Comment avoir facilement un « Maître à être heureux »

Portrait AmieLe 5 Mars dernier,  ma fidèle compagne Amie est décédée après  plus de 14 ans de vie commune et d’aventures. Je lui rends ici l’hommage qu’elle mérite. C’était une véritable princesse. Les amis des animaux me comprendront.

J’aimerais que beaucoup de personnes indifférentes,  à la relation humain/animal, comprennent la place que peut occuper un animal dans le coeur d’un être humain et vice versa.

Vous allez peut être être surpris de ce que j’écris dans cet article…c’est néanmoins possible.

Je souhaite  de tout mon coeur que cesse le mépris dans lequel une grande partie de  l’Humanité,   tient les animaux, leur infligeant sans vergogne des souffrances inimaginables. La fabrication du foie gras, la corrida, l’expérimentation, l’élevage abusif des animaux de compagnie, les abandons d’animaux apprivoisés  incapables de vivre de leurs propres moyens  etc…etc…Aucun de ces agissements n’a la moindre excuse. C’est typiquement de la barbarie.

L’adoption d’Amie

En l’an 2000, alors que je venais de perdre une autre caniche à l’âge de 14 ans (d’un oedème pulmonaire), je suis allée chercher Amie à la Société Protectrice des Animaux. Elle se démenait comme une diablesse dans son box pour que je la remarque parmi les autres chiens. Elle faisait des bonds et jappait autant que possible. Amie était dans ce box depuis 2 mois et ressemblait à une vieille serpillère tellement elle était sale et puante. Ses yeux étaient plein d’humeur et elle avait mal à une oreille. Un chien blanc à poil long ne vit pas bien ce genre de détention parmi d’autres chiens, au milieu des déjections, dans des box qui sont nettoyés au jet et désinfectés.

Le chenil était surpeuplé et les employés n’avaient le temps de faire que  l’indispensable. Ils ont beaucoup de mérite à accueillir toute cette misère. A eux aussi je rends hommage.

L’employée de la SPA l’a sortie du box et Amie s’est collée immédiatement à ma jambe, courbant son dos pour que je la prenne; ce que j’ai fait évidemment. Son langage corporel était clair, elle me suppliait :  « emmène-moi loin d’ici, adopte-moi !« 

Et dire qu’il n’y a que peu de temps qu’on a déclaré les chiens des « êtres sensibles » ! Est-ce la même humanité qui se dit « supérieure », qui a attendu tout ce temps ? ou bien c’est moi qui n’ai pas compris quelque chose ?

Le pouvoir de l’amour

En arrivant à la maison, Amie est passée immédiatement dans la baignoire pour un grand shampoing et sa nouvelle vie à commencer…

Elle s’est révélée au fil des semaines et des mois être un magnifique caniche, avec un poil bien blanc  très fournie. Au départ, je n’étais même pas certaine que ce soit un caniche, mais cela m’importait peu. Elle s’est aussi révélée être une charmante compagne de jeu, intelligente et curieuse de tout. Elle savait regarder les humains dans les yeux et son regard était très expressif . Elle savait ce qu’elle voulait.

Quelques mois plus tard, je suis retournée à la SPA, chercher une « copine » pour Amie, afin qu’elle ne se sente pas seule quand je m’absentais un peu. Une autre caniche,  en  mauvais état également et gestante qui plus est ! Elle aussi s’est complètement transformée au fil du temps, avec de l’amour et des bons soins. Elle avait 8/ 10 ans lors de son adoption et je l’ai gardée 9 ans auprès de moi. Elle s’appelait Ludi.

 J’ai eu mon premier caniche à l’âge de 11 ans, par hasard. J’ai toujours aimé leur côté facétieux. C’est ma race fétiche.

AMIEAmie avait environ 16 ans quand la dégénérescence a perturbé son système nerveux et que la paralysie installée d’abord aux pattes postérieures  a gagné vers l’avant, puis  envahi tout son corps. Amie s’est éteinte doucement, comme endormi ; elle a rendu son dernier soupir dans mes bras, après un dernier regard que je n’oublierai pas. Elle a eu une belle vie et aussi une belle mort.

Amie a survécu à Ludi  pendant 5 ans. Elle a bénéficié de la  compagnie d’une autre petite chienne ( une bichonnette) trouvée dans la rue, dans un état que je ne vous raconte pas… Poupette (c’est son nom)  coule des vieux jours heureux, en attendant qu’une autre copine arrive auprès d’elle, maintenant qu’elle a perdu son « Amie ». Les chiens sont des animaux très sociables et généralement, ils aiment vivre avec un autre animal en plus de leur ami humain.

A quoi peut donc « servir » un chien ?

Il est grand temps pour l’Être Humain de repenser la manière dont il pourrait être utile aux animaux plutôt que de chercher sans cesse  la façon dont l’animal peut lui servir. Je surprend quand je dis que je suis une femme guide de chien aveugle mais  c’est la vérité car Poupette la Bichonne est aveugle et en dehors de la maison je dois la guider pour monter les trottoirs et éviter les obstacles. Je dois être les yeux qu’elle n’a plus. Elle me donne l’occasion de ressentir à quel point les yeux sont précieux et d’être dans la gratitude pour toutes les beautés que je peux voir.

Un chien  « sert »  à le rendre heureux, à apprendre à rendre heureux un autre être vivant qui ne demande que cela et qui accepte. Parce que c’est facile, très facile avec un chien. C’est    simple, très simple. Un chien  sert à s’entrainer à faire du bien. Il sert à devenir simple soi-même, joyeux. Un chien c’est un Maître à être heureux. Le Maître ce n’est pas vous, c’est LUI. C’est aussi un Maître à être fidèle, spontané. II apprend à aimer sans condition. Un chien, ce n’est pas que le meilleur ami de l’homme, c’est son meilleur Maître.

Un chien ne vous dira pas qu’il ne peut pas être heureux parce que dans son enfance il a souffert, qu’il a été « blessé »,  qu’il a eu des premiers « propriétaires » indignes et qu’il leur en veut encore aujourd’hui. Il prendra tout simplement ce que la vie lui donne à travers vous et il vous fêtera le plus souvent possible. Quand il vous fête, il vous montre ses « sentiments » ; il vous dit qu’il vous aime comme peut être personne ne vous l’a jamais dit ! Il ne vous aime pas par intérêt, parce que même quand il n’a plus faim, il continue de vous aimer. Il vous aime envers et contre tout. Certains chiens se laissent mourir de faim quand ils sont privés de leur  ami/humain.

Les chiens nous « gardent »

BERNARD BARRITAUD_8 - CopieLes chiens « gardent  » notre innocence, notre naturel, notre pureté initiale, si on les laisse faire évidemment, et  être eux-mêmes (tout en leur proposant quelques règles de bonne conduite bien sûr) et s’ils vivent dans des conditions adéquates.

Les animaux et particulièrement les chiens sont les gardiens de mon âme d’enfant. Il maintiennent en moi quelque chose d’indéfinissable et de vital que ne peut me donner aucun être humain. Les animaux  » jouent » un beau rôle auprès des humains. Quand on sait les aimer, ils nous rendent au centuple ce qu’on leur offre. S’occuper d’un animal c’est royal pour se décentrer de ses problèmes d’ego.

On m’a raconté ce matin l’histoire d’une dame qui allait toujours mal. Une amie lui a conseillé d’aller chercher un chien dans un refuge. Pas d’en faire naître un, ou de l’acheter dans une animalerie, mais de recueillir un chien malheureux, comme elle ! Elle en a choisi un qui avait l’air triste (ne le sont-ils pas tous dans les refuges d’ailleurs ?) Et aujourd’hui, ils sont heureux tous les deux, elle et le chien. La dame ne souffre plus de rien. En s’occupant du chien elle s’est occupé de son propre mal- être et elle a fait couler sa source d’amour. Les chiens nous gardent du malheur.

Nos blessures  intérieures ne sont pas faites pour se plaindre et  vivre telle une victime ; elles existent pour garder sa sensibilité éveillée et développer sa compassion pour les êtres qui souffrent du même mal. Et quand cette compassion se met en action, alors le mal disparait. C’est une magie que chacun peut accomplir. Dans les contes, bien souvent, la Fécondité ( le Monde de Tout-Possible) est représentée par des animaux : un chasseur sauve un serpent du feu (dans Le Langage des animaux) et cela lui vaut de recevoir un Don extraordinaire. Un chat fait de son maître un Roi, dans le Chat Botté (ou le Maître Chat).

Commencez ! Chaque geste compte !

Il y a des liens sur ce blog vers des sites, où vous pouvez aider la nature, les animaux. Je pense notamment à Clicanimaux. En cliquant tous les jours vous aider gratuitement à nourrir des animaux abandonnés. Faites-vous envoyer un mail tous les jours pour ne pas oublier de le faire.

Passez le mot à ceux de vos amis qui aiment les animaux car  chaque geste compte. Chaque geste que vous faites vous revient, souvenez- vous en ! tout le vivant est relié. Il ne fait qu’un.

Epilogue

Je viens d’adopter une autre caniche blanche que je baptise Vénus, l’étoile du Berger, mais aussi la Déesse de l’Amour. Elle m’attendait à la SPA de Caubeyres en Lot et Garonne. 14 ans après ma dernière adoption, j’ai été agréablement surprise de voir les conditions optimums dans lesquels vivent les chiens et le dévouement des employés,  dans ce lieu bien tenu et très propre.

Si vous avez une place pour donner une famille à un animal abandonné, équidé, chat ou chien, faites-le ! N’achetez pas de chiots d’animalerie. Les mères de ces chiots pour la très grande majorité sont maintenues dans des conditions effroyables.  Faites stériliser vos chiennes pour éviter les mauvaises surprises ( et les kystes aux mamelles).  Ne faites pas naitre de chiots dans votre environnement. Il y en a tant à adopter. des petits, des gros, des jeunes et des moins jeunes. Les moins jeunes sont parfait pour des personnes pas très mobiles ou ayant des espaces restreints. Ils vous attendent et sont prêts à vous donner plein de tendresse et de reconnaissance ! faites ce geste d’amour et d’intelligence.

10 comments on “Comment avoir facilement un « Maître à être heureux »

  1. des tutos

    Bonjour, je viens de lire avec beaucoup d’intérêt votre article. Et je comprend vos sentiments après la perte de votre amie. C’est toujours difficile surtout les jours, mois après sa direction.

  2. Mau Phi

    Emue jusqu’aux larmes par votre article, (même s’il en a toujours fallu peu, surtout concernant les animaux, pour me faire pleurer) ça me fait penser à une citation de J W Stephens qui dit tout simplement « Be the person your dog thinks you are », ce que je trouve déjà être un beau but dans la vie, et pas des moindres. Merci Elisandre pour ce partage, et je dis un bel au revoir à Amie, courage à vous.

  3. Elisandre

    Merci Mau Phi ! quelle belle citation !

    Je crois effectivement que si chacun suivait ce conseil, ce serait le paradis sur Terre. Quelle merveilleuse idée digne des contes de fées. Nous voir à travers les yeux de notre chien. Une thérapie des plus simples. beaucoup plus efficace que ce qu’on entend dire souvent : se mettre devant le miroir et se dire que l’on s’aime. Cela a très peu d’effet car on ne guérit pas ses problèmes avec la manière de penser qui les a créés.
    Les yeux de notre chien sont directement reliés à son coeur. En fait c’est ce qui se passe. Le chien aide à devenir meilleur, mais le savoir rend la chose encore plus puissante.

    Merci de tout coeur.

  4. sitorama

    Les chiens sont mes animaux de compagnie préféré, lorsque j’ai perdu mon labrador il y a deux ans j’ai été très déstabilisé. Donc je vous comprends entièrement.
    Un article par sitorama : Le Roi de la Bricole

    1. Elisandre

      Merci à tous pour votre sollicitude, mais rassurez-vous, je ne suis pas « mal ». Même si je traverse une période de deuil parce que c’est naturel et que j’ai parfois de la nostalgie, je sais que j’ai accompagné ma chienne toute sa vie et jusqu’à la fin, du mieux possible. Avec les meilleurs soins, la meilleure nourriture (bio) et la vie la plus agréable possible. Amie n’a jamais eu ni froid, ni faim, ni mal. De plus elle est morte à un âge avancée (probablement 16/17 ans), donc quoi espérer de plus ? Il n’est pas question de l’oublier et cet hommage que je lui rends est au contraire pour mettre en exergue une belle vie d’animal pour aider tous les autres animaux. Pour donner de l’importance à la vie animale.
      Sa disparition a permis d’adopter une autre caniche qui attendait à la SPA. Amie vit à travers elle car rien n’est séparé. Amie est seulement devenue « invisible ».
      Merci encore pour vos commentaires.

  5. marielle

    Merci pour cet article porteur d’espoir, j’ai moi même perdu il y a 4 ans une bonne compagne, qui me laissait, inconsolable ….voici son hommage:
    Tu m’as tant donné … Avec toi, ton Amour, ta Tendresse, ta Douceur, ta Beauté ma vie a été remplie de bonheur .

    Tu m’as aussi donné l’émerveillement de voir naître de petits bébés, mes premiers, les tiens aussi . Certains t’ont déjà rejoint …

    Tu es et sera toujours présente dans mon coeur, ma Fille. Six ans, ce n’est pas un âge pour quitter sa maman , La vie est ainsi faite pour le meilleur et pour le pire .

    Merci à toi, ma fifille, pour tout ce que tu m’as donné, Je ne t’oublierai jamais .
    Un article par marielle : Loi Pinel

  6. premiumimmoneuf

    Bonjour,
    je viens de prendre contacte avec votre article, je suis navré pour vous. Selon certains chercheurs, il existe des liens étroit entre les animaux de compagnie et leurs propriétaires. Mais surtout celui qui est le plus étonnent de tous est le chien, il devient aussi proche de son maitre qu’il le comprend de long en large, ses humeurs, ses colères, ses peines etc.

Leave a reply

CommentLuv badge