Articles

Artémis ou la Conquête de ta Nature Féminine.

« C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas » (Victor Hugo)

”Artémis, une déesse  qui représente les lois de la nature !

On en a bien besoin non ? Une déesse est un archétype. (un archétype est un modèle parfait)

Artémis  est l’archétype du pouvoir lunaire, la puissance du Féminin.

Le mot pouvoir  signifie  « capacité à exprimer et réaliser un potentiel. »

Je peux ! We can ! Artémis appelle toute femme à sa révélation « naturelle ». 

Le pouvoir lunaire est une force que l’être humain doit chercher à s’approprier. Mais tout ce que représente ce pouvoir agît de manière subconsciente chez l’être humain. Ce qu’il vit consciemment est déjà difficile à maîtriser, alors le subconscient …lui échappe presque totalement.

Que connaît-il de l’influence collective dont il est l’objet ?  Pas grand chose. L’industrie publicitaire se sert du subconscient pour manipuler l’être humain trop naïf.

Aux noms des dieux !

Les deux premiers mois d’été en astrologie sont consacrés aux luminaires. La Lune pour le signe du Cancer et le Soleil pour le signe du Lion.

Triple  occasion pour moi 

1) de parler de la Déesse Artémis et de son frère jumeau Apollon, respectivement déesse de la Lune et  Dieu du Soleil. 

 2) d’apporter quelques précisions sur les dieux et déesses, sur les religions en général. 

3) de proposer des astro-coachings de 30 minutes sur des sujets précis comme  « le code secret de ta destinée », « ton potentiel amoureux », « la découverte de ton Génie », l’activation de ton potentiel financier. 

(clique pour voir mes propositions)

Dans un prochain article, nous ferons  connaissance   avec la Déesse Artémis qui porte aussi le nom de Diane chez les romains,  Nous la retrouvons en tant qu‘Isis chez les égyptiens et même en tant que Marie  dans les religions monothéistes  qui ont suivi (Judaïsme- christianisme et islam).

Oui oui, c’est toujours la même ! Cela t’étonne non ?

Ceux qui sont « religieux » croient toujours que ce à quoi ils croient est la vérité et que les autres n’ont que des croyances ridicules et des superstitions. Ou sont des fanatiques. Mais quand on croise un peu  différentes histoires au sujet  des « dieux », on s’aperçoit qu’au fil du temps et parce que ça les arrangeait, les « autorités » de l’époque ont repris à droite à gauche les mêmes histoires en les arrangeant un peu, en les remaniant à des fins politiques.