Quentin nous révèle sa « mission »… et toi ?

Une fois n’est pas coutume, je publie – en suivant – un article que Quentin m’a proposé de diffuser sur le Royaume Amoureux. Et j’en suis très heureuse car le sujet que vous allez découvrir me tient beaucoup à coeur également. Vous allez le voir son sujet parle bien d’amour.

Amour pour l’environnement, la nature, les animaux, la planète, la santé et amour et respect pour lui-même, puisqu’il suit son instinct, son sentiment, sa sensibilité, sa mission. C’est le côté respect de ‘Amour ». respect (re-spectus) signifie regarder une deuxième fois, avec considération.

Et c’est ce que fait Quentin et c’est ainsi qu’il a découvert sa « mission » et qu’il en parle sur son blog Mercivegan

Il soutient la vie, la vie ne pourra que le soutenir dans son beau projet.

Voici son article…

 

Être végan : un changement profond et magnifique

 

Devenir végan fut un changement absolument fantastique dans ma vie. Je me sens plus épanoui, et j’ai vu des changements dès les premières semaines suivant le changement.

Être végan est bien plus qu’un type d’alimentation, c’est un mode de vie qui rend plus heureux.

Un végan ne consomme aucun produit provenant de la production et de l’exploitation animale. Un végan a donc une alimentation végétalienne : pas de poisson, pas de viande, pas d’œufs, pas de lait de vache, pas de miel.

Mais il adopte également un mode de vie protecteur de la vie animale. Cela passe notamment par utiliser des vêtements qui ne contiennent aucune matière animale.

Dans la société, on parle beaucoup de l’alimentation des végans en dénonçant la consommation de viande. C’est certes une dimension très importante mais le véganisme est en réalité un mode de vie et un engagement pour soi et pour l’environnement.

Être végan c’est faire la paix avec les animaux et une source de gratification envers soi comme envers son entourage. Je suis amoureux des animaux et je me sens beaucoup plus responsable avec une alimentation végétalienne.

Je suis devenu végan en 2015, et ce fut une vraie révélation pour moi. Je me sens mieux avec moi-même. J’ai donné un sens à ma vie.

 Voyons avec précision les bienfaits de ce mode de vie.

 

1 – Protéger la planète

 

La première dimension du véganisme est la question de l’environnement. Ne consommer aucun produit d’origine animale signifie respecter son entourage et son environnement.

Et cela me donne l’impression de contribuer à un monde meilleur !

En effet, la production de viande est à l’origine du phénomène de déforestation puisque de plus en plus d’espaces sont utilisés pour la production agricole afin de répondre à la demande croissante de viande.

Et pour cela, de plus en plus de forêts sont exploitées dans le monde entier. Se tourner uniquement vers des aliments d’origine végétale signifie respecter la nature et la planète qui sont les lieux dans lesquels nous vivons tous au quotidien.

 

Étant un grand fan de la nature, je me sens plus proche de celle-ci en ayant une alimentation qui la respecte.

Il faut aussi savoir que la production de viande utilise beaucoup d’eau, qui est une ressource qui se fait de plus en plus rare.

Et produire un kilo de bœuf utilise 5 fois plus de ressources que produire un kilo de soja. Ainsi, se tourner vers les produits végétaux signifie économiser beaucoup d’eau qui à l’échelle mondiale se raréfie d’année en année.

Être végan est donc un mode de vie fondé sur le partage et la solidarité et un pari sur l’avenir de notre planète. Le changement est pour maintenant, et grâce à celui-ci, l’avenir de la planète sera meilleur.

 

2 – Alignement avec le bien-être des animaux

 

La deuxième question centrale du véganisme est la protection animale. Manger de la viande est devenu classique pour beaucoup de gens.

On voit de la viande dans les rayons du supermarché et dans les restaurants. Mais il ne faut pas oublier que les animaux sont des êtres vivants comme les hommes et les femmes le sont.

Dire non aux produits animaux est donc une manière de respecter la vie sur Terre.

Il est indispensable de mentionner les conditions de vie particulièrement difficiles qui sont imposées aux porcs, aux poules, aux vaches par la grande industrie. Ils sont regroupés dans de grands abattoirs, sans parfois voir la lumière du jour.

Et ma première prise de conscience est venu de là !

Je me suis toujours senti coupable à consommer de la viande dans mon assiette depuis le plus jeune âge. Et maintenant que j’ai changé cette habitude, je suis heureux. Tous les jours.

Cela me donne le sentiment de contribuer à la paix, avec la faune et avec la flore. Surtout avec les animaux, qui méritent d’être aussi heureux que nous, les hommes et les femmes.

Encore une fois c’est une manière de respecter son environnement et de s’engager pour protéger la vie qui nous entoure. Il faut rappeler que les animaux sont une partie tout aussi importante de la nature que sont les hommes.

Et si les bœufs et les porcs sont concernés par la production de viande, les abeilles le sont pour le miel, les poules pour les œufs et les vaches pour le lait.

Et c’est précisément pour le bien-être des animaux que le véganisme est un mode de vie qui va au-delà de notre alimentation. Être végan signifie porter de vêtements sans matière animale pour ne plus tuer d’animaux et utiliser des cosmétiques véganes pour dire non à la violence faite envers les lapins lors des tests de nouvelles marques de maquillage.

 

3 – Être en bonne santé

 

La troisième dimension concerne tous les bienfaits nutritionnels que l’on peut reconnaître à l’alimentation végétalienne. Manger végan signifie en fait manger des aliments naturels et donc être à l’écoute de son corps.

De nos jours, on trouve beaucoup dans les supermarchés des sucres raffinés ou des aliments transformés qui par les produits qu’ils contiennent ne font pas partie de l’alimentation végan.

En se tournant vers des produits d’origine végétale, nous donnons à notre corps ce dont il a besoin.

Et cela permet notamment de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires lorsqu’on arrête de manger de la viande ou encore de faire disparaître les problèmes de digestion liés au lait de vache, qui est destiné au veau et non à l’homme adulte.

Les fruits et légumes sont les aliments les plus naturels qui soient et sont un pilier de l’alimentation végétalienne.

Ils sont riches en antioxydants ce qui permet le renouvellement de nos cellules et plus généralement de notre organisme. Cela me donne plus confiance en mon avenir !

Les fruits à coque sont riches en oméga 3 qui sont de très bonnes graisses, ce qui leur donne une forte teneur en acides aminés essentiels, non produits naturellement par l’organisme et qui doivent être apportés par notre organisme.

Les graines, comme les graines de chia sont riches en fibres alimentaires qui permettent de nettoyer naturellement notre organisme et donc de perdre du poids plus facilement.

 

Et je sens une différence physiquement. Je me sens beaucoup plus léger durant les périodes de digestion. Fini les périodes de digestion complètement improductives au travail ou à la maison ! Au contraire, je suis maintenant au top de ma forme.

Qui plus est, j’ai appris de nouvelles recettes, à base d’aliments d’origine végétale, que je préparer pour mes proches et mes amis. Ils se régalent tous ! Car oui, être végan est un mode de vie basé sur le partage.

C’est par ce changement que tous ensemble, nous irons plus loin.

Et contrairement à ce que l’on peut croire, tous les nutriments que l’on peut retrouver dans les aliments d’origine animale vont se retrouver dans l’alimentation végétalienne. La seule exception est la vitamine B12, qui est une question essentielle à se poser lorsqu’on veut devenir végan et ne pas risquer une éventuelle carence.

En conclusion, être végan signifie non seulement penser à soi mais surtout penser aux autres, penser à la vie sur Terre et penser aux animaux. Devenir végan, c’est aligner son bien-être avec le bien-être de ceux qui nous entourent.

Quentin de Merci Végan

 

Si tu as aimé l’article de Quentin et si tu veux l’encourager, like-le ou laisse un commentaire

 

2 comments on “Quentin nous révèle sa « mission »… et toi ?

  1. Anne Dupuis

    Et Oui, l’alignement corps/esprit/âme dans sa justesse harmonieuse, tel un instrument accordé, resonnant harmonieusement avec l’ensemble des instruments de l’orchestre.

  2. Véronique

    L’alignement Cœur/Corps/Âme et Esprit rend plus responsables.
    Ce respecter soi-même c’est respecter le collectif humain et surtout respecter la merveilleuse planète qui nous à accueilli au lieu de contribuer à la ravager.
    La conscience du cœur permet cet éveil et je prie pour que de plus en plus de personnes s’éveillent chaque jour.

Leave a reply

CommentLuv badge