Le romantisme dans la relation, option ou nécessité ?

L’amour qui se transforme rapidement en amitié (ou pire) n’est pas une fatalité mais la conséquence de mauvaises habitudes. Une relation amoureuse, pour être durable et surtout magique doit s’entretenir, sous peine de dépérir évidemment.

Ne vous posez plus la question d’être romantique ou pas si vous voulez être heureux en amour. Le romantisme n’est pas une option à la relation mais bien le thème de la  Relation. Peu de personne savent donner une définition précise du romantisme (posez la question à vos amis).  En quelques mots  c’est la primauté des sentiments sur la raison. Défini ainsi, êtes-vous  d’accord que sans romantisme ( dans une rétention, une répression du sentiment), l’amour disparait ?

Une vie romantique à deux, c’est merveilleux !

Je vous fais partager dans  cet article, un petit reportage que j’ai fait au détour de mes  pérégrinations – encore solitaires à ce jour  – sur un couple de jeunes retraités qui vivent  une aventure tout à fait romantique et originale. Ce fût une rencontre-surprise,  mais évidemment pas par hasard….

Les romantiques n’ont pas disparu au contraire !

clichés du romantisme

Vous allez probablement être surpris en lisant cet article si vous le lisez jusqu’à la fin ! Romantique évoque sûrement  pour vous des clichés du style  Clair de Lune,  repas à deux aux chandelles, promenade en amoureux main dans la main. Ces images ne sont pas fausses mais très réductrices de ce qu’est  le romantisme ou de ce qu’est  être romantique. A  y regarder de  près le nombre de personnes qui adoptent l’art de vivre romantique sans le savoir est en forte croissance aujourd’hui mais peu le savent  vraiment !

Un vent de liberté difficile à assumer

Rappelons que le romantisme est connu en tant que  mouvement culturel littéraire et artistique qui a pris son essor  fin 18ième et début 19ième siècle  dans toute l’Europe,  juste après la Révolution Française, donc inspiré par un vent de liberté.

La liberté n’est cependant pas si facile a assumer et a fait vivre quelques désillusions à la génération post-révolutionnaire. En effet, le début du 19 ième siècle a commencé par un désarroi existentiel de la jeunesse. Le passé était à jamais détruit (la monarchie et ses privilèges),  devant se trouvait l’aube d’un nouvel horizon et entre les deux une mer d’incertitude. C’est de cette situation historique chaotique, où les repères politiques et  religieux avaient disparu, que du fond des cœurs, même s’il y fermentait un malaise, un nouvel art de vivre est apparu.

En fait de rupture avec les repères religieux, rappelez-vous Napoléon Bonaparte se couronnant lui-même !

Un héros bien mal dans sa peau

François René de Chateaubriand a été un des écrivains pré-romantiques : le héros de son roman, René, exprime parfaitement l’état d’esprit perturbé – le fameux  mal du siècle – de la jeunesse de l’ époque. Les thèmes principaux de cet ouvrage sont :

  • La solitude, le mal-être existentiel  qu’elle engendre : Pendant tout son récit, René n’est pas bien dans sa peau.
  • Le voyage : A la recherche de la sérénité, René parcourt différents pays comme la Grèce et l’Italie, et voyage aussi à travers la France.
  • La religion : sa soeur  Amélie se rapproche de la  la religion, faisant beaucoup souffrir René.

Ce nouvel  art de vivre  se fonde sur la contestation des valeurs de l’Ancien Régime. C’est le point de départ d’un esprit nouveau, une révolution culturelle majeure qui a préparé le monde d’aujourd’hui ( à travers des réformes sociales successives)

Les valeurs romantiques

Voici  en 9  points les nouvelles valeurs de l’époque romantique ; lisez attentivement, elles vont certainement vous dire quelque chose, du moins pour la plupart d’entre vous.

  • Rupture avec les règles et les modèles
  • Revendication du « je » et du « moi »,  affirmation du moi
  • Retour à la nature, épanouissement dans la même œuvre de l’individu et de la nature Sentiment religieux dans  la nature. (les premiers écologistes)
  • Recherche de l’évasion par le rêve, le voyage, l’exotisme
  • Exprimer son expérience, son originalité
  • Recherche de contraste, de diversité
  • Exaltation du sentiment, de l’imagination, de la passion
  • Se sentir investi d’une mission sociale, spirituelle
  • Le sentiment de fraternité

Le peuple prend sa vie en main !

Le romantisme précurseur du développement personnel !

Vous aurez probablement reconnu que les valeurs ci-dessus citées sont celles qui sont à l’œuvre dans le développement personnel, notamment l’affirmation du moi, la recherche du bien être dans la nature, la rupture avec les règles et les modèles et franchement, aucune de ces valeurs n’est  étrangère à la quête de soi qui a lieu aujourd’hui…qu’on appelle « développement personnel »

Vous avez donc une âme  romantique

  • si vous êtes intéressé par ce qu’on appelle  (à tord souvent) la « spiritualité » , le développement personnel, l‘écologie.
  • si vous avez conscience d’une mission à accomplir pour vous et  l’amélioration du sort de l’humanité.
  • si vous avez des idéaux forts et ressentez de l’insatisfaction, une envie de liberté
  • si vous aimez les sagas, les épopées et que vous vous identifiez aux héros.
  • si vous avez envie de changer votre vie, de la façonner ; si vous chercher des signes du destin
  • si vous êtes à la recherche de votre âme soeur ou croyez l’avoir trouvée.
  • si vous aspirez à vivre votre « légende personnelle »

Nous sommes dans une époque absolument romantique

Lisez également l’article qu’est-ce que l’amour romantique

Qu’est-ce que l’amour romantique ?

Le romantisme est connu comme  courant littéraire et artistique, apparu au XVIII ième siècle en Allemagne, Grande Bretagne, puis en France, Espagne et Italie début XIX ième. Il est aussi devenu une mentalité, un art de vivre. Ce mot a souvent  une définition un peu vague. Il évoque aussitôt des clichés, des généralités, des images du couple à l’eau de rose. Voyons un peu  d’où cet art de vivre vient.

Signalons déjà quelques synonymes du mot romantique, relevés dans le dictionnaire : idéaliste, passionné, rêveur, romanesque, sentimental.

Qu’est-ce que le romantisme ?

Sur un plan littéraire, le  romantisme s’oppose au rationalisme dogmatique, qui considère la seule raison comme source déterminante de la connaissance. L’action essentielle de ce mouvement a été de remettre en question le récit traditionnel et de rendre compte de nouveaux rapports de l’être humain au monde.

Le romantisme est né après la Révolution ; celle-ci devenant  alors un mythe, une idéologie nécessaire au mouvement romantique car la notion d’individu, de citoyen devint essentiel.

Châteaubriand prépare le romantisme au début du 19 ieme avec son personnage RENE, qui met l’accent sur l’exploration du moi. René est un jeune homme en proie au désespoir et au mal du sècle.

Une  relation romantique au monde

Dans son sens le plus vaste, le   romantisme est une conception de la vie  dont on trouve l’expression dans les récits épiques des peuples romans.

C est  une mentalité d’inspiration chrétienne, nord-occidentale ( par opposition à la mentalité  classique, gréco-latine, d’inspiration païenne). De cette mentalité, il est sorti un art  se portant volontiers vers l’infini,  l’inaccessible, le merveilleux, le fantastique, le mystérieux.

L’art classique,  lui,  recherchait la raison, le calme, la simplicité,  la clarté.

Avec ses sentiments profondément religieux, son attrait du miraculeux, son élan pour une société chevaleresque, le romantisme serait d’esprit médiéval ; il préfère la  foi, le sentiment et la fantaisie à la  critique, la raison, la mesure.

L’amour romantique en littérature

Dans le drame romantique littéraire, l’amour et la mort sont liés. Les histoires d’amour finissent le plus souvent par un suicide passionnel, comme dans « Hernani » et « Ruy Blas » de Victor Hugo ou encore « Roméo et Juliette » de William Shakespeare. Pour l’être romantique, la mort est un moyen de se débarrasser de tous ses ennuis.

C’est le cas dans les histoires passionnelles où l’amour est impossible. Il y a dans l’oeuvre romantique une sorte d’exaltation du sentiment amoureux qui prime sur tout le reste. Le spectateur est fortement sollicité sur le plan émotionnel.

L’être romantique s’inspire du romantisme

Le romantisme prône un nouveau rapport des hommes au monde. L’homme est libre ; il ne dépend plus que de sa volonté et de la grâce divine, qui peut lui faire défaut, mais non le contraindre. Le divin agit dans les cœurs. L’homme possède une âme et le corps perd de son importance. L’amour peut devenir chimérique : c’est l’union et l’aspiration mutuelle de deux âmes (notion d’âme soeur) à travers le temps, à travers l’espace, à travers la mort.

L’ Être Romantique revendique la singularité et l’originalité de chaque personne, l’expression de soi et de ses sentiments, sensations, la recherche de l’harmonie entre l’Être   et la Nature qui l’environne.

Le Héros romantique aujourd’hui

La notion de Héros est romantique en elle-même puisque le héros est  cet individu plein de courage, de bravoure, au service d’un idéal, recherchant le dépassement de soi. Le héros a foi en son destin, sa mission.

Le héros donne un sens sacré aux choses communes, un sens mystérieux aux réalités habituelles, aux choses finies une dimension infinie. Il romantise la vie.

Pour devenir un véritable héros, si cela n’est pas déjà fait, il ne vous reste qu’à vous engager dans l’action pour vous dépasser et réaliser vos idéaux.

Romantisez votre vie !