Et si vous rentriez plutôt dans le monde éclatant de l’Âme ?

le saut quantique Et si vous sortiez du bocal ? Votre vie n’est pas ce qu’elle pourrait être? Vous avez besoin que s’ouvrent d’autres possibilités.  Vous avez bien compris qu’une vie conditionnée, monotone, répétitive et  pesante, ou agitée et incontrôlable  ronge votre vitalité ?

Vous voulez en savoir plus sur les risques encourus?  lisez cet article d’abord. (Y a t-il une vie avant  la mort ?)

Hors de question pour vous  de continuer ce bagne à perpétuité ou cet inconfort latent qui se manifeste par différents symptômes non équivoques dont vous ne pouvez vous dépêtrer. Ennui, solitude, insomnie, vague à l’âme, relations difficiles, scénarios répétitifs catastrophiques etc…

Alors, vous cherchez les moyens d’un vrai changement…qui ait du sens pour vous évidemment. Pas n’importe lequel : un changement dans votre quotidien, un changement incarné. Mais bien sûr, il faut faire une transition et là, c’est une nouvelle histoire qui ne semble pas évidente.

A  notre époque chacun doit s’auto-initier à sa vraie nature. ce n’est pas une mode, c’est une nécessité vitale qui a des répercussions sur notre environnement.

Mais que vous propose t-on habituellement pour vous sortir du pétrin?Classiquement on a :

  • développement personnel ?
  • coaching de motivation à la pom-pom girl ?
  • loi d’attraction  ?
  • spiritualité souvent « déconnectée » du quotidien
  • et récemment : manipulation du cerveau

 

Déjà   BRAVO de chercher des solutions !

1) Du développement personnel …

 

  • la personnalité prend toute la place;  la culture est axée sur la psychologie : depuis le début du XX ieme siècle ( Freud) nous nous sommes intéressés à l’individu : son bien être, son histoire, ses désirs, ses besoins et son accomplissement. OK !
  • c’est une chance d’avoir pu en apprendre autant sur nos personnalités, le conscient et l’inconscient, nos mobiles cachés et nos raisons évidentes. Super !

 

Il y a une grande quantité de propositions dans le développement personnel,  et de quoi s’y perdre forcément ou se disperser. Si bien qu’à mon sens, le but premier de mieux connaitre son « moi » pour l’intégrer dans son environnement est devenu  une sorte de « consumérisme psy  »

  • nous nous sommes noyés dans les ouvrages de vulgarisation psycho, séminaires de communication et atelier de confiance en soi etc
  • nous sommes donc allés aussi loin que nous avons pu sur le plan psychologique  et comprenons  maintenant  que notre être ne se résume pas à notre personnalité !

 

Et votre mystère ?

Si vous avez fait du développement personnel, si vous en faites toujours, je vous félicite. C’est que vous avez envie d’évoluer. Si vous en faites depuis longtemps, je vais être franche : insister  ne sert  à rien et parfois  devient même  un handicap. Comprenez bien que je ne veux pas généraliser non plus, ni tout renier, ni brûler les idoles, mais mon avis éclairé est que le développement personnel est trop souvent  un voile de plus devant votre véritable identité.. Il faut intégrer rapidement ce que vous avez appris, pour vous l’approprier sinon, vous placez un écran de plus entre  votre moi social devenu « spécial branché » et les « lieux inconnus de vos véritables impulsions » : le mystère de votre être profond.

Le développement personnel pourrait bien être  ou devenir « dépassé », comme le sont les dogmes religieux devenus ! Là, j’y vais  fort, mais, par certains aspects, on n’en est pas toujours très loin. Le développement personnel ne doit pas être un but en soi, et il l’est souvent !

Que voulez-vous, les temps évoluent ma chère !

Et pour moi «  la meilleure version de soi-même » ( comme on l’entend souvent)  est un plagiat raffiné de la persona, du moi social masqué, branché  même si au départ l’impulsion est bonne évidemment. Ce n’est pas à partir de la meilleure version qu’on se réalise, mais avec  la Vraie et cela comporte des surprises !

 

ogre Gustave DoréVivre dans sa tête : l’analyse paralyse

Il conviendrait de remettre à une place secondaire le souci (par ailleurs légitime) de la quête psychologique du moi : car, bien sûr, qu’est ce qu’un moi qui ne saurait se situer correctement dans le Tout ? La limite de ces entreprises thérapeutiques est que  le seul souci est de parvenir à l’autonomie du sujet – but respectable et nécessaire en soi, mais insuffisant à qui aspire à être une âme.

Certes, le développement personnel permet de réfléchir, d’apprendre sur l’humain et sur soi-même, mais  je le répète , il est personnel (c’est son nom, je n’y peux rien) et renforce  les mécanismes de défense de l’ego.

Le développement personnel peut même isoler car on peux finir par se sentir supérieur(e),  et croire que les autres (ceux qui ne travaillent pas sur eux) n’ont rien compris ! Les pauvres ! On les plaint !

Le développement personnel est souvent une échappatoire au fait d’oser   vivre sa vraie vie, affronter les changements à mettre en oeuvre concrètement dans le quotidien.. On vit dans sa tête. On s’éclate en stages, on vit de belles expériences émotionnelles…

Prolonger outre mesure le « travail psychologique sur soi » est une illusion, un mensonge patent.C’est une « tentation extérieure ».

Il vous manquera toujours un livre que vous n’avez pas lu, ou un stage que vous n’avez pas fait. pour être heureux(se) ? pour être la meilleure version de vous-même ? Il y aura toujours une émotion que vous rejetterez (chez vous ou  chez les autres). Vous ne vous trouverez jamais assez bien, jamais assez propre. .  Vous irez dans une fuite en avant si vous insistez. Et le bonheur vous échappera.

Le train passe et vous n’ embarquez jamais dedans !

 

Transfert de prison

 

donjonDe la  prison de l‘ancien paradigme culturel, vous êtes alors dans la prison du développement personnel. Peut être un peu plus confortable mentalement ? c’est Ok oui, ça allège les idées, relativise les émotions.

. Avec le développement personnel, on peut connaitre de mieux en mieux ses problèmes. Je ne jetterai la pierre à personne, car on se laisse tous prendre au piège une fois ou l’autre.

  • Dans le développement personnel , on entend aussi des phrases toutes faites et des voeux pieux, des sentences fatalistes comme :
  • c’est que cela ne devait pas se faire
  • tout est juste
  • rien n’arrive pour rien
  • il « faut » positiver !
  • Il « faut » lâcher prise
  • etc…

 Tout le monde arrive à avoir et exprimer les mêmes idées.

Admettez-le, il y  a un loup quelque part.

ALORS ?

Nous mourons d’envie de naitre à l’Esprit !

.

  • l’Esprit  nous invite à connaître les êtres spirituels incarnés que nous sommes et pas seulement des personnalités
  • il nous invite  à nous délivrer de ces épreuves frustrantes et fastidieuses du niveau de la personnalité de surface
  • comme des poussins qui ne peuvent s’extraire de la coquille, nous mourons pourtant d’envie de naitre;  le moment est venu de nous débarrasser des langes psychologiques pour entrer avec fracas dans le monde éclatant de l’âme

 

Le vocable « soi » pour la « meilleure version de vous-même »

Je n’ai jamais été une  adepte de solutions toutes faites, du préfabriqué, du conditionné, des stéréotypes. Par exemple, toutes les « techniques » , trucs et astuces pour obtenir plus de

  • confiance en soi
  • estime de soi
  • affirmation de soi
  • amour de soi

 

…m’ont toujours laissée au moins perplexe, sinon méfiante.  Le vocable « soi » contient un projet de  la personnalité, qui  est de toute façon myope par essence .C’ est comme « la grenouille qui veut  être aussi grosse que le boeuf ». J’ai écrit plusieurs articles sur le sujet, pour dégonfler un peu l’importance de la peur de manquer de confiance en soi et tutti quanti. Comme

Où retrouver la confiance en soi ?  (un article que j’aurais peut être dû appeler : où arrêter de la chercher ?)

Les 2 sortes de confiance en soi

Les montagnes russes de l’estime de soi

 

pom pom girl 2) Les  pom-pom girls et pom-pom boys

Autre proposition : la fameuse motivation et les meneurs et meneuses de claque

On imagine souvent la ou le coach comme un cocher ( c’est d’ailleurs le sens du mot) qui fouette les chevaux pour que la diligence aille plus vite.    Vous savez  :

  •  – tu peux y arriver !
  • – tu peux réussir tout ce que tu veux !
  • – tu es aussi capable que n’importe qui !
  •  – pense positif ( ah oui le « négatif », j’en fais quoi ?)

si moi j’y suis arrivé, tu peux le faire ! oui tu peux le faire puisque je le veux
– Yeeesss, you can ! –

– parce que tu le vaux bien !

Et si ce n’est pas le cas ? je fais quoi ?

C’est la magie « à la baguette » ? (pas très magique)

La vraie motivation, s’appelle « le désir« , (= jamais sans mon étoile)

 

 

3) La fameuse « loi d’attraction »

 

le secretLà ! des records ont été battus sur le plan marketing ! Ce fameux « Secret » (livre que je n’ai jamais lu d’ailleurs – trop entendu –  car j’ai une fameuse résistance à ce qui « claque » trop)  est un secret  de polichinelle…mais c’est une belle réussite financière pour ceux qui ont lancé la machine marketing. Ils ont vraiment attiré l’argent en profitant de la naïveté, la convoitise et  l’avidité du vieux paradigme. Si cela a éveillé des personnes c’est tant mieux cependant.

Cette loi est fondée sur quelque chose de vrai mais la façon dont elle est présentée au public est quand même scandaleuse à cause de la confusion entre le MOI ( personnalité) et le SOI ( l’âme) . Cette fameuse « loi » va dans le sens du consumérisme. C’est dit, même si je vais à contre-courant de ce que beaucoup de personnes aimeraient croire.

Au niveau du moi, s’il y a attraction, il y a forcément répulsion. Dualité oblige.

Certains, voulant profiter des restes abondants de la première cuvée ont écrit  des livres du style

  • le secret derrière le secret ( fallait y penser !)
  • la vérité sur le secret ( y aurait-il un mensonge, tiens tiens…)
  • par delà le secret ( alors là faut s’élancer ?)
  • le secret du pouvoir des ados (???)
  • etc, etc…

On voit bien que c’est redondant et que le sujet est épuisé…

4) Spiritualité et manipulation du cerveau

On en parlera une autre fois car là ça suffit déjà pour comprendre non ? que vous avez mieux et PLUS SIMPLE à faire si vous voulez être libre sans condition.

Conclusion :   ça ne fera pas un pli !

Venez comme vous êtes !

 

Il est temps de mûrir un peu et de considérer  la révolution quantique et  la simplicité que cela amène. Simplicité veut dire ( étymologie) : ça ne fait pas un pli ! Dans le langage codé de l’inconscient  ( le mot se lit à l’envers avec le cerveau droit) e-pl-im-S, il signifie aussi : transformer la matière des plis en énergie de connaissance

Il existe une manière d’évoluer qui court-circuite toutes les complications mentales (  plis et circonvolutions du cerveau) , le moi psychologique suradapté et vous fait voyager léger en compagnie de votre âme.

Nous voulons trop nous stériliser

  • régler les problèmes,
  • « gérer » les émotions,
  • liquider le karma,
  • trouver des solutions rationnelles

 

L’ego ne fait pas de miracle

C’est ainsi qu’au contraire nous stigmatisons des problématiques et des souffrances.

. Mais l’ego ne fait pas de miracle. Cela lui donne un sentiment d’importance et calme momentanément ses peurs. .

Il est possible de faire de votre vie une aventure passionnante. tel que vous êtes aujourd’hui. Et de nourrir votre âme.

désirCela vous fait gagner beaucoup de temps…et d’argent.

Et vous où en êtes-vous dans la réalisation du vrai désir de votre âme simplement ?

Cet article vous a intéressé(e) ?

Venez assister au webinaire  mercredi 22 novembre à 19hh30 : INSCRIPTION ICI

Le thème  Comment déclencher des miracles pour vivre ta vraie nature – arrête de galérer et réenchante ta vie.

Trouve la Voie de la Simplicité

 

 

Leave a reply

CommentLuv badge