Articles

Nous sommes seul pour prendre soin du royaume !

terre verteNon, pas d’S à seul !
Vous allez comprendre pourquoi. Cet article est un peu spécial.  Mais sa teneur n’est pas contradictoire – bien au contraire –  avec notre Bien Commun et la réalisation sur Terre de notre « conte de fée ».
La particularité d’un conte de fées ou conte merveilleux est ‘la fin heureuse« , le « happy end »; elle n’est bien sûr qu’une étape vers le grand but de la vie, grand but sans fin… inimaginable pour le mental tel qu’il est programmé aujourd’hui. 
Si nous voulons que l’étape soit une réussite, nous avons tous un virage à prendre : cela s’appelle  la responsabilité TOTALE de nos actes et de ce que nous appelons notre univers.  Cette responsabilité passe par la solitude totale de l’Être face à l’univers qu’il crée à chaque instant dans sa totalité. Nous qui avons créé un Dieu Créateur pour nous déresponsabiliser, la Terre, notre petit véhicule spatial vient nous rappeler que cette illusion doit changer de forme. 
Nous sommes SEUL, tous autant que nous sommes. Il ne tient donc qu’à chacun de nous de changer l’univers qu’il a créé.  Ceci n’est qu’une introduction à mon article qui  ne se poursuivra pas sur ce thème métaphysique , mais sur une thématique précise : la dépollution informatique (une de plus à entreprendre) 

Garçon ! la formule  » Prospérité » siouplait !

prospérité contes de fées Que vous évoque le mot prospérité ? sans doute le voyez-vous comme un synonyme d’abondance, de situation bénéfique et favorable, de quelqu’un de bien né ? Et vous avez raison ! mais peut être aussi croyez-vous qu’il faut  « avoir » de la chance pour être prospère, avoir une situation enviable, meilleure que celle des autres, ou bénéficier d’un concours de circonstances aléatoire, organisé par le dieu hasard ( c’est le dieu des scientifiques purs et durs).  Non, vous n’y êtes pas…