Comment se tailler une histoire « sur mesure » : la deuxième chance

)

Cet article fait suite à l’article précédent : « La Haute Couture du développement personnel « , que je te conseille de lire d’abord. 
Dans ce second volet, je t’explique comment tu pourrais te tailler une histoire  « sur mesure ». 
Karl Lagerfeld, auquel je rend hommage dans ces articles, était un artiste,  devenu un Grand Couturier, styliste/créateur parce qu’il créait aussi sa vie. Si tu  l’as déjà  entendu en interview, tu comprends ce que je veux dire.  On peut difficilement rester dans le  prêt-à-penser/prêt-à-porter, le répétitif  dans son quotidien et créer sa vie. Être créateur, c’est comprendre qu’on crée sa vie dans tous les domaines. Parce que  l’histoire qu’on se raconte sur soi et la vie qui en découle sont identiques.  L’une  ne peut pas être différente de l’autre. 
 Histoire  figée =  vie figée
Remettre son histoire en mouvement = retour du mouvement dans sa vie

C’est une logique implacable, et tu peux faire tous les stages et exercices  que tu veux sur la confiance en soi, rien ne bougera si tu ne construis pas « une autre histoire », celle que tu as envie de vivre. Il ne s’agit même pas d’en inventer une autre. Il s’agit simplement de partir de là où tu en es et de recevoir la grâce de vivre ta Légende, donc une histoire unique faite pour toi : reconnaître ta prophétie et la vivre. 

 

Créer sa Prophétie ?

La naissance en esprit (deuxième naissance)

 

On est rarement conscient de notre but sur Terre. C’est un potentiel  que  nous avons appris à négliger, à nier, à refouler . L’éducation  qui consiste à stimuler la   compétition avec les autres est une des stratégies  pour créer des gens  soumis au système; pendant qu’on observe les autres, on se fuit soi-même. Les autres devraient seulement nous inspirer.

 

Le résultat ? se retrouver dans des situations qui ne  conviennent pas, qui font souffrir,  rendent malades,  détruisent.  Dès notre naissance, le système destructeur broie le génie génétique en chacun. Aussi, les chercheurs annoncent que 75% de notre ADN ne « sert à rien » ( nommé ADN poubelle). Il s’agit de notre « potentiel divin ».

 

C’est à la quarantaine ( vers 42 ans, mi-temps symbolique de la vie) que se passent souvent des événements   propices à se « réveiller » ( au moins un peu), à se remettre en question. . Des événements   qui, dans l’ensemble, nous proposent de réexaminer notre existence, notre parcours jusqu’ici et de réévaluer nos possibilités. . C’est une sorte de deuxième chance. C’est la naissance « en esprit ». Pour cette raison on parle de « démon de midi ». Mais le démon ou daïmon ou daemon est connoté négativement, alors qu’il s’agit du Bon Génie, celui qui se cachait jusque là et qui vient réaliser ton rêve, si tu le vois, si tu collabores aec lui.

 

Inverser le point de vue.

 

Pour faire simple, la première partie de vie, nous sommes tournés vers le passé, plus ou moins conditionnés. Au mi-temps, nous devons effectuer un retournement vers le futur.  Créature au début et créateur ensuite. On peut même parler d’un « retour vers le futur ».

La personnalité égoïque élaborée dans la première partie de vie doit se mettre ensuite au service du collectif (la descendance) dans la deuxième partie.

 

Les deux grands  principes

 

  • La conscience

La première tranche de l’existence est « yin »;  l’énergie est dispersée à l’extérieur de soi : nous  choisissons  un personnage ( ou on le choisit pour nous) , des comportements, un caractère etc…et nous avons donc aussi défini, limité, éloigné  « ce qui n’est pas nous ». C’est le principe de la conscience. Nous avons créé un ego unique. Notre univers découle de cette création . Elle en est la projection sur l’écran de notre vie.

 

  • L’amour

Dans la deuxième tranche de notre histoire,  l’inverse  doit se passer : nous devons avoir une démarche « yang » et rassembler l’extérieur, inclure en nous ce que nous avions repoussé ( une partie du moins) , sans nier l’ ego bien au contraire ! C’est là qu’il y a beaucoup de cacophonie.

 

Recréer, enrichir  son histoire est simple, mais pas facile  et demande un engagement personnel.

 

– Le défi consiste à se rééduquer et à créer sa véritable histoire qu’on appelle souvent Légende Personnelle. Malheureusement, beaucoup, beaucoup de personnes préfèrent rester dans la normalité du système qui consiste à niveler vers le bas; elles  ne passent pas le zénith de la vie et « régressent » au contraire, en quelque sorte. C’est alors que surviennent beaucoup de maladies ou de problèmes familiaux, sociaux; la  naissance à l’esprit se fait alors dans la souffrance.

 

Le Royaume de Tout-Possible

 

C’est   l’Inconscient, le Royaume de Tout-Possible  qui  doit nous guider : nous devons utiliser l’inspiration pour y avoir accès.

Il est nécessaire d’apprendre, de comprendre  et de se rééduquer mais indispensable de créer réellement une nouvelle vie, un pas à la fois,  pour avoir cette impression merveilleuse de créer un chef d’oeuvre; pour être pleinement satisfait(e) le jour du grand départ et ne pas traîner des regrets derrière soi. Les regrets sont néfastes autant pour celui qui s’en va que pour ceux qui restent; ça laisse un goût amer d’inachevé. Pour un nouveau voyage, on doit se préparer à voyager léger.

Si la nouvelle vie que l’on souhaite vivre se construit dans le royaume intérieur, elle  se manifeste alors avec peu d’effort dans notre univers physique qui en est le prolongement. C’est ainsi parce que quand on crée son univers à son goût, on est heureux. Si ce n’est pas le cas, on se sent décalé, comme « pas dans ses baskets ». Le niveau de difficultés extérieures sert à mesurer la résistance à notre capacité de croissance, d’évolution.

C’est très simple à comprendre et à rectifier. Cela demande juste de la responsabilité et de l’attention. Ce n’est même pas aussi dur que l’on croit généralement. Des croyances funestes  viennent de la phrase si tristement célèbre : « tu enfanteras dans la douleur ».

 

Créer son Parcours Héroïque

 

C’est donc à la « naissance en esprit » qu’on doit re-créer  son histoire  vers le futur. C’est pourtant le moment où beaucoup de personnes commencent à se sentir vieilles, doutent de leur avenir, perdent courage, tombent malade  etc…

Peu  sont conscientes de l’opportunité que représente l’avenir, car tout est fait pour nous garder dans le passé et  le répéter. C’est ainsi que l’on reste petit et immature.

Le futur n’est pas vu comme un espace  de création mais comme un vide plus ou moins angoissant. Ce n’est pas ce qu’il est quand on délaisse le point de vue agoniste de nos sociétés, où tout semble devoir mal finir.

 

Dans le troisième partie de cet article, consacré au Parcours Héroïque de votre vie, à votre Légende Personnelle, vous comprendrez ce qu’ un « coaching sur mesure » pourrait vous apporter de différent.

 

Lire la troisième partie : Le baiser du Prince

2 comments on “Comment se tailler une histoire « sur mesure » : la deuxième chance

Leave a reply

CommentLuv badge