La révélation sur soi, voici comment elle se passe

dragon ouroborosDans la vidéo que tu trouveras ci-dessous, tu peux voir une métaphore de la Révélation. J’en profite pour redire ( si tu n’as pas écouter la vidéo de ce précédent article, qu’il est préférable aujourd’hui de se préparer à la Révélation intérieure, plutôt qu’à la révolution exté-rieure. Une révolution, c’est juste « faire le tour » et recommencer la même « illusion ».
Une Révélation, c’est un dévoilement, une vision inattendue, une découverte, un éveil soudain, un eurêka. C’est en fait un miracle et c’est cela qui est le  « merveilleux ». Les contes merveilleux sont des histoires de dévoilement de l’être, d’éveil, de révélation, de synchronicités. ils activent la fonction naturelle du merveilleux en l’Être Humain…qui a été remplacé par la mode des lunettes  ! Oui, oui…vive Afflelou !

L’Être humain vit la plupart du temps dans le « paraître » d’une vision « officielle » de lui-même; une vision normée, et son regard est figée par cette vision superficielle. C’est comme un « garde à vous » qu’il tient ! Pour cette raison il doit souvent porter des lunettes, ces « petites lunes » qui lui donnent l’illusion qu’il voit clair. Il croit sa cécité partielle  due à l’âge, mais elle est surtout due à sa rigidité d’objectif, sa fixité sur ce qu’il est sensé « voir », et cette cécité  s’aggrave effectivement au fil du temps. Tout ce qui se répète se somatise, s’incarne, se stigmatise.
Le cristallin de l’oeil perd sa souplesse,  et ne peut plus s’adapter à l’inconnu,  incapable de créer, d’imaginer autre chose que ce qu’il est habitué à voir. L ‘histoire de la personne est alors un film qui se répète en boucle, qui tourne en rond comme l’Ouroboros, le serpent qui se mord la queue. ( « oura » queue et « boros » manger).

Ouroboros

Quand le cerveau et ses programmes n’autorisent pas  à voir autre chose, la personne ne fait que ça-voir la même chose; savoir toutes les fausses identités qu’elle croit avoir, et porte comme des lourds manteaux de plomb.
Quand une personne  veut « travailler sur elle »(littéralement se torturer), c’est pour « avoir l ‘air » encore mieux.   Laisse t-elle simplement venir  « l’évidence » de qui elle est,  énergie en mouvement,  conscience infinie dans un monde de Tout-Possible ?
Quand on voit une vidéo comme celle-ci dessous, on peut comprendre à quel point, ceux qu’on appelle des « animaux », en  distinguant notre espèce de cette catégorie animale, comme si nous étions plus et mieux qu’eux, sont au contraire semblables à nous sur tous les plans. Leur mental est certes plus simple, mais en même temps plus innocent. Ni l’innocence, ni la simplicité ne sont des critères d’infériorité. Ils marquent  une différence. Et puis dans ce domaine de la différence, de nombreux animaux sont bien plus performants que l’Être Humain. C’est tellement facile de faire une échelle hiérarchique, et de se placer au sommet , en prenant un critère exclusif – celui qui nous arrange et avec lequel on est sûr d’être supérieur !
Comme si les singes – s’ils étaient assez idiots pour ça – faisait une sélection à partir de la capacité de grimper aux arbres, ou si les serpent en faisant une autre à partir de la capacité de se contorsionner ! Les antilopes à partir de celle de courir vite etc…
Est-ce que nous n’aurions pas confondu « domination » et « supériorité » ?
Les êtres humains ont bénéficié de certaines circonstances – peu importe lesquelles finalement- qui ont fait qu’ils ont développé un cerveau complexe capable d’une grande créativité, pour survivre. Ils n’ont fait que ce que font tous les animaux.  A ce jeu du plus fort, on se croit souvent devenu le seul.  A ce jeu du paraître, on en égare son être.
Survivre ne veut pas dire « vivre au-dessus ».

 

Le paradoxe identitaire

 

La révélation, c’est le paradoxe d’être identique aux autres – si le chat fait comme moi, ne ferais-je donc pas comme le chat ? – et d’être unique également.
Et la notion d’être unique et de se connaître en tant que tel ne peut être claire et définie  que si je suis aussi semblable.
Si un chat est capable de vivre une Révélation sur lui-même, qu’en penses-tu pour l’Humain ?
Tu as aimé et article, alors partage-le ! et/ou laisse un commentaire !

 

 

2 comments on “La révélation sur soi, voici comment elle se passe

  1. georgette

    Excellente vidéo sur le chat. Le chat porte en évidence ses oreilles mais il ne se voit pas et ne sait pas qu’il a des oreilles. le miroir lui révèle qu’il a des oreilles et il se touche pour se sentir.La révélation est une prise de conscience. C’est cela que les contes réalisent pour nous.
    georgette

    1. Elisandre

      Merci Georgette de ton commentaire; c’est tout à fait cela, la révélation de qui on est passe par des éveils, des moments où on est « en prise » avec la conscience unitaire, globale, et où on découvre qu’on est plus que ce qu’on croyait être, plus complet, et pourtant, c’était là avant. Un miracle, c’est cela, une surprise, un étonnement.

Leave a reply

CommentLuv badge