La magie des contes : des histoires pour résoudre tes énigmes

oeil égyptienLe « miraculeux » caractérise les contes. Ces histoires  nous rappellent cette dimension merveilleuse et oubliée de nous-même. 

Si tu as envie de retrouver la puissance de ton Être, cet article t’explique comment remettre les choses en ordre au sujet des changements que tu crois impossibles. 

Le miracle est l’accès soudain au changement  souhaité, la réponse directe à une question brûlante.  C’est un eurêka donné en  un instant créatif. Une grâce ! Un contact intime avec le monde de fécondité. 

Toutes les questions vitales ont une réponse miraculeuse qui attend dans une dimension qui nous est voilée,  et c’est la réponse qui  inspire la question et non l’inverse. Rien que ce postulat est étonnant pour la plupart des gens, aussi je l’explique plus loin. 

Les réponses ne viennent pas à ceux qui dorment…et même  les questions ne se posent qu’à ceux qu ont au moins un oeil ouvert ! Alors si tu as des questions ou mieux, si tu cherches des réponses, cet article est pour toi !

As-tu  déjà réfléchi à un monde dans lequel on serait en perpétuel synchronicité, aligné totalement, où rien ne nous manquerait, ne nous tracasserait, ne nous frustrerait, ne nous bouleverserait ni au dehors, ni au-dedans ? Ce serait une catastrophe !  Regarde déjà ce que le confort matériel a fait de nous  ! Des assistés perpétuels, des dépendants, des êtres conditionnées, éloignés de leur nature , soumis à ceux qui s’occupent de tirer les ficelles.

 

Monde de questions VS monde de réponses

 

Il existe un monde de questions, c’est le monde de l’Homme, le monde ordinaire dans lequel nous vivons au quotidien et que nous appelons (pompeusement) la « réalité ».

« Complémentaire »  à cette « réalité », un monde de réponses  nous est voilé. Dans l’univers des contes, on le nomme  le monde de Tout-possible. Cette opacité  qui limite notre vision  et la maintient à l’extérieur de notre centre intime vient de  nos conditionnements de pensées, nos croyances.

Le monde de réponses , monde de tout-possible, est la  conscience supérieure (supraconscience), le centre de la vie, notre essence au-delà des sens. Il est infini. C’est une dimension  « supérieure » non parce qu’elle est « au-dessus », mais parce qu’elle intègre plus.

Ne serait-ce pas là le « principe de l’amour » ?

Si elle intègre plus, elle contient plus de solutions, plus de réponses, plus de bénédictions.

Le héros  est celui qui fait alliance avec cette dimension et en rapporte des réponses dont il fait profiter l’ensemble. C’est par miracle qu’il obtient des réponses.

 

L’oeil est fait pour créer le monde

 

L’oeil nous a été donné pour faire des miracles. Pas pour porter des lunettes pour voir « comme tout le monde » .

As-tu remarqué que les princesses des contes sont toujours décrites comme beautés extraordinaires ?

Voilà maintenant tu sais pourquoi : le monde de Tout-Possible est d’une splendeur indicible, à couper le souffle .

Aborder ce monde est une épreuve pour l’ego qui croit mourir , rendre son dernier souffle. Il est pourtant obligé d’expirer pour laisser venir le nouvel inspir.

 

Comment accéder au miracle ?

 

C’est ce que nous disent les contes et celui que je te raconte un peu plus loin te fera comprendre en parlant directement à cette part de toi-même proche de la magie en toi. proche de là où l’âme agit

Mais comment avoir accès à cette vision nouvelle qu’est le miracle ?

 

Le conte qui suit le dit :

 

Un père avait trois fils; à sa mort, il leur laissa dix-sept chameaux en héritage et un testament pour faire le partage; le premier aurait la moitié, le deuxième le tiers et le troisième le neuvième. Mais comment partager dis-sept chameaux en deux, en trois ou en neuf ?. rapidement les trois frères constatèrent leur incapacité à  satisfaire la volonté de leur père.En désespoir de cause, ils firent appel au juge. Celui-ci se rendit chez eux à dos de chameaux, écouta leur demande et réfléchit.. Puis ils leur dit : « voilà ce que nous allons faire. je vais vous donner mon chameau, comme cela vous en aurez dis-huit. Ce qui fera pour le premier dix-huit divisé par deux égale neuf, pour le deuxième dix-huit divisé par trois  égale six  et pour le troisième dix-huit divisé par neuf égale eux deux, soit au total neuf plus six plus deux égale dix-sept chameaux. Ainsi vous serez quitte et moi je reprendrai mon chameau. 

 

Recourir à l’infini

 

Être capable de recourir au chameau absent suppose de concevoir l’infini des chameaux possibles. Là est la clé. Nous avons du mal à penser nos questions dans la dimension d’ensemble car nous n’ en n’avons pas idée (de cette Beauté indicible, inimaginable).

Les questions que nous posons sont enfermés dans nos limitations ordinaires et c’est pourtant dans cette dimension ordinaire que nous cherchons habituellement les réponses. Nous pensons « savoir ».

Pour vivre une vie géniale il faut s’inscrire dans le volume complet du réel :

  • vision ordinaire

  • plus vision extraordinaire

Nous ne sommes pas ce que nous croyons être ;nous essayons de faire entrer nos questions existentielles dans un cadre d’idée prédéterminé mais nos questions ont à voir avec l’infini des possibles.

Le croquis ci-dessous aidera à comprendre visuellement.

carré

Les contes merveilleux nous invitent à un changement d’optique (c’est le sens du mot miracle), à concevoir le vide apparent plein de possibles.  Voir croquis ci-dessous

 

 

infini des possibles

Le mot vide est l’anagramme de dieu; reporte-toi  à cet article dans lequel je l’explique plus en détails : Dieu versus vide, un étrange anagramme

 

Si l’on est capable de ne pas se satisfaire aussitôt de cette première « réponse inspirée » et de maintenir l’ouverture du champ de conscience vers l’infini, on découvrira d’autres « solutions possibles » . La question de départ pourra comme s’épanouir en une magnifique constellation, attendant son déploiement et son plein accomplissement.

étoile

Les neufs points de départ –  la question initiale donc –  n’étaient que le fragment apparent  d’un « modèle de croissance » (un potentiel spécifique) qui n’attend que sa réalisation.

Points apparents et points invisibles sont en attraction, comme question et réponse sont un couple qui se cherche.

 

Les points invisibles sont des « attracteurs étranges » (langage de la théorie du chaos de la physique moderne) et on peut penser, comme je te le disais plus haut qu’ils sont (les points invisibles) à l’origine de la question (du souhait, de la demande de changement ), car en lui répondant, ils peuvent exister. 

 

raiponce

Dieu , la supraconscience, est un vide actif par attraction. On atteint ce vide actif  par un désir infini. Le désir infini de rejoindre la Belle princesse en nous. 

Notre Ego – construction nécessaire à l’incarnation – met bien longtemps et peine à se laisser convaincre de transférer son pouvoir (très limité) à notre partie transcendante, illimitée – notre âme –

L’âme se manifeste souvent à des moments de passage, lors de seuil à franchir.

Le manque d’égard pour la dimension spirituelle de l’Être Humain, dans nos sociétés, fait que ces passages sont douloureux et solitaires.  Nous cherchons les réponses sur nos faibles forces personnelles au lieu de nous en remettre au Tout-Possible.

Si c’est ton cas, tu restes dans ta tour de garde à attendre que les choses se fassent toutes seules alors que tu as mis tout en place ( inconsciemment) pour qu’elles ne se fassent pas.

 

C’est folie de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » Albert Einstein

 

Mets-toi en quête de vraies réponses inspirées, visite cette page et prend rendez-vous pour vivre  ta véritable histoire mythique.

 

Si cet article t’a plu, like-le, partage, laisse un commentaire. !

Merci !

3 comments on “La magie des contes : des histoires pour résoudre tes énigmes

  1. Myriam

    Wouah! J’adore… le fond et la forme! Elisandre, tu es la Magicienne des mots au service de la Conscience!

    1. Elisandre

      Merci Myriam, je suis contente que mes écrits te conviennent !

Leave a reply

CommentLuv badge