Articles

L' »affaire du siècle » : bienvenue dans le monde fini

trainSi tu veux bien refaire alliance avec le vivant, si tu n’es pas  dans le déni au sujet de notre avenir en tant que Terrien, si tu te poses des questions, et que tu cherches des « pistes » de réponses, cet article va t’éclairer. c’est du moins mon souhait !

La conscience collective s’éveille peu à peu à la possibilité d’un effondrement planétaire. (collapse), un changement radical de civilisation. Pour moi, cela ne fait aucun doute .

Cette situation te provoque certaines angoisses ou au moins un flou dans ta vie, comme si tu avais du mal à envisager l’avenir, mais elle te force à réfléchir;  car tu as peut être des êtres chers dans ce futur, des enfants,  des petits-enfants. Même si ce n’est pas le cas, par compassion, tu  cherches des solutions ou  tu souhaites en mettre en place. 

Comment vivre au mieux  l’effondrement et contribuer au changement par la puissance  érotique ou héroïque ?

Donnez-vous une mission, pour que la vie prenne sens !

mission de vie contes de féesQuand je donne  sens à la vie, la vie prend sens. Quand nous sommes venus au monde, nous étions porteurs d’une mission. Pourquoi certains d’entre nous semblent avoir égaré cette sorte de contrat d’alliance avec leur âme ? Et comment retrouver le chemin quand on est perdu dans le labyrinthe existentiel ?

Regardons un peu ce qui se passe au niveau biologique car c’est dans le biologique que la logique ( = intelligence, cohérence, entendement) de la vie s’exprime. ( bio = vie). Prenons un exemple simple :
Quand le gland vient au monde, sa « mission » est de devenir un chêne. On pourrait dire qu’il est guidé par son « modèle de croissance »,  modèle commun à toute son espèce ,  sorte de plan de croissance qui le tire de son inertie ; il vainc la gravité terrestre.
Même si nous sommes des êtres un peu plus complexes, c’est la même vie qui nous habite, le chêne, le singe ou la cellule. Comment pourrait-il donc en être autrement pour nous êtres humains ?

Retrouvez votre royauté ou la Belle et la Bête

Si vous préférez écouter ou télécharger cet article cliquez sur le podcast ci-dessus

 Pour réussir, il faut aussi savoir comment  on échoue. Cela donne un vrai choix et c’est primordial ! Il existe plusieurs versions du conte la Belle et la Bête. « Comment on rate sa chance » est  le thème de mon article précédent : dans la version lorraine du conte titrée « Le Loup Blanc » . Ce  sera ici « comment réussir sa chance » dans la  version plus connue  de Madame Leprince de Beaumont : une pure merveille  dont je vais  proposer une interprétation complémentaire à celle qui est habituellement donnée par Bettelheim.