Articles

Démystifions la peur du changement [2]

temps La première partie de l’article est à lire en cliquant ici.  J’y décrivais la peur du changement et le fait qu’un change-ment,  subi ou décidé, provoque une sorte de chaos cognitif qui se passe dans « l’invisible », sous la boite crânienne. L’invisible est à priori angoissant car on ne peut le « contrôler » objectivement .

Le changement est  inévitable  et vient bousculer les « programmes », les autoroutes neuronales établies, sortes de circuits d’information  responsables de nos automatismes de penser et d’agir (ou non agir).

Ces schémas de  pensées maintiennent  en quelque sorte les histoires de notre « moi » . Ce qu’on appelle alors le « mental »  est garant du maintien, de la persistance, de la chronologie de nos représentations sur nous–mêmes et notre histoire.

C’est ainsi que nous en venons à nous identifier à ces représentations de nous-mêmes, les gardant en mémoire par l’intermédiaire des pensées…qui créent elles-mêmes des formes-pensées collectives, donc à terme des formes.

Démystifions la peur du changement ! [1]

cerveau Pourquoi le changement semble t-il difficile et souvent risqué ? si vous vous posez cette question, je vous donne une piste de compréhension.

De  signe « mutable » (gémeaux)  le changement est ma nature. Mais pas n’importe comment. 

J’accompagne le changement et l’éveil par la réalisation des souhaits et désirs dans le miroir des contes de fées depuis…plusieurs décennies…que le temps passe mes amis ! Même vieillir est un changement que j’ai apprivoisé. Pour être heureux, il vaut mieux suivre le mouvement de la vie.

Vous aspirez à un changement mais il vous fait peur ou vous semble difficile ? Pourquoi est-ce difficile d’effectuer un changement ? je démystifie la peur du changement  dans cet article. Rien de sorcier !

Change de planète ! révèle ton coeur d’enfant innocent …

L’innocence est le monde de l’Enfant. L’innocence, c’est le fait de « ne pas nuire ». Se révéler, se dévoiler, se co-naître, c’est revenir en cet état qui a été et est gâché, spolié de plus en plus tôt aujourd’hui.
Le journal « Le Monde » se mobilise pendant une semaine :
Que faire face au défi du changement climatique ? Comment agir, concrètement, à l’échelle individuelle ou collective ? Les initiatives citoyennes ont-elles un sens alors que c’est tout le système qu’il faudrait faire évoluer pour espérer limiter les effets du dérèglement ? Alors que la COP24 sur le climat s’est ouverte, dimanche 2 décembre, en Pologne, la rédaction du Monde se mobilise autour de ces questions.( c’est elle qui publie la vidéo ci-dessous)
Il y a des marches pour le climat, des colloques pour le climat, oui… mais des actions  directement efficaces ?
Alors, sûrement que ceux qui marchent pour le climat sont vegans ou en passe de l’être ??? mais sinon, la vidéo ci-dessous peut éclairer ta chandelle. Rouspéter, contester, se rebeller, faire la révolution ne sert strictement à rien. On l’a vue tant de fois dans l’histoire du monde. Il faut s’appliquer à soi-même ce que l’on revendique ( pas seulement faire  le tri des poubelles)  . Agir  ! Si on réfléchit quelques secondes…   ce que la population fait endurer ( en pire) aux animaux est EXACTEMENT, vis à vis de l’humanité, ce qui est reproché aux gouvernements, ( l’oligarchie qui nous rend esclaves) ..