La ressource inattendue du Coeur d’Enfant

chaperon rougeL’inconsolable de la perte de sa nature profonde
Cet article  est un extrait de mon livre « Révélez la magie de votre Coeur d’Enfant dans le miroir des contes de fées » Pour le voir et/ou  l’acheter clique ici 
« Il devient foucelui qui ne fait rien de sa peine.” Wajdi Mouawad – Rêves.
Et si le simple fait de contacter la tristesse de vous être perdu(e) en cours de route était suffisant pour recevoir la Grâce ? Si être inconsolable était votre plus grande ressource ? En effet, comment la vie pourrait-elle refuser d’exaucer le souhait d’un enfant inconsolable ?

Vous, refuseriez-vous de l’exaucer ?
Faites-vous fi du Désir de votre Cœur d’Enfant ? Travaillez-vous  encore et toujours sur vous-même à le faire rentrer de force dans le lourd manteau devenu uniforme?
Que vont dire les autres si vous arrêtez ce diktat ?
Rien ! Ils nevont plus rien dire maintenant car tout le monde, ou presque, se rend compte qu’il est peut être même trop tard. Que c’est peut être irréversible. On ne sait pas, mais dans le doute, il faut arrêter tout de suite de nuire. Redevenir Innocent. Arrêter la Chute dans l’abîme. Arrêter de s’abîmer les uns les autres, de s‘abîmer soi-même.
C’est pour cela que je vous fais grâce de toutes les descriptions des problèmes de relation parent/enfant, puisque vous les connaissez ! Vous n’avez plus besoin de ces fictions pour justifier vos manques d’attention et d’action, jusqu’à aujourd’hui bien sûr. Parce que vous allez vous y mettre, comme on dit !
Pour cesser de remuer le couteau dans la plaie, je vous épargne aussi le couplet  des blessures que vous devez soigner, Ne soi-niez plus ! De nombreux livres et stages de développement personnel en parlent jusqu’à l’overdose, jusqu’à la déraison, stigmatisant des blessures pour longtemps, créant des personnalités  ne se définissant plus que par des fictions toxiques qui, évidemment se perpétuent.
Bernard Montaud[1] nous explique que les personnes qui ont revécu leur naissance, réalisent soudain combien elles ont toujours recherché les mêmes types de souffrances pour « reconduire » leur personnalité (continuer de se protéger pour leur survie, comme je l’ai expliqué avant).
Je me souviens d’une personne qui m’avait appelée pour se renseigner sur mes formules d’accompagnement au changement. Ecoutant peu mes propositions créatrices, toute sa conversation portait sur le fait qu’elle avait les cinq blessures, comme autant de « médailles de guerre » !  La totale ! Sans commentaire. Elle en est restée là, du moins avec moi.
Disant cela, je m’oppose à des affirmations de « stars » bien connues du développement personnel. Mais tout évolue et disparaîtra avec le vieux monde ;  tout ce qui est obsolète, sans distinction.Aucun prêt-à-penser n’est éternel. Les témoignages de personnes que j’ai accompagnées m’a confirmé, si je ne l’avais pas déjà compris par expérience personnelle, que la facilité du changement se trouve du côté de la réalisation de projets, la création de nouvelles expériences, nouvelles structures,nouvelles manières d’évoluer ; en abolissant le rôle de victime du passé,pour endosser celui de héros[2]du Nouveau Monde (pas le héros du vieux paradigme, dont l’héroïsme est pétri de souffrance et de renoncement).
Commande le livre ici 

[1] L’accompagnement à la naissance
[2] On parle toujours de « héros » qui n’est ni masculin ni féminin

Leave a reply

CommentLuv badge