Démystifions la peur du changement !

cerveau Pourquoi le changement semble t-il difficile et souvent risqué ? si vous vous posez cette question, je vous donne une piste de compréhension.

De  signe « mutable » (gémeaux)  le changement est ma nature. Mais pas n’importe comment. 

J’accompagne le changement et l’éveil par la réalisation des souhaits et désirs dans le miroir des contes de fées depuis…plusieurs décennies…que le temps passe mes amis ! Même vieillir est un changement que j’ai apprivoisé. Pour être heureux, il vaut mieux suivre le mouvement de la vie.

Vous aspirez à un changement mais il vous fait peur ou vous semble difficile ? Pourquoi est-ce difficile d’effectuer un changement ? je démystifie la peur du changement  dans cet article. Rien de sorcier !

 

Tout le monde le veut !

 

.Tout le monde ou presque a une idée de changement en tête, un rêve, un souhait, un désir ; ne serait-ce que « vivre plus aisément » . Avoir un plus grand confort financier, se sentir investi dans un projet qui a du sens etc…

.Si vous aspirez au changement pourquoi ne le réalisez vous pas ? Pourquoi ne l’avez-vous pas décidé ? Vous êtes-vous posé la question ?

Vous le « voulez », mais pourquoi n’en prenez-vous pas la « responsabilité ». La responsabilité est l’art de recevoir les réponses…et de les appliquer. Encore faut-il poser les questions.

 

On dit que l’être humain n’aime pas le changement, qu’il se cantonne dans ses habitudes
Pour le constater. il n’y a qu’à voir par exemple, comme il est difficile de mettre en œuvre les changements nécessaires au niveau planétaire, alors que la menace est grande.

 

Aussi,  Il n’y a qu’à voir le nombre de personnes qui disent procrastiner ou la quantité de gens qui ne souhaitent pas se remettre en question.

On dit que si l’être humain n’aime pas le changement c’est parce qu’il a peur de l’inconnu. La réponse est  incomplète et superficielle. Pourquoi n’aime t-il pas l’inconnu ? et qu’est-ce qui est inconnu ?

 

ça chauffe sous la casquette !

 

confusionQue se passe t-il quand il faut effectuer un changement ?
Pour changer quelque chose de significatif dans votre vie, vous devez forcément réorganiser votre quotidien. Je ne parle pas d’un simple déplacement de votre armoire. Mais d’un changement suffisamment important, voire vital pour qu’il vous mette mal à l‘aise, en vulnérabilité, en port-à-faux ou dans une impression de désordre ou de chaos.

Comme : changer de lieu de vie, changer d’occupation, divorcer, se mettre en couple, changer de pays, de profession, devoir assumer une maladie etc. Il peut s’agir d’un changement décidé ou contraint.

Décidé ou contraint que se passe t-il ? Dans les deux cas vous allez être face à mille questions et vous allez devoir réfléchir, penser, juger, choisir, trier, supputer, anticiper, douter, remettre en question, changer de croyances, déconstruire des idées, vivre des émotions inhabituelles etc…

Donc au final vous aurez l’obligation de faire travailler votre matière grise pour mettre en place une nouvelle organisation de votre quotidien.

 

Pourquoi est-ce un problème ?

 

Ce n’est pas la future situation encore inconnue dont vous avez peur. Puisque souvent vous la souhaitez. C’est que tout ce qui va se passer dans votre cerveau  -que je viens de décrire- est invisible. S’il y a un organe qui fait peur et pose autant de mystères à l’être humain, c’est son cerveau.

Rien ne se fait sans votre cerveau , même les choses les plus faciles. Préparer une situation nouvelle c’est avoir besoin de nouvelles données informatiques, de nouvelles connaissances, de nouvelles idées et donc de les saisir et de les traiter, les intégrer aux anciennes données. Cela s’appelle comprendre,( prendre avec).

C’est de cela dont vous avez peur parce que c’est immatériel. On parle de « monde invisible » sans se rendre compte qu’on parle déjà de notre cerveau. Bien caché dans la boite crânienne, émetteur/récepteur du Tout-Possible, interface entre votre moi illusoire et l’infini , l’absolu insaisissable.

Y a de quoi flipper non ?

C’est pour cela que certains finissent en HP  !

 

Vous  avez peur parce que vous ne voyez pas votre cerveau à l’œuvre.
Combien de fois avez-vous des pensées angoissantes, des idées perturbatrices, et des émotions déstabilisantes et la sensation de ne pas pouvoir les gérer ? de ne pas en être maître ?

Quand vous êtes dans une situation habituelle vous connaissez les réponses à apporter. Les circuits neuronaux se formatent et créent des automatismes rassurants, mais aussi sclérosants ; c’est l’envers de la médaille.

 

Cerveau de primate

 

homonculus-sensoriel A l‘inverse quand vous devez accomplir une tâche avec vos mains, c’est facile parce que vous voyez vos mains (ou vos pieds) , vous êtes témoin de ce que vous faites à l’instant T.

Ci-contre un homonculus

Le terme homonculus signifie « petit homme ». Représenté avec des mains et une tête surdimensionnées, l’homonculus sensitif correspond à une silhouette représentative des différentes parties du corps humain de la façon dont elles se projettent au niveau du cortex cérébral. Ainsi, chaque région corporelle est assimilée à une zone du cortex recevant et analysant les stimuli. Ainsi, la bouche et les mains apparaissent disproportionnées car ces parties sont dotées de très nombreux récepteurs sensoriels et, par conséquent, occupent une part plus importante de la surface corticale.

Vous avez peur du fonctionnement de votre cerveau, parce qu’il est invisible et en plus parce que l’éducation est plutôt inadaptée à la mise en valeur de nos potentiels;

 L’ éducation propose le remplissage (comme un vase vide)  et le formatage du cerveau . Nous avons tous plus ou moins été éduqués à conformer notre cerveau à des savoirs et non pas à choisir sa nourriture, les connaissances qui conviennent à notre cerveau. Nous avons tous été « gavés ».

Aussi quand vous avez une initiative à prendre, ça peut être la panique à bord, de peur de ne pas avoir le potentiel, autrement dit les bons éléments cognitifs qui vous permettent le changement.

A suivre…

 

En attendant, laisse un commentaire !

 

4 comments on “Démystifions la peur du changement !

    1. Elisandre

      Merci Line de ton commentaire. En effet c’est dur parce que ce n’est pas naturel de lutter contre la peur et totalement antiproductif; c’est pourtant ce que la majorité font…

  1. georgette prince

    eh oui les neurosciences ont un bel avenir. Le cortex cérébral est particulier. Qu’il est laid l’homonculus!

    1. Elisandre

      Merci de ton commentaire Georgette ! Eh oui, il est laid l’homonculus et il représente le fait que l’être humain en général est un prédateur : ses mains et sa bouche sont disproportionnées. Mais encore une fois, il est éduqué dès le début à être « gavé », il ne fait que continuer ensuite dans cette attitude…malheureusement. Il y a vraisemblablement une nouvelle harmonie à trouver.

Leave a reply

CommentLuv badge