Pas de fumée sans flamme

Comment est-il possible qu’en 2019, un monument aussi extraordinaire puisse se retrouver  la proie des flammes ?

Johnny n’est quand même pas venu nous faire une farce et « allumer le feu ». 

L’incendie de Notre Dame  ! Du pain béni pour le business de l’émotion !

Je m’attendais à des « Je suis Notre-Dame »…mais non, les gens commencent à ouvrir les yeux de plus en plus grand; ils s’éveillent !

On utilise l’ émotion à des fins « d’unité nationale« . C’est logique puisque les cathédrales étaient destinées à créer de l’unité pour la société chrétienne au Moyen Âge. Notre Dame  a été construite à la demande de la royauté française à un moment où la puissance capétienne prenait une plus grande  dimension. 

 

« Nous avons besoin de religion ! »

 

On sent qu’il y a un intérêt très direct à recréer l’unité derrière cet événement ;  il faut que les protestations s’arrêtent dans cette période tourmentée au plan social, d’où diablel’instrumentalisation immédiate à des fins politiques.

« Nous avons besoin de religion ! » avait fit « Jupiter »,  il y a quelque temps, sans préciser pourquoi…

Voilà, c’est fait ! Nous en avons une magnifique illustration.

Les monuments religieux  sont des instruments de pouvoir.  Les rois se recommandaient de dieu en les faisant ériger et  donnaient une dimension « spirituels » (croyances) à leur pouvoir. Le pouvoir invisible est encore plus effrayant  que le pouvoir temporel. 

Ces constructions étaient  sensées exalter la « grandeur de dieu » et le clergé  légitimer le pouvoir royal ! La boucle était bouclée.

Que font tous ces diables et créatures sur Notre Dame ? Ne serait-ce pas pour effrayer le peuple, lui rappeler l’enfer…s’il ne travaille pas plus…pour gagner moins  ?

 

La pétrification du labeur

 

Au XIIième siècle, l’apogée du Moyen-Âge, on se met à construire des cathédrales un peu partout en Occident. C’est un moment de croissance économique accélérée pendant lequel commencent à se construire les pouvoirs centralisés qui deviendront des états.

bCes édifices sont le témoignage pétrifié de la richesse produite par la population ; si on peut construire d’aussi magnifiques édifices , c’est parce que le prélèvement fiscal sur la production des paysans s’accroît à cette époque. Rien de nouveau sous le soleil !

La souffrance, la sueur des paysans et la domination sont  matérialisées dans la pierre.

Les boeufs de la cathédrale de Laon montrent  bien que c’est le labeur des gens de  la Terre, les « gens de rien »  qui a permis la construction des édifices gothiques.

 

Croyez-vous au hasard ?

 

C’est cocasse que ce symbole du dogme , de la pétrification des pouvoirs et de la souffrance des petites gens se soit enflammé dans le climat social actuel (qui plus est le soir où il était prévu d’annoncer de nouvelles mesures pour le peuple ? )

 

Le feu c’est la colère, une émotion chaude,  c’est aussi la purification. Depuis le temps qu’il y a de l’enfumage, il fallait bien que le feu se déclare, car il n’y a pas de fumée sans feu.

Le feu prépare la renaissance du phénix !

 

Notre d’Âme

 

En rentrant peu à peu dans l’ère du Verseau ( tiens au fait il n’a pas versé d’eau  pour éteindre le feu) toutes les vieilles icônes disparaîtront  peu à peu, si on n’élimine pas ce qu’elles représentent : la méritocratie, la « souffrançocratie », la domination ! 

 

Notre Dame  signifie d’abord NOTRE ÂME, notre part invisible, inspirée,  féminine, qui est bafouée, ensevelie sous des croyances depuis des siècles et même des millénaires. Nos âmes sont prisonnières et ce sont elles qu’il faut reconstruire en priorité.

Je trouve aussi cocasse d’avoir créé ce cours privé sur « les 10 sorcières spirituelles qui bloquent ton vrai  désir  » juste la semaine qui a précédé l’incendie. Tout est relié au niveau du sens.

 

Trouvez-vous normal que les humains qui s’incarnent sur Terre ne se souviennent pas de leur passé, ne savent pas ce qu’ils viennent accomplir sur cette Terre, ni quelle est leur mission (donc leur vrai désir) ?

Eh  bien moi  non ! Plus j’y pense et plus je trouve que non. Définitivement non ! Et je dis que l’oeuvre dont chacun doit être l’architecte est sa mission. C’est  cela son patrimoine, et il n’a pas à construire à la sueur de son front des « faire valoir » à ceux qui veulent dominer le monde. Cela est possible quand on ne sait pas qui on est. Quand on ne sait pas qui on est ,on reste l’esclave…

Le souvenir que chacun doit  retrouver est sa vraie mission, son vrai désir. Quand ma mission sur Terre m’a été révélée il y a maintenant bien longtemps, je suis devenue une autre; au sens « moi-même » dans ma vraie nature.

 

Je propose ici une vidéo de Ghis,  pour ne pas  rester dans l’émotion du passé. Si tu ne connais pas Ghis, tu  trouveras sa bio sur le net. Une Grande Dame qui mérite le respect pour le courage de ses actes engagés depuis bien longtemps.

 

Et puis laisse un commentaire si cet article t’inspire !

 

 

 

One comment on “Pas de fumée sans flamme

Leave a reply

CommentLuv badge