Articles

Aux noms des dieux !

Les deux premiers mois d’été en astrologie sont consacrés aux luminaires. La Lune pour le signe du Cancer et le Soleil pour le signe du Lion.

Triple  occasion pour moi 

1) de parler de la Déesse Artémis et de son frère jumeau Apollon, respectivement déesse de la Lune et  Dieu du Soleil. 

 2) d’apporter quelques précisions sur les dieux et déesses, sur les religions en général. 

3) de proposer des astro-coachings de 30 minutes sur des sujets précis comme  « le code secret de ta destinée », « ton potentiel amoureux », « la découverte de ton Génie », l’activation de ton potentiel financier. 

(clique pour voir mes propositions)

Dans un prochain article, nous ferons  connaissance   avec la Déesse Artémis qui porte aussi le nom de Diane chez les romains,  Nous la retrouvons en tant qu‘Isis chez les égyptiens et même en tant que Marie  dans les religions monothéistes  qui ont suivi (Judaïsme- christianisme et islam).

Oui oui, c’est toujours la même ! Cela t’étonne non ?

Ceux qui sont « religieux » croient toujours que ce à quoi ils croient est la vérité et que les autres n’ont que des croyances ridicules et des superstitions. Ou sont des fanatiques. Mais quand on croise un peu  différentes histoires au sujet  des « dieux », on s’aperçoit qu’au fil du temps et parce que ça les arrangeait, les « autorités » de l’époque ont repris à droite à gauche les mêmes histoires en les arrangeant un peu, en les remaniant à des fins politiques.

Comment donner de la puissance à la nouvelle année

Le dieu JanusIl semblerait que la  tradition des voeux   remonte à la Rome antique. Le  mois de  janvier était dédié au Dieu Janus. Ce Dieu possède 2 visages, l’un regardant vers l’avant et l’autre vers l’arrière,  ce qui voulait dire qu’il voyait en même temps le passé et le futur. Les voeux étaient  des prières adressées à Janus. Mais quel est le secret de la réussite des voeux adressés à ce Dieu ?

 

Le mois de janvier,  est consacré au Dieu Janus et aux voeux qu ‘on lui adresse. Les voeux sont des sortes de prières. Est-ce suffisant de prier les dieux ? ( dépoussiérez le mot évidemment)
Les mythes grecs et romains, fondations de notre culture, continuent d’être opératifs dans nos psychismes, (et  les archétypes (dieux) n’apprécient pas d’être ignorés). Ils font partie de l’inconscient collectif. Oubliés, leur influence est négative car elle agit à notre insu. Comme s’ils nous possédaient.