Découvrez vos vraies armes et soyez Vingt-Coeurs!

 vaincre les forces du mal                                          Êtes-vous de ceux ou celles  qui éprouvent de  la peur de se lancer vers ce qui leur tient à coeur? Craignez-vous de ne pas savoir faire?

Bonne nouvelle!   vous n’avez pas besoin de le savoir.  Simplement  de prendre la décision de vous lancer vers quelque-chose qui vous rapproche de votre rêve. Tout vient à vous au bon moment, tout devient plus clair au fil du temps. La vie fera des miracles pour vous si vous vous préparez à en faire pour la vie. Comment être vainqueur en ayant  la force de « vingt-coeurs »?

Je profite de l’histoire de la Belle au bois dormant ( les liens des trois premiers épisodes au bas de l’article), pour vous proposer une vision plus facilitante du bien et du mal. Rappelez-vous la fée maléfique qui a jeté un sort à la princesse!

En effet la peur de mal faire est paralysante.

La peur

Les obstacles sont ces choses que tu vois lorsque tu perds l’objectif de vue – Henry Ford

La peur de mal faire ou de faire mal est une retenue puissante à transformer, pour viser vos buts. Je ne prétends pas détenir la vérité mais vous apporter des points de vue alternatifs pour vous soulager, ouvrir votre horizon ou vous permettre d’être  plus heureux.

.  Le bien et le mal sont généralement posés comme une dualité. La notion de bien et mal de force égale nous vient de l’Eglise catholique. Est-ce bien raisonnable ?

Non ! Découvrez une autre manière de voir  et surtout ressentez le soulagement dans votre corps.

Certains disent qu’il n’y a ni bien ni mal, que ni l’un ni l’autre n’existent. D’autres personnes ont changé les termes bien et mal en « négatif » et « positif » ( mouvance new age). Je vous confie  que cela a  le don de m’agacer car on n’en sort pas! Les termes ont juste changé! Les personnes  qui utilisent ces concepts sont convaincues de « bien faire », je le conçois ; mais  ne font que reproduire ce vieux combat judéo-chrétien du bien contre le mal.

Si vous faites  partie de ces personnes, vous pouvez élargir votre vision.

Voici  comment je vois les choses dans l’optique d’un plus grand libre arbitre et de manière holistique..

Ne vous laissez pas piéger

Je me suis laissée piéger dans mon enfance et bien au-delà : ma soeur était la bonne et moi labien et mal dualité mauvaise. Vous voyez le topo? et les résultats que ça peut donner? Passons, c’est du passé.

Avez-vous remarqué comment ce vieux levier dualiste fonctionne dans de nombreux domaines? Qui veut régner divise ou « diviser pour mieux régner » dit l’adage. Eh bien non, c’est vous qui devez régner, retrouver votre royauté amoureuse perdue. Redevenir la source de l’amour, être un aimant qui attire ce que votre coeur souhaite profondément. C’est votre droit de naissance.

Prenez la politique :. depuis quand nous rebat-on  les oreilles avec la droite et  la gauche ? et même quand il y a un centre, on entend parler de centre droite ou centre gauche! .A quoi cela rime? Quel pourrait être le centre entre le bien et le mal.

Une excellente nouvelle:

Comment sort-on d’une dualité, d’un conflit, de la  vision  dualiste pour laquelle il n’y a pas de réelle issue mais seulement des actions/réactions sans fin dans un cercle vicieux.?

Tout simplement par un troisième élément qui transcende les deux autres.  Vous n’avez pas remarqué que souvent vous  bataillez entre une chose OU l’autre, sans trouver de solution ? Vous êtes déchiré(e) en deux? Vous appelez cela un problème. Arrive une troisième proposition, par inspiration,   qui réconcilie les contraires.

Ou une  tierce personne  vient mettre de la dynamique, du mouvement  dans un conflit bloqué entre deux personnes. Il y a « conciliation ».

Plutôt que  vaincre le mal (qui ne fait alors que se renforcer), posons les choses autrement.

Le point de vue spirituel

Prenez réellement le point de vue spirituel, c’est à dire une vision à partir de la vie elle-même, de l’intelligence suprême ou du divin. Et alors nous avons ceci:

Le Bien ne peut être l’opposé du mal. Ils ne peuvent coexister sur le même plan et ne sont pas de simples points de vue opposés.

Appelons donc vertu le bien et vice le mal. Vertu signifie « force ou puissance, vaillance » ( du latin virtus)

Nous désignons son contraire par le vice qui se traduit par « déficience morale », incapacité.

vice et vertuD’un point de vue spirituel, le vice ne peut en aucun cas être l’opposé de la vertu. Par contre il existe deux sortes de vice.

  • le vice par excès
  • le vice par manque ou défaut

Nous voyons que ce sont les deux sortes de vices qui sont alors opposés. Là nous pouvons parler de positif ou négatif ( manque ou excès) comme si on pouvait mettre un curseur sur la base du triangle.

Quant à la vertu, elle est à la fois au milieu et en position transcendante aux deux formes de vice. On pourrait même dire qu’elle inspire les vices à se transcender.

Cela change tout n’est-ce pas et c’est relaxant! Il n’y a pas à vaincre le mal, mais seulement à viser plus loin, plus haut,  apprendre, comprendre,  s’extraire des cercles vicieux et s’entrainer  dans une spirale dynamique pour sortir par le haut, avoir un point de vue plus global, plus holistique, plus intégré. Formidable non ?

D’ailleurs, en grec, les vertus s’appellent Dynamis et le sens est potentialité, puissance, mouvement et sens. Être en quête des  vertus donnerait  donc un sens à la vie, un mouvement évolutif?

Une vision trinitaire

Dans « l’éthique à Nicomaque », Aristote, disciple de Platon et précepteur d’Alexandre Le Grand s’exprime ainsi :

L’erreur est multiforme car le mal relève de l’illimité et le bien du Limité. L’honnêteté n’a qu’une seule forme mais le vice en a de nombreuses(…)

courage, témérité, lâcheté

Triangle vertueux du courage

Dans l’ordre de la substance, la vertu  est un juste milieu et dans l’ordre de l’excellence c’est un sommet.

Exemple ci-contre. La témérité est un excès de courage) et la lâcheté est un défaut de courage, mais ni témérité ni lâcheté ne sont le courage. Le courage est comme son nom l’indique (core) la qualité liée au coeur, engendre l’ action qui vient du centre de vous-même. C’est donc entre témérité et lâcheté que vous devez « viser » le courage et vous y essayer.

L’erreur est plus facile

Il est bien sûr plus facile de rater sa cible que de l’atteindre. Il n’y a qu’un seul centre et beaucoup d’espace autour. Donc dès que nous allons vers  un extrême, nous risquons de rater notre cible, c’est à dire de faire un péché.

Oui ! Pécher vient de peccare en latin = manquer sa cible, faire une faute, une erreur.

pécher c'est manquer sa cibleLe sens du signe du sagittaire fait partie de cette « impeccabilité » à acquérir, à être en  quête d’excellence. Impeccable signifie « sans faute ». Maîtriser la force érotique, sa puissance vitale, pour atteindre ses buts, réaliser ses rêves. Viser juste pour être en harmonie avec son coeur. La force vitale vient de la partie instinctive, animal et s’élance vers le haut, vers son but.

Bouclier et épée de vertus

Rappelez-vous, dans l »épisode précédent , une des bonnes fées  dit au prince ces paroles de sagesse :

« Sur la route de l’amour, maints nouveaux dangers vont s’offrir, armez-vous Prince de ce bouclier de vertus et de cette puissante épée de vertus» car seules les forces enchantées pourront l’emporter sur les forces du mal »

Bouclier et épée de veépée et bouclier de vertusrtus.

Les forces enchantées sont ici les forces qui élèvent vers le bien. Les dangers sont ces comportements viciés que nous pourrions avoir. Il nous faut trancher avec l’épée,  choisir et nous en protéger  avec le bouclier.

Le prince répond à l’appel de son coeur

Le prince est donc « armé ». Les épines  entourant le château s’ouvrent devant lui. Il  accomplit l’acte juste,attendu par ce monde endormi de la princesse. Son coeur est prêt, courageux, fort, puissant.

Le prince est  le « principe masculin », la force agissante, le JE incarné, en quête d’aventure pour la révélation spirituelle ;Il répond à l’appel de son âme. Il va la rejoindre.

Le JE/ prince est donc amené à combattre, trouver la manière juste,  pour sauver sa Dame ( rejoindre son âme)

Il  rejoint la Belle endormie. Les princesses endormies ( parfois cloîtrées) soulignent le fait que l’âme ne peut pas exprimer son plein potentiel, qu’elle a besoin d’être réveillée par le JE, le moi, l’esprit humain incarnée. Ressentir consciemment l’unité.

Le fil du sens dans la Belle au bois dormant

On comprend donc que ce conte dépasse de loin l’histoire de deux jeunes gens amoureux , qui traversent de graves périls avant de se retrouver sains et saufs.

De faits, tout ce qui se vit ici bas résonne dans l’au-delà, qu’on en soit conscient ou non.

Inscrivez-vous avec le formulaire, et vous recevrez la suite de cet article, qui sera le dernier épisode.

Voici les liens vers les épisodes précédents :

La Belle au bois dormant, dénouer les fils de votre destin? (1)

Et dire que tout est arrivé par manque de couverts ! (2)

Elle est pas flippante cette histoire ?(3)

Leave a reply

CommentLuv badge