Dix raisons qui maintiennent ton histoire dans la fatalité

oiseau arc en cielLa fatalité  génère la frustration par  la répétition de schémas dont tu crois être  prisonnier  ou prisonnière

C’est ce que je propose de voir  et tu pourras ainsi trouver des issues pour  te délivrer et réenchanter ton quotidien. 

Cela demande bien sûr de l’attention !

Rien ne peut t’enfermer dans un état d’être figé, à  part ton renoncement à développer ta souveraineté  en  ignorant l’autorité que  tu es.

La fatalité c’est quand tu vis sans cesse dans le monde ’impossible,  et que tu ne connais pas le royaume de tout-possible.

Si tu préfères visionner les vidéos dont cet article est la transcription c’est ici

Voici les 10  causes  de  la fatalité  apparente :

                1) La fatalité est une production de la pensée séquentielle relative au cerveau gauche

C’est une manière de penser mécanique où Tout s’enchaîne (écoute le mot)  à la surface des choses sur le mode cause à effet, comme sur des rails.

C’est la pensée que l’on dit « objective » rationnelle cartésienne et tous ces adjectifs qui indiquent  la séparation  des formes.

La pensée séquentielle ou logique t’emmène d’un point A à un point B.

Elle doit être complété par l’imagination et la pensée arborescente

L’observateur crée sa réalité mais ne voit  que l’endroit de la tapisserie du monde.

Ce qui produit le dessin apparent se trouve pour l’essentiel de l’autre côté, dans l’invisible et seule la pensée arborescente y a accès.

               2) La fatalité vient d’injonctions répétitive

qui te mettent en état de sidération et de soumission dans une image fabriquée restrictive  et négative de toi-même. Le déni de soi.

Donc en état de ne plus connaître ta mission, de ne pas être connectée à ton identité profonde,

Tu  réalises la mission qui correspond à la conscience de ton identité.

Moins tu as connaissance profonde de toi-même et moins ce que tu fais dans la vie a de sens gratifiant pour toi.

Une des  solutions est de trouver une cause qui te tient à cœur et d’agir ;

Peu à peu tu te rapprocheras d’une identité plus vraie , tu deviendras acteur ou actrice de la fécondité du monde

  • 3) La fatalité vient de la répression de l’expression, de la censure

C’est en expérimentant des émotions que tu peux  connaître tes motivations réelles et trouver l’énergie de la transformation.

C’est en t’exprimant que tu apprends à connaître ta raison d’être au monde.

Tu dois accepter le risque, l’échec et la désobéissance pour t’exprimer  et ne pas attendre les autorisations , ceci dans le cadre de l’éthique et du respect de la vie évidemment.

  • 4) La fatalité vient de théologies monstrueuses comme l’a écrit le Père Brune dans ses ouvrages (à lire)

Notre subconscient est profondément marqué par  une image de dieu théologiquement monstrueuse, et une morale étroite et répressive.

L’idée d’un dieu dominateur et culpabilisant, sorte de juge suprême « un peu sadique » qui déciderait de notre sort en se délectant de nous voir expier nos offenses et tenter d’apaiser sa colère par la souffrance, ou la répétition mécanique de certains rites.

 Ridicule et infantilisant  !

Qui voudrait d’un tel dieu !

Dieu le Père n’a jamais exigé la mort atroce de son Fils pour pouvoir nous pardonner ! C’est une invention des théologiens.

Toutes les théologies sont des superstitions et des fables infâmes.

  • 5) La fatalité vient de la suppression des miracles par la religion

ou de sa capacité usurpée de décider ce qui est miracle ou pas.

Cela t’empêche de voir clair car un miracle est une vision étonnante radicalement ;

il suffit d’être humble et ouvert devant la création pour que des situations miraculeuses soient fréquentes dans ta vie.

Tous ceux qui sont sérieusement impliqués dans la science finiront par comprendre un jour qu’un Esprit se manifeste dans les lois de l’univers, un esprit immensément supérieur à celui de l’Homme – Einstein

 

  • 6) La fatalité vient de l’enfermement du temps dans les horloges

L’horloge est rentréz dans l’histoire de l’humanité il y a 500 ans. Imaginez la mesure de l’espace comme une donnée horizontale et celle du temps étant verticale. Ces deux coordonnées permettent un point de rencontre ; un rendez-vous entre amis par exemple.

Avouons que sans ces deux références, une rencontre est très improbable. Dans ce sens mesurer et normaliser le mécanisme  du temps a été un progrès pour programmer les rendez -vous dans l’aventure de la vie.

Mais le mécanisme est devenu rigide; Au lieu de rester au service de nos rencontres, les horloges et l’organisation que cela a permis nous ont mis à leur service.  Nous sommes maintenant dans une prison virtuelle, prisonnier de cette organisation.

Cela entraîne toute sorte de violences Nous nous sommes éloignés de notre horloge biologique régulée par les cycles naturels.

  • 7) La fatalité vient de la novlangue

La parole est puissance ; ar le biais des médias, certains s’en sont emparés pour manipuler^.

Notamment par  la novlangue selon le néologisme de Georges Orwell

La novlangue est un langage dont le but est l’anéantissement de la pensée, la destruction de l’individu devenu anonyme, et l’asservissement

Par exemple Il y a de plus en plus de sigles ; ils appauvrissent la langue et ne nous touchent pas profondément.

Les mots proviennent à l’origine des onomatopées et donc des émotions et des schémas de pensées.

ils ont un sens pour notre mémoire profonde.

Les sigles n’en ont aucun .

Ce n’est qu’un exemple car la novlangue va plus loin Les mots sont vidés peu à peu de leur sens ou leur sens est inversé.

C’est pour cette raison que le gouvernement actuel ne fait que de la communication

Répéter 6 fois qu’on est en guerre dans un discours c’est criminel.

Il faut retrouver l’importance de la parole et du sens des mots car une vie devient insensée  si on ne sait pas mettre du sens à ce que l’on vit.

Il y a folie collective induite par le détournement du sens des mots !

Quand les mots sont malades d’une façon ou d’une autre ils sont remplacés par des maux /maladie.

  • 8) La fatalité vient de L’entretien de la peur et de la désespérance par la perpétuation d’horreurs dans le monde.

La clique des oligarques qui dominent le monde organisent l’horreur avec les guerres, les famines et les épidémies provoquées, le bioterrorisme et avec l’industrialisation de la vie et la torture des enfants et des animaux.

C’est à chacun de boycotter tout ce qui nuit aux être vivants sur cette Terre et il y a du boulot !

Il faut  relier les choses entre elles et voir comment on nuit au vivant par nos actes ; par exemple ne pas acheter de vêtement fait par des enfants ou faits à partir des animaux : cuir, laine, angora etc

Certes ce ne sera pas suffisant mais c’est la somme des responsabilités individuelles qui créera les forces collectives.

  • 9) La fatalité vient du mensonge

Nous sommes sous l’empire du mensonge.

Ils sont très nombreux et ils sortent au grand jour.

Je veux ici simplement signaler en exemple les médicaments allopathiques ; les cachets sont fait pour cacher les symptômes donc pour mentir.

Se mentir à soi-même en se faisant croire que la maladie est partie sans aucun effort et le médecin se ment aussi en se faisant croire qu’il a un pouvoir et qu’il a bien fait sans avoir à réfléchir

  • 10) La fatalité vient De la paresse                                                                                                          Le cerveau fonctionne toujours à l’économie

Pour s’économiser il préfère la conformité  en se tournant vers l’éxtérieur au lieu de se tourner vers la connaissance de soi

C’est pour ça que notre intelligence humaine se fait remplacer par des algorithmes

Pour vivre une histoire qui a du sens , la première chose est

  • de se connaître,

  • comprendre que c’est en nous que réside le pouvoir de changer notre réalité, de cheminer vers plus de plénitude, de clairvoyance, de sérénité.

  • Et qu’il nous appartient, « en faisant du mieux qu’on peut avec ce que l’on est », de cultiver cette étincelle et de la faire rayonner.

Pour nous, pour les autres.

Parce qu’au-delà de notre réalisation personnelle, l’important, c’est notre lien au monde et notre participation à cet extraordinaire Grand Tout.

 

S tu préfères regarder les vidéos sur le sujet clique ici

One comment on “Dix raisons qui maintiennent ton histoire dans la fatalité

  1. Celia Berenice

    Je crois que la fatalité est inévitable dans cette vie alors. Le monde de tout-possible est encore difficile d’accès selon moi. Et ce qui est embêtant, c’est que je ne sais pas s’il y a un moyen pour dépasser tout ça.

Leave a reply

CommentLuv badge