Croyez-vous aussi devoir « gérer » et maitriser vos émotions ?

Gérez-vous votre pression sanguine, les battements de votre coeur, votre température, votre digestion ?

Je suppose que non.

Gérer vient de gerere qui signifie « prendre sur soi ». Sur Amazon, encore une rubrique (gérer et maitriser ses émotions) dans laquelle j’ai trouvé pas moins d’une centaine de référence. 

C’est bien que les émotions semblent problématiques, mais pourquoi continue t-on à en faire un problème, c’est là la vraie question ! Au risque de ne pas dire comme la majorité encore une fois, je me demande ce que ce mot de gérer vient faire avec les émotions ? Rien à prendre sur soi !

Une réponse lentement élaborée

 

Les émotions sont des mouvements naturels, réponse aux stimuli extérieurs ( et intérieurs d’ailleurs). C’est une sorte de langage archaïque élaboré depuis des millénaires, pour notre survie. Nous sommes « avertis » par des mouvements internes qui ne demandent qu’à se prolonger vers l’extérieur, maintenant ainsi la relation avec l’extérieur.

Les personnes qui formulent le choix de « gérer leurs émotions » voudraient être capables de garder une façade lisse, sereine et parfaite en toute situation. Mais là ça va pas être possible les amis ; l’émotion n’est pas une réaction qu’il faut réduire au silence. Bien au contraire !

  • Réprimer les émotions

    Quand une émotion est réprimée au moment où elle survient, une partie de notre corps reste comme « figée » et va tenter ultérieurement de se libérer de cette tension, ce stress. Cela arrivera à un moment qui peut être encore plus inopportun que les fois précédentes ; c’est ainsi que les réactions pourront être complètement disproportionnées face à un évènement anodin. L’émotion en question a tout un historique de répression et comme la cocotte minute, quand ça explose, ça fait mal.

  • Refouler les émotions

    Le stade suivant la répression est le refoulement ; les émotions ne sont plus ressenties ; il y  a insensibilité. A la longue, le risque est la somatisation. Celle-ci vient signaler un dysfonctionnement.

 

Vivez simplement vos émotions

Les émotions sont des mouvements naturels salutaires qui ne doivent être ni niées, ni insensibilisées ; elles n’ont donc aucunement à être géréés. Elles doivent être ressenties et reconnues et servir à agir.

On doit donc vivre ses émotions, un point c’est tout. Elles deviennent ainsi extrêmement fluides. C’est notre carburant.Pas de motivation à agir, pas de désir sans émotion.

Laissez les émotions vous gérer !

enfant intérieurLes émotions ne sont devenues un problème que par la croyance qu’il faut les maitriser et les gérer.

Votre désir de réaliser votre vraie vie est souvent retenue par la peur de ne pas gérer vos émotions. Vivre ses émotions est le secret du courage.

Quand on accepte ces sensations intimes, on peut vraiment dire que l’on apprend à se connaitre, car la connaissance de soi n’est pas quelque chose de mental. Seules les émotions peuvent vous accompagner au vrai changement. Ce sont elles qui vous font bouger.

 

Les contes merveilleux et les émotions.

Les contes, de par leur simplicité ( c’est pour cela qu’on croit qu’ils s’adressent aux enfants), réveillent en douceur et naturellement les émotions et redonnent sa place à l’Esprit d’enfance, qui au départ, ne refoulait pas les émotions. Pour redonner fluidité et dynamique à votre vie, il est indispensable de « vivre » ses émotions.

Quand une émotion nous traverse librement, elle nous donne ensuite un message clair, une information sur le comportement, l’attitude à tenir face  la situation qui a permis d’enclencher l’émotion.

Employez-vous ces termes de gérer ou maitriser vos émotions ? Laissez un commentaire !

 

Leave a reply

CommentLuv badge