Enigme : l’immense orgueil de l’humilité

Ayez L’immense orgueil de l‘humilité (avec les contes). Comment être immensément orgueilleux et humble à la fois ? C’est ce dont il est question dans cet article !

L’immense orgueil de l‘humilité, voilà bien un paradoxe qui présente une énigme digne des contes de fées.

Un paradoxe est une  association de deux faits, de deux idées contradictoires.

C’ est une idée ou une proposition à première vue surprenante ou choquante, c’est-à-dire allant à l’encontre du sens commun.

Certains paradoxes sont connus comme de dire

« Rien n’est permanent sauf le changement ».

Le sens commun est le plus souvent coincé sur un point de vue, enfermé dans des liens de cause à effet qui le garde dans le monde des apparences et il ne voit pas ce qui se trame derrière l’apparence.

Le paradoxe est un puissant stimulant pour l’intelligence

Il révèle la complexité inattendue de la réalité.et permet le vide de nos préjugés.

C’est une dualité qui est capable de créer une troisième proposition intégrant la dualité.

Le  paradoxe fréquent dans les contes est un antidote aux rêves impossibles.

 Puisque l’énigme du paradoxe force à la conciliation des contraires.

Tout problème se présente ainsi ; un désir, et son contraire : un obstacle.

Cette opposition génère de la frustration, du mal être, mais c’est cette tension qui est féconde et oblige à recevoir l’inspiration d’une tierce proposition, inédite, inattendue, surprenante. Un miracle donc !

Comment cela est-il possible ?

Cela demande que le héros brasse et régénère tout ce qui était sclérosé sous l’action de l’inertie et de l’entropie générale.

Qu’est-ce alors que l’immense orgueil de l’humilité ?

C’est : « Je suis plus grand que moi, je ne suis pas que ce que je suis ».

Et dans cette simple phrase est résumé à la fois que je suis le Tout, que je suis l’Être, l’Esprit

et que je suis ou que je me crois ce personnage que je joue, presque rien, imaginaire, mortel, forme illusoire.

 L’orgueil de l’humilité est la synthèse de l’ego et de l’esprit.

Et encore mieux :

Mon accomplissement ne m’appartient pas ; « je suis un vide »( dieu versus vie : un étarnge anagramme)

Mon accomplissement appartient au Tout, apparaissant à travers moi pour être traité et résonner avec le Tout.

C’est comme être un chef d’Etat qui est dans le devoir de sa fonction et s’enorgueillit de cette fonction, mais avec  l’humilité de bien garder à l’esprit qu’il est là par le peuple et pour le peuple.

Autant dire aujourd’hui que cela n’existe pas à la tête des gouvernements.  Seulement, si vous voulez retrouver votre souveraineté, c’est cette attitude que vous devez adopter.

 Le rôle qui vous est confié sur cette Terre est pour le bien de tous et vous n’existez pas sans le Tout.

Ce n’est pas de la morale, c’est une réalité ontologique.

Soyez orgueilleusement humble  de savoir que vous n’êtes rien puisque vous êtes Tout.

 

En résumé : « pour résoudre une énigme dans ma vie, je dois sortir des liens de cause à effet et intégrer les contraires, accueillir les paradoxes, les situations paradoxales dans ma vie. 

C’est ce que préconisent les contes de fées. 

Je vous invite à vous exprimer  dans les commentaires…..

cover 3 secrets pour vivreVous voulez réaliser vos désirs ?

téléchargez mon coffret :….3 secrets pour vivre la magie des contes

Cliquez sur l’image !

Leave a reply

CommentLuv badge