Attraction et répulsion : 2 principes, 2 faces d’une même Force

féerieTu connais  cette histoire de  « loi d’attraction », secret bien gardé, soudain révélé etc…

Hum ! C’est comme la lessive… pour  augmenter les ventes, il faut marquer « nouveau » dessus, même si t’as pas changé un grain du produit. Et puis l’emballage ( trois couches au moins ) ça compte aussi.  Excuse  mon pragmatisme mais quand on connaît un peu le  marketing,… Tu  me diras, tout est dans l’intention qu’on met derrière bien sûr, mais quand les ficelles sont grosses ..

Bref disait Pépin !

On  présente le « nouveau » comme une valeur , alors que  les valeurs solides, éternelles , sacrées, universelles ( je ne dirai pas « humanistes » car  trop centrées sur  l’omphalos humain) disparaissent une à une ; Courage,  Bonté,  Beauté,  Vérité (celle-là  ?  aujourd’hui dans la novlangue le mensonge c’est la vérité !)

Ceci posé, pour être exhaustif, si on parle d’attraction qui n’est autre que l’amour, le désir, le principe d’attirance, le magnétisme, il faut d’abord parler de son contraire : la répulsion et de bien d’autres choses encore (dans l’article à suivre).

Attraction/répulsion

Le principe fondamental d’attraction existe en second, parce que tout d’abord,  il y a le principe de répulsion qui est  inconscient et qui donne l’illusion de l’espace.

Logique !

Il est inconscient car quand tu veux quelque chose et que tu ne l’obtiens pas, c’est ton principe de répulsion qui est à l’oeuvre mais tu crois que c’est la faute de quelqu’un ou quelque chose qui t’entrave. En réalité tu ne t’y autorises pas, à bon escient ou pas, ou tu n’as pas l’éveil suffisant, le potentiel pour intégrer ton obstacle.

Les contes sont des histoires qui intègrent les contraires.

La fée est le pouvoir intégrateur d’accomplissement;  d’ailleurs accomplir signifie rendre complet.

 

Tu te sens différent(e) d’une autre personne ou d’une chose grâce au principe de « répulsion« ; si tu as conscience de toi, de ta différence ou des différences qui existent entre les choses et les êtres, c’est grâce à la répulsion. le principe de répulsion organise la multitude des existants.

Je dis bien « grâce » !

 

Sans répulsion tout s’amalgamerait ensemble, nous serions dans de la soupe et  une poule ne reconnaîtrait pas ses poussins !

Pas comme celle ci-dessous mignonne petite mère attentive  et aimante qui veille sur sa progéniture et la guide avec assurance ! Elle est guidée elle-même par l’archétype de la Mère (protection, chaleur, nourrissage). Les animaux donnent des signes d’amour concrets car il ne sont pas coupés du monde spirituel.

 

 

Aujourd’hui une bonne dame patronnesse essayait de me convertir en témoin de Jéhovah , et m’affirmait que les animaux n’avaient pas de conscience !!! Que de croyances qui sidèrent l’être humain  dans l’ignorance (avec un I majuscule).

Tout ce qui existe est conscience . Certes, la conscience  de mon Ficus Benjamina est   différente de la mienne dans le sens où son « libre arbitre personnel  » n’est pas très développé à ce que j’en vois ; il ne m’a pas encore communiqué  de prérogatives libertaires !

 

J’entends par dualité la conscience elle-même qui est opposition entre ce qu’on considère comme étant soi et ce qu’on considère comme n’étant pas soi, ce qui est éternel. Sinon, pas de conscience.(Franck Hatem)

 

Des principes

 

coupleUn principe est « ce qui est l’origine de quelque chose. 

Dans l’ensemble le principe de  conscience/répulsion (repousser/distinguer tout ce qui n’est pas soi) est confondue avec la notion de « libre arbitre » et d’éthique.

Nous avons en tant qu’être humain une marge de choix dans nos actions. Les animaux en ont une aussi, certes plus réduite mais non négligeable. Bref, ne collons pas de notion de « morale » , d’éthique et du  suprémacisme humain ou des  sentiments/affect  au principe de la conscience.

Ou alors  acceptons une certaine polysémie du mot, une dérivation sémantique psychologique. La conscience est connotée alors valeur morale.

On parle aussi de « pleine conscience »; c’est  l’amour/attraction qui fait élargir, amplifier  la conscience, mais elle ne peut pas être pleine de manière absolue.

Le mot conscience est d’ailleurs « victime » du même détournement  que le mot amour qui est aussi devenu un sentiment dans la conscience collective alors que c’est le second  principe : l’attraction qui tend à réunir ce qui est séparé. Second principe en tant que « retour à l’originel ».

 

C’est abuser que de présenter comme nouveau  et secret le principe fondamental de l’attraction qui n’est autre que l‘amour et donc l’inverse de la répulsion (séparation, distance,  différence, immunité biologique). Ne pas oublier que l’immunité est  répulsion. La répulsion n’est pas « mauvaise », elle permet l’intégrité d’un individu, d’un système.

Par contre, il est vrai qu’il conviendrait de porter davantage attention et intention à l’amour, à l’attraction car ceux qui veulent dominer le monde savent très bien diviser pour mieux règner.

. On ne peut réussir sa vie qu’en faisant les choses par amour, c’est à dire par attirance. Quand on aime, on donne du temps et de l’attention et on a davantage de chance de réussir sa vie et ses oeuvres de vie. On ne les attire pas plus qu’elles nous attirent, c’est une question de résonance réciproque.

Quand le voile du mensonge sur soi se lève, l’intime et l’extime s’unissent. Le monde de Tout-Possible nous attire, nous appelle car il a besoin de nous pour se renouveler. La Fécondité vient de la rencontre entre ce monde extraordinaire et le monde ordinaire des 5 sens, corporel, matériel en apparence.

 

Vu que tout procède de la même nature essentielle, même source, ce qui apparaît comme séparé a tendance à se réunir, à vouloir recréer l’unité originelle. On est conscient de soi et de sa forme unique  ET  attiré  par ce qui nous semble complémentaire. C’est un instinct, quelque chose de plus fort que nous car  un principe vital.

Le principe de l’amour  ou d’attraction   tend à réunir  ce qui est séparé par la distance apparente et ainsi l’attraction ou amour donne l’illusion du  temps (complémentaire à l’espace).

As-tu  remarqué qu’ être séparé de l’Aimé ou de l’objet du désir fait trouver « le temps long » ?

 Nous sommes des êtres de désir comme dirait Spinoza !

Le désir est   une sorte de tentative d’abolir la matrice de l’espace/temps. Alors bien sûr la société capitalisme et consumériste a transformé les vrais désirs essentiels (qualitatifs et biologiques) en besoins matérialistes factices et nuisibles. C’est l’exploitation misérable de ce qui est le plus important et le plus vital pour l’être humain et tous les êtres : aimer et être aimé.

Mais ceci est une autre histoire…

 

Un puzzle infini en mouvement

 

puzzleImagine un puzzle, vois les pièces comme tout ce qui existe dans ta conscience et imagine que chaque pièce cherche  ses  pièces complémentaires, et de proche en proche, le puzzle se constitue. Tu es toi-même une pièce du puzzle.

La différence entre le puzzle et la vie, c’est que la vie est infinie en espace/temps et en mouvement éternel, comme un système dynamique non fermé sur lui-même et non délimité puisque infini. Cette analogie résume bien les deux principes conscience/amour (espace/temps).

Chaque pièce du puzzle est séparée et tend à se réunir pour recréer des touts/pièce plus grands (couple famille, clans, nations etc…). C’est un processus d’intégration qui doit se faire dans l’intimité de chacun, dans son coeur car quand il est forcé de l’extérieur, on aboutit à des globalisations perverses, des tentatives communautaires  (communisme) idéologiques et destructrices, totalement déconnectées du réel quotidien. Comme si on forçait deux pièces du puzzle à s’accorder alors qu’elle ne coïncident pas !

 

Sortilège

 

Quand on  bloque le mouvement/renouvellement infini du puzzle on crée des enchantements ou sortilèges. Dans le monde ordinaire politique on appelle cela des « crises ». On ne voit plus que des modes de gouvernance par crises. Le mouvement de vie est sans cesse retenu. La vie c’est la liberté en essence.

Si vie retenue, liberté disparue.

Exemple, après avoir été en attraction les pièces du puzzle/pays de l’Europe sont à nouveau en répulsion. Une fois la phase de répulsion terminée, il y aura d’autres puzzles qui se constitueront. La quête identitaire des individus ou des entités comme les nations se fait par attraction/répulsion.

 

Comment rejoindre l' »Aimé » ?

 

oiseauxJe dis « aimé » pour tout ce que nous désirons rejoindre ; situation, style de vie, personnes, idéal etc…

La réponse est : En court-circuitant l’espace/temps.

Pour rejoindre CE ou CELUI ou CELLE que l’on aime, il faut prendre le raccourci de l’infini . C’est un paradoxe ! Le véhicule est  la Force du Désir.

Ce cours privé peut beaucoup t’aider : La Rose qui parle 

 

Puisque c’est l’Être qui est UN et l’avoir qui est multiple. L’Être transcende l’avoir et le synthétise . L’Être est notre essence profonde et l’avoir est le superficiel, les formes apparentes séparées. Ils sont complémentaires et non ennemies. L’Être est l’iceberg entier  relié au Tout-Possible  et l’avoir est  la partie émergée et distincte des autres parties émergées qui nous fait croire à l’impossible.

Le plus court chemin pour rejoindre « l’Aimé » est l’infini de soi-même, la qualité derrière l’objet du désir. La qualité est immédiatement à ta disposition, dans l’instant.

Dans cette vidéo, c’est facile à comprendre :

[ Les musiciens de Brême ] : réalise ton RÊVE et trouve le SENS de ta VIE

 

Conclusion

 

1) Attraction et répulsion : deux notions indissociables, à la fois opposées et complémentaires. Deux notions omniprésentes aussi, et dans toutes les disciplines.

Attraction et répulsion règlent tous les équilibres dynamiques en physique.  La chimie est aussi fondée sur des mécanismes d’attraction et de répulsion entre molécules. Et les odeurs qu’elle produit, naturelles ou synthétiques, nous attirent ou nous repoussent !

Attraction et répulsion rythment aussi les relations végétales, animales et humaines, les comportements sociaux, amoureux, sexuels, économiques ou politiques, sont le résultat d’un permanent mélange d’attirance et de rejet, d’accueil et d’exclusion.

 

2) L’espace/temps est la matrice apparente dans laquelle ces deux forces agissent 

 

  • La répulsion donne l’illusion de l’espace

  • L’attraction donne l’illusion du temps

3) Ne présenter que l’attraction sans présenter son contraire est stérile

Il faut jouer avec ces deux facettes de la Force pour obtenir un résultat ( la répulsion inconsciente et l’attraction consciente) .

Peu s’y essaient consciemment  car ce n’est pas confortable parce que  dans cette tension des contraires,  l’approche du résultat peut se traduire  par des stimuli négatifs de plus en plus élevés.

C’est comme chevaucher un pur sang, mais tu découvres à  la fin que le pur sang c’est toi ! et le pur sens aussi !

Au bout du compte, attraction et répulsion  sont   les deux faces d’une seule et même force qui mène le monde, qu’il soit physique, chimique, biologique, animal ou humain…

et leur relation amène  la création…

 

Leave a reply

CommentLuv badge