La neuvième cacophonie du Nouveau Monde

le jugement

Le Jugement dans le tarot

Quelle nouvelle du Royaume ?
Sommes-nous dans une nouvelle prophétisation de la fin du monde (climat etc…) ?
Rappelons-nous la version maya (prophétisée en 2012).
Soyons pragmatique ! C’est seulement  la fin d’un paradigme que nous vivons, la fin du modèle matérialiste et de l’ignorance entretenue, qui nous a plongés dans cet âge de l’égoïsme .
Une réaction au modèle spiritualiste qui, à l’inverse rejette l’ego ? peut être.

 

Maintenant, il faut franchir  la difficile étape du sevrage au  mensonge, à la manipulation, à l’individualisme et à la cruauté. Tout le monde a  forcément un peu mal…
C’est l’heure du jugement ( le dernier pour le moment)
C’est l’agonie d’une Illusion mentale entretenue par  des  pensées toutes faites et des interprétations erronées ; les derniers soubresauts d’un mirage de masse purement émotionnel qui a poussé à l’extrême nos faux désirs, nos pulsions, nos passions…
C’est l’heure du mental éclairé, le moment de ne plus faire l’autruche

Tout va mal, alors tout va bien…

« Les gens sont des miracles qui s’ignorent »
Comment commencent les contes de fées ?
Par l’état des lieux du royaume. Un problème. 

 

  • Tous les ans on donne une jeune fille au dragon. cette année, il veut la princesse,.
  • Un couple ne peut pas avoir d’enfant et cela est tellement morne que c’en est funeste
  • Un fils de meunier ne reçoit en héritage qu’un  chat,
  • Un couple de bûcherons n’a plus de quoi nourrir ses enfants et ne voit pour toute  solution que les perdre dans la forêt.
.
Les situations désespérées sont légions. Voilà les drames que nous vivons dans nos existences. L’ambiance n’est pas toujours favorable, et pourtant… c’est le meilleur moment pour faire éclater  le miracle, cette vision étonnante. 

 

Les élus, nobles sans noblesse

« Je n’ai pas, je n’ai jamais eu de compte à l’étranger, ni maintenant, ni avant. » (Jérôme Cahuzac, le 5/12/12 à l’Assemblée Nationale)

 

« Je n’ai pas, je n’ai jamais eu de compte en Suisse, à aucun moment (…) » (le 8 février 2013, sur RMC , le même Cahuzac face à Jean-Jacques Bourdin)
C’est le Monopoly !
 « Asservir, se servir… » c’est l’attitude qu’ont les élus, qui pèchent par vanité.  Leur nom, leurs titres et leurs biens, ainsi que les diplômes d’instituts dont ils se parent (ENA, HEC, Science-Po) les enorgueillissent et leurs font croire qu’ils sont les « légitimes représentants du peuple »…
Ils ne sont que des marionnettes.

 

Les serfs

 

« Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice »  Georges Orwell

 

  Nous vivons dans une ( mauvaise)monarchie déguisée que nous soutenons pour ne pas perdre nos petits privilèges. Autant complices que coupables dans cette mascarade, nous avons accepté ce jeu de rôle souverain/sujet.
Par ignorance.
  Nous nous sommes identifiés au personnage  dont le rôle était de légitimer des oligarques .  Par le vote,   en avalant des pensées toutes faites, en revêtant des idées  partisanes qui ont érigé des murs dans notre vision du monde.
étreinte chiensNous nous sommes comportés comme nos souverains, adoptant la compétition, nous servant partout où cela est possible, pillant allègrement les autres ou l’environnement  « Si eux le font, pourquoi pas moi ? »
Voici la plus belle victoire de la classe dominante : nous faire adopter  leur mode de pensée, et d’action, rendant ainsi possible leur domination et  la médiocrité comme  moyenne nationale.
Regardons la manière dont nous traitons nos frères animaux pour mieux comprendre comment nous imitons. . Il faut que nous comprenions, et nous sommes durs à la détente
. Le traitement que nous subissons est exactement à l’image du traitement inhumain que nous faisons subir aux animaux.
Serons-nous plus vertueux et surtout pourrions-nous nous comporter autrement que nos dominants ?

 

Les jeunes

 

Un article paru dans le journal  Les Échos Start, titrait que :
  • le critère de réussite n°1 pour les 18-34 ans aujourd’hui était l’argent ;  le portrait  des rejetons de l’ère boursière est peu reluisant. On prête volontiers à la génération 18/34 ans  les travers  de l’enfant roi ; ils remettent en cause  les contraintes qu’on leur impose et préfèrent la gratification immédiate. Il n’y a qu’à regarder sur internet le nombre de jeunes qui espèrent la réussite facile et rapide ( ou y parviennent pour certains d’entre eux).
  • Le critère numéro 2 est la célébrité : vouloir être connu et reconnu (la télé-réalité, « starification » immédiate),

 

 Il faut dire que ces trente dernières années n’ont pas offert de  modèle d’inspiration, mais des modèles d’ambition. 

Ils ont  cru que réussir dans la vie, c’était acquérir les moyens matériels de vivre à l’abri de l’insécurité
Belle  arnaque qui a plombé  toute une génération.

 

L »argent, qui  devrait être un moyen est  devenu le but  et ce but  fait perdre les moyens de se réaliser .. Ce logiciel ne pose pas  la quête du Soi, mais la « jouissance du moi« . Une inversion des valeurs qui n’offre pas le temps de découvrir qui on est  ni ce que nous sommes venus accomplir sur cette Terre…

 

Puisqu’on part sur ce terrain là…

 

Tous thérapeutes ?  Le nouvel Eldorado ?

 

La vague du bien-être des premiers jours (new age) s’est cristallisée en un système organisé, qui transforme tous ceux qui s’en approchent en chamans des temps modernes.
C’est le nouveau monde des thérapeutes et des « méthodes énergétiques » qui guérissent tous nos maux !  C’est désormais l’Eldorado pour tous ceux qui se cherchent et s’inventent une nouvelle identité, en se trouvant un titre.
Ce qui n’était qu’une niche isolée , il y a encore une vingtaine d’années, est devenu  un créneau  pour gourous modernes (méthode The Secret) et est  finalement devenu un espace  dit de « bien-être » au sens si large du terme qu’on n’en voit plus le pourtour….
Je n’en vois plus le pourtour  !
C’est un  sujet qui  m’interroge. Je pratique le coaching depuis 1998. Après neuf années d’apprentissage  et de changement profond dans ma vie personnelle.
La fréquence exponentielle à laquelle les personnes ayant vécu une crise existentielle ou  eu recours à une forme de thérapie s’établissent  elles-mêmes, thérapeutes ou coachs dans ce  domaine, est surprenante;
comme si ce simple fait les  prédisposait évidemment à cette activité. Sans passer par la case « épreuves », autrement dit « preuves » de leur capacité.
Bien sûr ! depuis qu’on a vendu à prix d’or la « fameuse loi d’attraction » comme la panacée universelle, il suffirait de le vouloir pour que ça arrive. Malheureusement l’attraction n’est pas une loi, mais un des deux principes de l’esprit. On a bien sûr passé sous silence le premier principe : celui de la répulsion.  L’un ne peut aller sans l’autre. Les fakes-news, la désinformation, l’enfumage se trouvent dans tous les domaines. Les épreuves consistent à « tenir ces contraires » (répulsion/attraction) suffisamment longtemps et fermement pour basculer vraiment dans un nouveau paradigme. La volonté ne suffit pas, il faut  prendre la décision du miracle. Et c’est le « suffisamment longtemps » qui trie les « candidats ».  Le temps est l’illusion nécessaire.

 

Exemples véridiques, je n’exagère pas :

 

  • Hier, j’ai demandé à une « moneycoach  en  bonheur financier » ! ..qui  promet la richesse aux femmes et m’invitait à une conférence,  dans quel domaine elle avait réussi financièrement. Elle a évidemment éludé la question. aussi sec. Après la « liberté financière », le « bonheur financier » . La prochaine étape sera t-elle « l’extase financière » ? Puisque tout est possible et nécessaire…ça viendra.
  • «  je veux être thérapeute parce que j’ai fait un stage avec un chaman qui m’a dit que j’avais des dons de guérisseur… ».
  • « un médium m’a dit que dans une vie antérieure j’ai été guérisseur, alors que je peux continuer dans cette vie« 
  •  « Après une montée de kundalini, j’ai changé de vie et je fais des soins énergétiques… « 
  • Lors d’une conversation ordinaire avec un « thérapeute« , ce dernier ponctuait toutes ses phrases par « on me dit que », me signalant par là que « ses guides » (!!!) lui indiquaient des choses sur moi. Ce petit jeu avait pour but de savoir mieux que moi…et probablement de m’impressionner. ses fameux « guides » lui jouaient de belles farces ! 
Le système a suffisamment décrédibilisé les adeptes du bien être pour ne pas en rajouter !
Je vous laisse réfléchir à tout ça et le rapprocher de vos propres expériences. .

 

Si la motivation réelle de servir son prochain existe bel et bien chez certains êtres, une bonne partie des thérapeutes improvisés  le sont souvent par naïveté ? et aussi pour satisfaire un désir  de reconnaissance, compenser leurs difficultés initiales sans avoir à passer par leur propre transmutation profonde. 
 C’est humain, c’est  compréhensible et je ne leur jette pas la pierre, car on peut se tromper de voie, ou être « fasciné ».

 

Celui qui a un réel don ou une réelle expérience est EXCEPTIONNEL.

 

Imaginez !

 

Imaginez un instant que demain, tous ceux qui ont suivi un stage ou une formation « énergétique« , ou lu des dieu et diableouvrages dits « spirituels« , ou  vécu une expérience  d’ouverture de conscience, votre boulanger, le professeur de vos enfants,  les pompiers, votre comptable, prodiguent soins et conseils en développement personnel pour ceux qui comme eux auparavant, souffrent des mêmes maux : que restera-t-il dans  ce nouveau monde ? Que des thérapeutes ?
C’est un peu comme si celui qui est allé chez un dentiste et en est satisfait après une bonne rage de dent, devenait dentiste dans la foulée….

Bascule par  la masse critique

 

Le monde est bien en phase de transmutation . La bascule de la masse critique qu’on attend, n’a pas encore eu lieu car la mentalité de l’ancien monde s’est emparée du nouveau monde. Soif de pouvoir, ambition personnelle,  et  buts matérialistes ont détourné l’idéal du bien-être.

 

Le germe de la renaissance du nouveau monde

L’effervescence actuelle des salons,  et des nouvelles techniques est l’expression de l’ancienne mentalité individualiste, qui cherche  des moyens d’exister dans le nouveau monde. Et pas beaucoup plus que cela.
Ce modèle est arrivé à saturation, car il n’y a de toute façon plus de place pour les nouveaux arrivants sur le marché  !
Cependant  le monde de la spiritualité  porte  en lui le germe de  la renaissance  basée sur des valeurs  authentiquement altruistes.

 

L’impasse

 

Mais il ne faut pas que tous les acteurs du changement deviennent thérapeutes !
Parce que c’est une impasse, une voie sans issue.C’est  retarder sa propre évolution, autant que celle de l’humanité.
En effet, le Nouveau Monde  a besoin   d’acteurs dans tous les domaines : le journalisme, la politique,  l’économie,  l’éducation, les services à la personne, la recherche, les arts, les travaux publics, l’agriculture, l’environnement, l’énergie, et la famille, etc.
Il y a besoin de « guérir » tous les domaines, d’investir tous les chantiers.
Il y a un énorme potentiel ! Une source d’emplois phénoménale.

 

Encore une fois la simplicité

 

Alors, dans le cas où tu songerais  à te reconvertir dans le « bien-être », ou à prendre le grand virage spirituel de ta vie, pose-toi en priorité cette question :

 

« Comment puis-je servir au mieux la vie, là où je suis, avec simplicité ? »
Nous sommes tous aujourd’hui appelés à devenir des secouristes planétaires. Pas besoin d’être chaman ! 
Certains  l’ont compris et ont déjà tourné les talons au  bien-être pour chercher en eux le mieux- vivre, là où ils se trouvent actuellement, sans jouer les « sauveurs ».
Changer le monde, c’est se transformer  tout en favorisant le contexte autour de soi, dans le milieu professionnel, familial et social qui nous est donné. Dans quelques cas, ce n’est pas possible évidemment car chaque cas est particulier, mais de grâce, n’allez pas vous imaginer que devenir thérapeute va redorer votre blason d’un coup de baguette magique. Tout ce qui n’est pas accompli reste à faire.
C’est en ayant des buts concrets, des terrains d’application dans le quotidien qu’on évolue et le plus sage est de  se mettre en harmonie avec ses conditions de vie ici et maintenant et  alors,  « par miracle », on s’aperçoit qu’on a évolué et que l’entourage est devenu différent. Pas la peine de chercher un univers de rechange, mais changer la manière dont on le crée et il change la plupart du temps. Chacun a en lui les « armes pacifiques » pour le faire, mais ce n’est pas le sujet de cet article de développer.

 

Faites l’essai et à défaut de devenir thérapeute, vous serez déjà un « Sage » !
N’est-ce pas cela l’essentiel ?
Choisir la sagesse, cela s’apprend. Et cela ne se fait pas dans l’urgence. Pour en revenir aux contes de fées, puisque ce sont mes outils d’alchimie, ce n’est pas pour rien qu’on dit que ce sont des histoires de sagesse.  Un début difficile, une fin merveilleuse et entre les deux le temps des épreuves de transmutation. Les sorcières, le ogres ne sont pas « attractifs », mais bien « répulsifs » et pourtant sans les affronter, pas de « happy end ».

Aussi…

 

 Le mal est parfois l’aiguillon du bien

 

Pour reparler des élus, Nicolas Hulot a eu le mérite de se mettre au clair avec sa conscience , j’ai assisté « par hasard « (mon oeil  !) à sa démission. en direct. Pourtant je n’ai pas la télé. Faut le faire ! On peut prendre exemple sur lui : » il n’est pas trop tard pour faire des choix judicieux pour le Bien Commun » dit-il. 

 

 Aujourd’hui, la lumière entre par la grande porte et dans les consciences, si bien qu’il deviendra de plus en plus intolérable de se mentir à soi-même, de faire de l’à-peu-près, même si la perfection n’est jamais atteinte évidemment.
 Les abcès qui « crèvent » en ce moment, ne sont plus  les symptômes d’une société en crise, mais les signes d’un réveil qui déclenche un processus de guérison.  Ce n’est pas non plus une promenade de santé. mais une phénoménale poussée de fièvre qui secoue le corps entier de l’humanité.

 

Tout semble aller mal, mais à l’horizon, tout va bien.
La première compétence à acquérir c’est de cesser de défendre son ego au travers de son « combat  personnel. » Si mon combat est politique je dois m’ouvrir à la spiritualité et à la métaphysique. S’il est spirituel, je dois m’ouvrir à la politique et à l’économie. S’il est écologique, je dois m’ouvrir  à la psychologie transpersonnelle. Etc. Je dois m’ouvrir à toutes mes potentialités. Le cloisonnement est un comportement reptilien ( inhérent au cerveau reptilien)!

 

Le fils du meunier deviendra  roi grâce à son chat ( Le Chat Botté) , le Petit Poucet devenu messager du roi
rétabliera les valeurs et oeuvrera pour le Royaume,   avec les bottes de sept lieux dérobé à l’Ogre.

 

« Accepter, Remercier, Aimer le monde, en tant que passé, tel qu’il a été JUSQU’À PRÉSENT. Mais il n’y a jamais rien à accepter, remercier ou aimer à l’avance.
IL Y A SEULEMENT À IMAGINER, A CRÉER LE MONDE selon notre bonne volonté, notre courage, et nos rêves.
Aurait-on peur de s’ennuyer si la vie était simple ?

 

Qu’on se le dise : rien ne sera plus comme avant. Et tant mieux !

 

Ci-dessous : l’hymne à la Joie ! (fin de la neuvième symphonie de Beethoven)

 

Laisse un commentaire  !

5 comments on “La neuvième cacophonie du Nouveau Monde

  1. Sylvie

    Mille bravos pour cet « angle de vue » , pour ne pas oser dire « clairvoyance »…. car je le partage complètement !!!
    Un grand merci pour cette confirmation qui arrive à point nommé….

    1. Elisandre

      Bonjour Sylvie, merci du commentaire, je vous connais, je me souviens de vous !

  2. EWREÏNOFF Marie-Sophie

    Pauvres thérapeutes très attaqués en ce moment! ce que je peux te dire, c’est qu’il est important d’apprendre à se soigner soi-même, mon grand-père était médecin et il m’a appris cela. ayant une excellente santé, je puis aider les autres à savoir et sentir ce qu’il faut faire quand il y a problème, et d’ailleurs la nature fait toujours bien les choses, si il y a fièvre, il y a besoin d’un nettoyage, le feu purifie! inutile de vouloir enrayer artificiellement cette manifestation. De plus la colère est sous jacente, sinon pourquoi la fièvre? le corps s’exprime et il faut savoir le lire, c’est super!
    Les coach aussi sont en nombre important et tous ne sont pas des génies, mais je pense que chacun fait sa part, comme le Colobri* tout le monde a sa valeur, parfois c’est maladroit, pas parfait……et puis il est temps de faire confiance en nos capacités, les développer et s’en réjouir avec simplicité, pour le bonheur de tous!

    1. Elisandre

      Merci du commentaire Marie-Sophie ! Coachs, thérapeutes, « money-coach » pour moi c’est pareil. Ce n’est pas pour « attaquer » mais pour relativiser un peu et dire qu’il faut un peu de sérieux quand même, de la profondeur, qu’il y a beaucoup à faire dans tous les domaines et que souvent il semble plus facile de fuir son quotidien pour s’occuper des autres; mais ce n’est pas comme cela qu’on y arrivera.

  3. Sylvain

    Merci pour cet angle de vue en effet, chacun fait sa part comme le dis Marie-Sophie.

Leave a reply

CommentLuv badge