De la névRose à la « Rose qui parle »

roseReprenons l’histoire de la « Rose qui parle ». J’ai expliqué dans l’article « Que cache en son coeur notre amie la rose ? », qu’un père dans le conte  demande à sa fille préférée :

_ que désires-tu  mon enfant ?

Rien d’extraordinaire  apparemment ! …mais te poses-tu souvent cette question ?

Pas sûr !

Sans question pas de réponse nouvelle.

Ensuite, la jeune fille répond :

_  je veux la rose qui parle ! 

Un désir apparemment saugrenu. Le père aurait pu couper court et se dire « ma fille est folle ».  Mais non, il tire vers le haut et se met en quête de la rose unique en son genre.

Ensuite  tous ceux à qui il demande où se trouve cette rose qui parle se moquent de lui. Il aurait pu en rester là et tout retombait à plat.

Mais il répond :

_ ma fille ne me la demanderait pas, si cette rose n’existait pas !

Tout comme on pourrait dire : si mon coeur veut cela, c’est que ça existe et c’est que c’est pour moi, le don que la vie me fait.

C’est un chemin d’inspiration qui tire les histoires vers le haut à chaque pas.

Si tu sais emprunter ce chemin et le garder sur la distance, rester sur la fréquence magique de résonance  du désir primordial, tout va  bien, mais si tu ne connais déjà pas ta mission et ensuite si tu n’es pas sûr de garder le cap, alors tu as le cours privé La Rose qui parle .

 

Quand tu as un voeu singulier dans ton coeur, que réponds-tu le plus souvent ?

Quelque chose, comme :

_ c’est tentant mais ce n’est pas raisonnable !

ou

_ ce serait bien mais, mais ce n’est pas possible !

Si tu ne tires pas ton histoire vers le haut comme je l’explique dans l’article  « Vivre une vie romantique avec Eros » vers le haut, ça retombe à plat. Tu réponds comme « les gens », comme tout le monde, tu te moques de toi en disant que la « rose qui parle » n’existe pas.

 

Pour tirer vers le haut,  il faut déjà descendre, revenir à sa place

 

Tout part de la base. Il n’y a de croissance qu’à partir de la base.

 

Oui mais comment tirer vers le haut sans descendre au niveau des réalités ?  C’est bien là que beaucoup se perdent en ne descendant jamais, en ne s’engageant jamais. En restant observateur, retranché dans leur « mémoire » du passé bien présente. Et en se projetant déjà au ciel dans une spiritualité désincarnée.

Par exemple, invoquer les anges n’est pas « tirer vers le haut »; c’est attendre un sauveur.

A chaque instant de notre existence, nous est posée cette question : veux-tu entrer dans la vie ?

 

L’épreuve, le mal subi peuvent nous conduire soit :

  • vers le  désastre (absence de désir = absence d’étoile) et ruiner notre vie

  • ou   être la possibilité d’une métamorphose, d’un élan, d’un désir du désir.

 

. L’absence d’élan de vie  porte de nombreux  noms, tels stress, burn out, déprime, maladie, mal de vivre, mal être, manque de sens, manque financier , découragement etc….

 

Poser un regard clair sur ton histoire est nécessaire mais insuffisant, il convient de la mirer dans la dynamique d’accomplissement de ton modèle de croissance  pour la tirer vers le haut.

 

La Rose qui parle pour devenir l’héroïne de ton histoire et la tirer vers le haut en partant de ta réalité. Transformer tes histoires névrotiques en histoires mythiques.

One comment on “De la névRose à la « Rose qui parle »

  1. Pecheur

    C’est toujours très beau ce que vous racontez, merci pour ces rêves et ces phrases qui ont un sens.

Leave a reply

CommentLuv badge