Articles

Crois-tu savoir ce qu’est la sexualité ?

plaisir sexualitéJe te préviens, cet article est décapant.

Comme beaucoup de personnes, tu crois peut être que pour changer la qualité de ta vie, il te faut beaucoup d’argent. Tout te pousse à croire cela. Il n’y a qu’à voir sur internet le nombre de propositions pour gagner plus d’argent et trouver sa « liberté financière ». Mais cela n’a jamais été vrai. Comprend bien que je ne veux pas nier l’utilité de l’argent comme moyen d’échange et son côté pratique pour  fixer les modalités de l’échange de valeurs ; cependant  le moyen est souvent confondu avec le véritable objectif  qui est  le désir de vivre pleinement , le plaisir de vivre pleinement, c’est à dire corps et âme. C’est bien le plaisir de vivre sa vraie vie qui rend  heureux, qui fait vibrer ? Il faut éliminer le voile de toutes sortes de « conditions ». Du style, je serai heureux(se) quand :

  • je serai riche
  •  je serai en couple
  • j’aurai plus « confiance en moi »
  • j’aurai une plus belle voiture…etc…

Il existe  d’autres « pouvoirs » que celui de l’argent.

Si nous réenchantions la sexualité ?

le plaisirDepuis qu’a sonné l’heure de ce qui fut appelé la révolution sexuelle (mai 68), ou en sommes-nous de notre vision de la sexualité ? Quels constats pouvons-nous faire ? Quelles conclusions en tirer ?
Entre puritanisme et libéralisation , comment redonner sa vraie dimension et quel sens à cette facette si intime et subtil de la relation humaine ?
Comment donc réenchanter la sexualité ? Mettons-y  de l’attention, pour évoluer et lui donner un sens constructeur
.

La magie du plaisir, remède universel

Cet article fait partie d’un « carnaval d’articles » initié par Philippe du blog  Gourmet végétarien . Cela signifie que plusieurs blogueurs ont écrit sur un sujet commun, selon la thématique de leur blog. Ici le sujet est « le plaisir ». Vous trouverez un résumé des différents articles à cette adresse gourmetvegetarien.com

Comment parler du plaisir sans parler du corps ? Depuis la nuit des temps, le corps est associé à la maladie, la douleur, la souffrance. La peur de la souffrance ne peut être surmontée qu’en développant