Transforme les sorcières en soUrcières

sorcière blanche-neige

Comment passer de sorcier/sorcière à sourcier/sourcière ?  

Bizarre n’est-ce pas ces deux mots SORCIER ET SOURCIER qui n’ont qu’un U de différence et qui pourtant signifient l’inverse l’un de l’autre  ! Inverse veut dire complémentaire. Un U comme un vase, qui pourrait recevoir et aussi contenir pour donner, offrir.

  

La transmutation est simple, mais pas facile comme tout ce qui est simple, puisque la société est devenu sciemment compliquée afin de ne pas évoluer. En effet, pour se rendre quelque part, si le chemin est compliqué, ce n’est pas facile et il y a même le risque  de ne jamais aboutir.

Mais pourquoi diable ne pas vouloir aboutir ? Est-ce  un mystère  ? Non ! I faut désirer et décider de perdre le sentiment d’impuissance et d’absurdité. 

Les sorcières dans les contes

 

Au cours de la quête du héros, les sorciers/sorcières, représentent le premier niveau d’obstacle : à savoir le « penser conditionné ». Ils/elles  sont les premiers gardiens du seuil, quand on décide de répondre à l’Appel d’un désir. 

Le héros est celui qui constate un manque dans le royaume. C’est souvent le roi qui lui fait la demande de combler le manque. Aller délivrer la princesse des griffes du dragon par exemple, car sans princesse, pas de mariage, pas de pérennité du royaume.

petit poucetParfois,  c’est une nouvelle bouleversante, une tragédie qui demande  un changement urgent. Sans ce changement, c’est la mort ou un risque grave. Comme par exemple la pauvreté dans  la famille du « Petit Poucet« . Ou parfois simplement « l’ennui, le manque de sens » comme dans le conte du « Hardi Petit Tailleur ».

Au départ, le héros est naïf. Il est innocent mais encore au stade de la naïveté. Qu’est-ce que ça veut dire ? qu’il a été éduqué, mais au cours de cet éducation il est devenu crédule, il a perdu son discernement propre, le lien à sa véritable identité. il a oublié sa mission et il obéit à des ordres extérieurs. Il   a mis des noms et des « non » sur les choses. C’est juste, mais…

En réalité sa vie est en « désordre » car il ne vit pas l’ alignement entre ce qu’il est  et ce qu’il fait par obéissance. Il va devoir « rectifier ».

Il a momentanément « vendu son âme au diable » comme on dit. Ceci veut dire qu’il est coupé en deux puisque  la définition de diable est   division.  Il y a la personnalité qu’il a construit en surface, et c’est OK ; mais son âme réclame maintenant la gouvernance. Donc, sa mission commence. Il va falloir qu’il la remplisse en lâchant les ordres extérieurs.  Ses repères extérieurs vont même pour une partie être contraires à sa mission. il doit trouver des repères intérieurs venus de sa source (le monde de Tout-Possible).

Et c’est cela les sorciers/sorcières ! toutes les pensées conditionnées qu’il a fait siennes, par obligation ou habitude, et les efforts qu’il a faits pour se normer (se faire aimer) . ça peut être dans sa famille ou dans d’autres collectifs.

 

Donc, quand il se décide à se mettre en quête pour « remédier » au manque (se remettre au centre ), il se heurte à cette division entre ce qu’il est dans le plus intime de lui-même et ce qu’il est convenu qu’il ou elle soit : son sort ! son sortilège. 

petit poucet. Il ne connait plus sa puissance d’être et quelque chose ou quelqu’un le renvoie à l’ignorant qu’il est devenu.

Le Petit Poucet se fait manger les miettes de pain par les oiseaux. Cela signifie qu’il n’est pas capable de se souvenir de son but céleste. Le ciel représente le « devenir », l’immensité de la supraconscience à laquelle on n’a pas encore accès, l’au-delà du moi. .

Blanche Neige se fait empoisonner par la reine déguisée en sorcière. Elle a affaire à elle plusieurs fois, avant que ne se réveille son principe masculin qui va venir la réveiller s’unir, se « dépasser », se transcender. .

 

Les ruses des sorcières

 

Il y a des sorcières très perverses; chacun les rencontre dans sa vie, mais elles sont toujours à l’intérieur de soi évidemment. Dans sa conscience devrais-je dire. L’extérieur est le miroir du moi, et les contes sont des miroirs de conscience de la transmutation progressive de celui-ci. Alors,en prenant conscience,  les sorcières  peuvent devenir  des soUrcières ou des fées si  tu préfères. Parce que les fées sont les messagères de la Fécondité, du royaume de Tout-Possible. elles sont les messagères du futur, de la capacité de devenir.

« Quel est ton souhait » te disent-elles ? Mais sit tu es encore aux prises (figé dans ton sortilège) avec les sorciers, alors tu dis « va te faire voir ! » ou « ôte-toi de là sale nabot » quand c’est un nain qui vient vers toi.

En effet les fées comme les sorcières apparaissent sous des formes très variées ( dans les contes et dans la vie).

 

L’Ondine à son étang

 

Dans le conte « L’Ondine à son étang » la sorcière apparaît sous la forme d’une Ondine perfide qui  accorde  la richesse à un  meunier (qui était au désespoir de pauvreté) ;  mais dans son immaturité, sa naïveté,  il ne s’est pas aperçu qu’en échange, elle lui demandait  son fils ( elle l’a englouti plus tard)

On paye parfois un tribut très lourd aux sorcières, si on n’y prend pas garde !

 Il faut donc ensuite « se racheter« , ou plutôt leur racheter notre âme. Les sorcières sont créatives sur le plan matériel, mais vole ton âme car elle n’en ont pas.  Il faut ensuite un fort désir pour la leurs racheter.

La première chose à faire d’abord est de bien comprendre comment elles te tiennent. La mode du New Age en a fabriquées beaucoup.

Voici un moyen de répérer les sorcières spirituelles qui tiennent le monde  de la spiritualité sous leur doigts crochus.

 

Les « coups du sort »

 

Être sous le coup d’un sort, c’est être possédé par un aspect de soi-même, une image de soi, un rôle dont on ne peut se détacher ; la « victime » ou n’importe quelle croyance sur soi qu’on garde immature, qu’on ne laisse pas grandir. Par loyauté familiale, par crainte de l’avenir, par peur de la nouveauté ou autres raisons mentales absurdes…(absurde = sourde)

Et alors, tu peux t’ entendre dire, pour retrouver ton « ouïe » et ton « oui » : « moi je suis comme ceci et comme cela…j’ai toujours tout raté, je suis trop sensible…je me fais toujours avoir…c’est MA blessure de…et plein d’autres balivernes.

Tu sais même comment tu te fais piéger par tes sorcières, souvent, mais tu en restes là. C’est plus fort que toi !

Alors NON , ce n’est pas plus fort que toi, mais plus tu laisses faire la sorcière, et plus ce sera difficile de lutter contre elle.

voici un moyen de commencer à racheter ton âme ( clic)

 

Le désir ; sortir de la chrysalide

 

Mais d’un autre côté, tu prétends à des souhaits !

Donc, tes désirs ne peuvent sa réaliser car tu restes bien soumis à une certaine image de toi, à un ego que tu maintiens dans une forme précise. Tu restes dans la chrysalide ; peu importe les épreuves que te fait vivre la sorcière, tu préfères cela, parce que les épreuves qu’elle t’impose, tu les connais.

Et puis tu attends qu’elle te rende ce qu’elle t’a pris, mais elle ne le fera jamais sans que tu ne deviennes plus forte qu’elle, que ton désir soit suffisamment fort, crée une énergie au moins égale au sortilège qui te tient. Ceci est la clé pour vaincre la sorcière, le sorcier.

Une fois ta souveraineté retrouvée, les sorcières sont de véritables sourcières car elles t’ont appris la fécondité, l’abondance, la richesse; tout dépend du domaine dans lequel tu étais préalablement piégé(e).

C’est pour cela que les sorcières sont la première étape obligatoire dans une quête ; tu dois incarner ton souhait, ne pas t’échapper dans des délires, rester dans des abstractions spirituelles, croyances, idéalisations etc…

sorcièreEt puis demander aux anges, aux guides ? Je suis formelle ; ton ange ( qui n’est autre que ton moi futur, ton en-je) ne te donnera des messages clairs que si tu es vraiment impliqué(e) à remercier ton passé et aller de l’avant.

Voir l’article « laisse les anges se reposer et demande aux sorcières ! »

Je vois parfois des personnes qui se font des « chèques de l’univers » avec des sommes astronomiques, en pensant que ça va les rendre riches. Ou va t-on ?

Face aux sorciers qui détiennent les banques dans le monde, on ne va pas être très efficaces pour changer de paradigme avec ce genre de pratique.

Pour que le monde, la société change, il convient d’avoir des attitudes un peu plus pragmatiques , matures et sages. Avec un brin de folie oui ! mais celle qui est reliée à la sagesse.

La magie qui est dans les contes est la Force magnétique qui tient tout ce qui existe, ce n’est pas celle des films de Walt Dysney ou des tromperies du New Age.

Comprends bien, que les sorcières sont « nécessaires », mais que tu dois les connaître pour ne pas te laisser « posséder » par elles.

En fait, quand un individu cesse d’être manipulable par son mental individuel conditionné, par la même occasion il n’est plus manipulable par les créatures « mentales », les sorcières donc, reflétant son mental conditionné à l’extérieur de lui, car l’environnement extérieur de la personne reflète ce qu’elle vit à l’intérieur.

 

La lettre U

 

À la manière d’un vase, la forme du U offre une large ouverture vers le ciel (la pensée, l’intuitif) et sait se remplir d’énergies jusqu’à sa base (la matière, le concret).

 

Tu veux transformer tes sorcières en sourcières  clique ici pour le cours privé complet qui va considérablement alléger ta vie 

ou là pour la version light (livre+cahier pratique)

 

 

 

 

Leave a reply

CommentLuv badge