Articles

Cette idée obsolète empêche les couples d’être heureux

histoire d'amourUn petit check-up de couple ?

  • Vous démenez-vous pour résoudre vos problèmes de couple?
  • Les mots  “compromis, négociation” reviennent-ils  souvent quand vous parlez ensemble ?
  • Ressentez-vous souvent le besoin de “faire le point” sur l’état de votre relation ?
  • Avez-vous perdu le fun qu’il y avait avant, quand vous vous êtes rencontrés?

Tous ces symptômes viennent d’une mauvaise conception du couple, partagée par de nombreuses personnes et cela pourrait bien être la vôtre

Dans cet article, je voudrais débouter une croyance populaire pour changer radicalement la vision que vous avez de votre relation et faire que vous vous sentiez beaucoup mieux avec votre partenaire.

Travailler dur pour le miel

Il s’agit de l’idée que « pour être en couple, il faut faire des efforts »

Vous ne vous souvenez probablement pas de la première fois que vous avez entendu cette phrase. C’est parce que c’est une idée implantée depuis longtemps dans la culture de couple. Cela fait partie d’une croyance globale que nous devons faire des compromis et même se sacrifier pour être heureux dans une relation.

Et c’est bien sûr exactement le contraire.
Cette idée   que « la relation demande des efforts »   vient du fait  que nous savons que nous sommes différents, et ça on ne peut le nier, mais là où ça pèche c’est de croire que les différences doivent être aplanies si on veut être heureux.
Rien de plus faux!
Traiter les différences avec le compromis et la négociation est une mauvaise idée qui amène à une dynamique d’affrontement, de conflit ; cela vous amène à voir la relation comme une situation dans laquelle vous allez devoir abandonner des parties de vous-même.
Cette manière de penser crée du ressentiment entre les deux partenaires et conduit à des frustrations – que vivent beaucoup de couples.
Les compromis c’est quand vous devez perdre quelque chose. Avec cette idée de compromis, les mariages commencent par une sorte de trêve plutôt que comme une merveilleuse aventure.

Pour le meilleur ou pour le pire ?

Vous imaginez, les mariés qui reviennent de leur lune de miel, chacun avec l’idée que “bon maintenant on arrive au pays des sacrifices et des compromis”?

C’est aussi intéressant que de prendre un job que vous n’appréciez pas , juste parce que vous avez besoin d’argent; ça retire la spontanéité et la liberté dans les interactions.

Quand i faut prendre une décision, pour envoyer les enfants à l’école ou décorer la maison, ou quoi faire pour diner, cela devient une obligation, plutôt qu’une source de joie.

Il y a bien mieux à faire!

Un nouveau paradigme de penser

La Belle au Bois Dormant, dénouer les fils du destin ?

Belle au Bois Dormant

La Belle au Bois Dormant, pose clairement  la question de la fatalité et du libre arbitre. 
Sort figé ou  vie choisie?
Le roi et la reine avaient attendu bien longtemps avant que ne vienne au monde leur enfant.
Une fille belle comme un soleil.
Cette difficulté à enfanter témoigne dès le début du conte d’un désordre dans le royaume  d’une créativité bloquée. Vous connaissez  cette  histoire d’une adolescente de 15 ans?  Celle qui s’endormit pour longtemps à cause du  sort jeté  par Nécessité – la fée acariâtre qu’on avait préféré oublier lors des réjouissances du baptême de la Princesse  … aïe!
mais vous ne savez peut être pas quelles sont les clés …pour se libérer d’un destin ensorcelé…

Votre future histoire d’amour… sur un plateau

célibataireVous êtes célibataire, désespérément célibataire…rassurez-vous, plus pour longtemps : on a pensé à vous. Vous allez être soulagé ! voyez comment .

Vous êtes piégé par la « vie moderne » ? Pour vous les rencontres ne sont plus qu’un rêve, un espoir, une nébuleuse ? Ce ne sera plus un problème, suivez moi bien, votre rêve va devenir réalité !

Petite histoire d’amour toute simple

Un petit billet envoyé par Gérald pour témoigner de son histoire d’amour récente. Quelle belle retraite en perspective ! Dans cette simplicité se trouve toute la magie de la vie. Que cela encourage chacun à se préparer à l’amour. Voici le petit témoignage de Gérald :