La Nativité Vibratoire

nativitéLe soir de Noël, la Nativité chrétienne a été présentée en Occident comme un fait, une réalité dans une logique d’humain fautif qui a besoin d’être pardonné et purifié, et cet événement – de l’Enfant Divin, Rédempteur, né d’une vierge élue,  pour venir,  par la puissance de sa mort et de sa résurrection, sauver l’humanité de ses péchés – s’est imposé comme une réalité, un monde qui avait besoin d’une théâtralisation extérieure pour comprendre comment changer et transformer son intérieur,  afin de se « corriger » c’est-à-dire d’élever son niveau vibratoire.

 

L’énergie n’est plus la même aujourd’hui;  la Nativité est considérée comme une simple légende par le plus grand nombre,  comme un grand mythe appartenant au passé,  qui fait partie de l’histoire de l’humanité.
Mais la Nativité est toujours très puissante vibratoirement,  divinement puissante.

Je peux la ressentir et la faire mienne intérieurement… car la naissance de l’enfant dans son innocence originelle, est celle de mon enfant intérieur intact,  préservé, qui est toute créativité, émerveillement, enthousiasme,  curiosité,  liberté d’être,  joie,  confiance,  amour.  La Vierge Marie et Saint-Joseph sont les parents intérieurs bienveillants, aimants, respectueux, reconnaissants totalement la nature sacré de l’enfant.  Ils lui offrent le regard « accoucheur » comme Source d’Amour créateur qui l’ invite à exprimer son être pur,  sans détour, sans peurs, sans limites, sans doutes.

 

L’enfant est attendu d’avance  choyé, protégé,  aimé, considéré comme une Merveille sacrée. 
la Nativité intérieure est un accouchement profond de « Soi -m’aime » et il est reconstructeur de célébrer, dans les pas de la Nativité extérieure fondatrice, le soir de Noël, notre Nativité intérieure dans un  « alléluia » divin intégré. 
Les animaux de la crèche symbolisent l’accord profond de notre nature avec le règne animal, le lien subtil qui nous unit dans l’énergie.  Dans leur essence simple et connectée, les animaux reconnaissent  notre enfant intérieur. Les rois mages représentent les autres autour de nous, qui saluent la révélation de la Chrysalide, quand elle dévoile le papillon intérieur qu’elle Est.

 

L’accouchement intérieur de « soi- m’aime » commence le soir  de Noël, en symbiose avec la naissance renouvelée de l’Enfant Jésus.  » Jésus » c’est aussi chacun de nous, dans les profondeurs de sa crèche intérieure, qui se reconnecte à sa propre nature divine.

 

A vivre et à méditer intensément…
Mon amie Jacqueline Robadey a canalisé ce message.

Leave a reply

CommentLuv badge