Articles

L’enfant en exil

bébéDans cet article, je rétablis la « vérité » sur la cause des difficultés existentielles de l’adulte et je mets en avant les conséquences graves d’une erreur courante.
L’opinion public a tendance à croire que les problématiques vécues à l’âge adulte viennent de leur enfant intérieur blessé. En gros, elle le rend responsable de leurs dysfonctionnements psychologiques.
La logique veut donc que la solution qui semble la plus facile consiste à continuer  d’occulter les messages que ce petit être (qui habite au fond de chacun) leur envoie. On entend donc des plaintes comme celle-ci  : « si je vis cela, c’est parce que j’ai (attachement) la blessure de l’abandon, ou de la trahison etc… » La personne est alors enfermée dans une boucle de cause à effet ( cercle vicieux) qui, généralement, stigmatise la souffrance à travers des événements répétitifs venant renforcer cette croyance.
Elle évite ainsi tout contact intime et profond avec la partie la plus sensible et  vivante d’elle-même : son Coeur d’Enfant qui pourtant est promis à  une profonde résilience psychologique et spirituelle et à un destin fabuleux ( puisque approprié à sa nature intrinsèque). De nombreux contes relatent l’histoire de cette résilience…et même l’histoire de Moïse)