’est pas une exclusivité non plus  !) .

Comme je l’évoquais dans cet article « Pas de fumée sans flamme »   ,  il s’agit de mobiliser l’émotion. Beaucoup d’émotions, ça occupe, ça fait régresser et ça empêche de réfléchir. Oui, il faut gérer l’urgence, appeler les pompiers ou le samu.

Enfin, bref il faut des « sauveurs« , la bonne vieille tactique qui date de 2000 ans (au moins) . Et puisque je parle de cinéma…vous allez trouver dans cet article  deux vidéos qui en disent long sur le grand film tragi-comique dans lequel on ne citera même pas votre nom au générique.

 

Commençons par Dysney pour se mettre …en marche…

 

 

Une  thérapie de masse

 

Ce que je vois dans le grand film « En marche » dont nous sommes aussi spectateur, c’est une sorte de « thérapie de masse », une crise de guérison gigantesque, une catharsis. Mais pour que ce soit utile, il faut se réveiller, être conscient de ce qui se passe et ne pas s’identifier au figurant.

Car les « crises de guérison » ne se terminent pas toutes par la guérison. Parfois le corps humain ou social est en état de débilité trop avancé.

La guérison, c’est  être producteur de son propre film. En devenir le héros  éclairé. 

 

Les petits éveils  d’un petit pourcentage de la population ne suffisent plus dans cette situation d’urgence planétaire qui touchent toutes les espèces animales, végétales. Le New Age n’était qu’une « diversion » pour occuper ceux qui commençaient à comprendre :  un os à ronger.

cinémaIl faut devenir « réaliste ».  La grande erreur des spiritualistes est d’oublier le monde de la matière, de se couper des réalités de la Terre. Pendant ce temps les pouvoirs réalisent leurs projets. 

 

Conscience fiction

 

Depuis plusieurs décennies de nombreux films formatent l’opinion. Sous le vocable  de science fiction ( vous avez remarqué, il y a « science »,  religion moderne), on nous « envoûtent »; on nous met des horreurs sous la voûte de la boite crânienne. Il s’agit d’un véritable « bourrage de crâne » pour effrayer, stupéfier, programmer, induire, hypnotiser et relayer l’info quotidienne débilitante sur GRAND ECRAN .

 

Et voui, vous savez bien, science sans conscience…n’est que ruine …

 

Aujourd’hui on promeut le  réalisme télévisuelle, comme  la télé-réalité. Tous acteurs ! Alors, plus le film est réel et plus les gens s’impliquent émotionnellement.  C’est une astuce formidable que de faire participer les gens à devenir chanteur à la télé, à trouver un conjoint à la télé, à tromper son conjoint à la télé, à vivre des aventures genre Kholenta à la télé etc…afin que la télé canalise votre vie, de A à Z.

Vous êtes télé-informé, télé-distrait, télé-gavé, télé-trompé…et peut être télé-surveillé !

 

Si tu n’as pas de désir, pas de projet, tu es figurant dans le projet de quelqu’un d’autre.

 

Un nouveau genre de film : le Bob’art !

 

Je baptise le nouveau  genre cinématographique : le bob’art et comme vous allez le voir ci-dessous, c’est un genre déjà « officiel ». Constatez par vous même.

 

Laisse un commentaire ! Comment vis-tu ta  figuration ?

 

 

5 comments on “La grande thérapie de masse : l’éveil

  1. ISABELLE LAMARQUE

    Merci pour cet article et tous les autres…..j’y vois de plus en plus clair

    1. Elisandre

      Je suis contente pour toi parce que c’est cela le plus important. Voir ! C’était vraiment le cas de le moment de le dire. Le sor où Jupiter doit annoncer de nouvelles « mesures », une énorme fumée sort de Notre d’Âme. Les âmes sont enfumées depuis un moment. Les âmes en tant que « ce qui anime chacun ». Il n’y a pas besoin de sortir de l’ENA (surtout pas !) pour comprendre que cet incendie là n’était pas possible « naturellement ». Les poutres de chêne de 800 ans, traitées au sel sont de véritables morceaux de fer. Pour faire brûler du chêne comme cela i faut vraiment s’y coller…alors ce n’est pas 3 chiffons et un « nid d’oiseau » qui flambent en 3 minutes qui vont faire un incendie ! Un bel exemple d’enfumage concret. Pour en revenir à la « vision », ceux qui ne voient toujours pas sont des cas TOTALEMENT DESESPERES !

  2. Elisabeth

    C’est lumineux et le jeu avec les mots est superbe ! enfonce le clou
    pour mettre en évidence encore plus ce qui se joue.

    Les mots mis en jeu me font, face à ce qui est désespérant,
    qui est donc très sérieux, rire. Ils me font mieux figurer
    la situation.

    Le garde fou à garder en tête et coeur et jambes :
    Si tu n’as pas de désir, pas de projet,
    tu es figurant dans le projet de quelqu’un d’autre.

    A chacun d’en prendre sa mesure.

    C’est un superbe article de qualité et la vidéo sur la cathédrale
    est bien placée pour démontrer le scénario
    dans lequel on joue. Elisandre nous invite
    à le déjouer pour retrouver notre altitude
    et ne pas se laisser saisir par ce niveau
    des apparences premières
    qui axphyxie toute vie, tout élan créatif,
    nous guidant dans un combat vain, nocif.

    1. Elisandre

      Merci Elisabeth pour ton commentaire. Toi aussi tu vois mieux ? Tant mieux ! Il faut aller dans le sombre chercher la lumière. . Les spiritualistes « s’éblouissent » le plus souvent avec des bonnes paroles. Il ne faut pas oublier que le mouvement « New Age » a été lancé par la puissante famille Rockefeller pour diluer les esprits critiques dans un magma psycho-spirituel.

      De la même manière que les chevaux de trait portent des oeillères afin de ne voir que ce qui est devant eux, les masses ne peuvent voir que là où elles sont supposées voir.

  3. Elisabeth

    Je tiens à ajouter que ce que j’ai dit
    ne résume pas le tout.
    C’est très riche.