C’est où le Paradis Terrestre au fait ?

paradis terrestre- terreSur la Terre naturellement, son nom l’indique !
Alors, comment a t-on (l’Homme) fait un Enfer du Mon-de ( de-mon) ?
 
Adam et Eve ont été chassés du Paradis.
Dieu ordonna à des anges ( en-je) de les chasser.
Telle est l’histoire qu’on nous a racontée.
Du coup, pas de bol, le paradis c’est toujours ailleurs et à un autre moment, mais jamais maintenant et ici même, là où se trouvent tes pieds.
 
Comme toute histoire, celle du Paradis perdu  peut être interprétée de plusieurs manières, selon différents points de vue …
 
Les différents points de vue sont relatifs à “l’émotion” ou les émotions à partir desquelles on se positionne.
Coincée sur un point de vue, conditionnée, engloutie dans une émotion, on n’a plus de libre arbitre, on est figé dans un sort(ilège). Comment  se désensorceler de ces émotions de honte et de culpabilité inhérentes à l’enfance de l’humanité sur Terre, (ou du moins, comme on nous l’a présenté) ?

C’est à ta portée maintenant ! Imagine ton potentiel !

enfant interieur douéÀ l’aube du XXIe siècle, un voile s’est levé et la faculté de provoquer des changements accélérés est désormais à la portée de tout un chacun.

Pour accéder à cette nouvelle capacité et la développer, nous devons d’abord prendre conscience de son existence.

Sans cela, nous n’essayerons même pas de l’utiliser.

Le défi aujourd’hui ne réside  plus dans la quête de  vérité, mais dans la mise en action de notre pouvoir inné.

Est-ce simple ?

Oui,

Est-ce facile ?

Non !

Pourquoi ?

Autrefois, l’âme humaine aspirait à trouver Dieu à “l’extérieur” ; aujourd’hui, elle désire son avènement dans notre monde.

C’est un paradoxe, nous créons collectivement un enfer ! Tous les dysfonctionnements ressortent au grand jour.

Autrefois l’âme humaine croyait Dieu au-delà, ailleurs, le Paradis après…

elle découvre aujourd’hui qu’il est “en-dedans”, mais comment y accéder ?

Laissez venir à moi les petits enfants…

640L’être humain a toujours pensé que pour être humble, il fallait se laisser marcher sur les pieds, subir des mortifications…Ces concepts ont été enseignés par les dogmes religieux et le sont toujours.

Les dogmes politiques et économiques ont pris le relais sans vergogne !

L’humain (individuellement) pense  qu’il ne doit jamais se prétendre bon ou quoique ce soit qui pourrait parler de sa propre valeur, de son essence, même de sa propre identité.

Il lui est donc difficile de créer de manière originale car ce serait affirmer qui il est, de manière unique.

Pour que ces notions de soumission ( sous-mission)  soient bien ancrées en lui,  dès son plus jeune âge, à l’instar des jeunes éléphants dont on brise la volonté violemment pour en faire des esclaves, les parents,  et les adultes en charge de son éducation,  brisent les rêves de leurs enfants pour les faire « coller » au système qui attend d’eux qu’ils deviennent de bons citoyens, de bons soldats obéissants, de bons contribuables et des consommateurs sous hypnose. Ils ne veulent pas avoir honte de leurs enfants ! Ils ne veulent pas que leurs enfants réveillent leur propre honte, car il ne s’agit bien sûr que d’une trans-mission aveugle et sourde.

Le mystère du rôti ou comment retrouver son libre arbitre

Parlons ici de la différence entre éduquer un enfant et élever un enfant et quels sont les conséquences pour ton Enfant Intérieur, cette partie essentielle en toi, authentique et créative qu’il est impérieux de retrouver pour une vie accomplie.

 

Beaucoup de personnes se sont posé la question  dans leur enfance ou plus tard : Qui suis-je ? Que suis-je venue faire sur cette Terre ? Où irais-je ensuite ?

 

Mais j’ai beaucoup moins souvent entendu des parents  dire : qui est mon fils, ma fille ? qu’est-il (elle) venu(e)  faire sur cette Terre ? Quelle est sa destinée cosmique ?

 

Comme si toutes les réponses éducatives étaient déjà prêtes,  pour être de bons parents. Comme s’il n’y avait  qu’à reproduire le modèle, sans se poser trop de questions.

Mission Sacrée : ton Enfant Intérieur est-il au placard ?

A l’adolescence,  moment charnière, certain(e)s se sont « rigidifiés psychiquement » pour passer plus vite à l’âge adulte, réprimant ainsi créativité, imagination, fantaisie, et vulnérabilité… enfermant pour longtemps  ce qu’on nomme « Enfant Intérieur ». Ce n’est  pas de leur faute. Ils n’ont pas  (ou mal) pu intégrer la transition vers leur autonomie, parce que toute la culture dans laquelle nous vivons a de grandes résistances à vivre les « pas- sages » qui ponctuent notre existence à tous. Le résultat est  une civilisation qui a perdu le Sage en Soi, la Sagesse naturelle de ses instincts de vie, sa liberté, sa joie innée de vivre.

Il existe en chacun de nous, un Enfant Intérieur qui vit souvent enfoui, blessé. Et parfois, pendant longtemps, il peut ne rien laisser paraître à l’âge adulte. Le problème est « clavé ».

Tout semble aller bien ( hum !) ; le masque  est  bien posé,  on  satisfait les exigences de l’entourage, qu’on a même souvent intériorisées ( faites siennes); on reproduit le schéma à l’envi, jusqu’à ne plus être réellement en vie et chasser ses vrais envies troquées contre un statut officiel de « consommateur » ou de consom’acteur ( ça fait + bio).

Jusqu’au jour où…

7 idées simples pour bien remplir ta mission

Cet article va te soulager ( oh Lord !).

Tu vas y découvrir  des points importants concernant ce qu’il est courant d’appeler « ta mission ». 

 Le mot de mission est souvent employé pour désigner une “tâche” que nous aurions à accomplir sur terre, tâche existentielle  que nous aurions choisi avant de nous incarner, c’est le Mythe d’Er selon Platon.

 

Plus prosaïquement, on pourrait tout simplement parler de talents innés, de prédispositions dont nous disposerions d’emblée, sans effort. Il ne nous reste qu’à les laisser s’exprimer  sans les enfermer dans des stéréotypes, les figer dans des formes.

On parle souvent de mission, mais cela porte d’autres noms comme but de vie, vocation, prophétie, talent naturel, modèle de croissance ou de réussite  (dans l’univers des contes)  et peut être d’autres  encore que je te laisse imaginer et créer, comme « être soi-même »…

La bonne heure fait le bonheur et la bonne humeur !

Que diriez-vous  si le bonheur avait un lien avec la bonne heure ?

Cet article fait suite aux articles concernant la troisième et la quatrième dimension et leurs liens respectifs avec la notion de « hasards » et de « coïnciden-ces ». Voyons  ici la cinquième dimension et son lien avec la synchronicité.

Rappelons pour les néophytes que les dimensions sont des plans de conscience et que la meilleure métaphore pour expliquer ces plans de conscience est de les comparer avec les différences de points de vue,  selon que l’on regarde le paysage du rez-de-chaussée, ou du premier étage d’un immeuble, ou du cinquième etc…plus on monte dans les plans de conscience et plus on a accès à une « vision unitaire », intégrée, de la réalité et inversement, moins les « conditionnements » sociaux, ont d’influence sur soi. Autrement dit, on gagne en liberté,  et en possibilités en même temps.

Quentin nous révèle sa « mission »… et toi ?

Une fois n’est pas coutume, je publie – en suivant – un article que Quentin m’a proposé de diffuser sur le Royaume Amoureux. Et j’en suis très heureuse car le sujet que vous allez découvrir me tient beaucoup à coeur également. Vous allez le voir son sujet parle bien d’amour.

Amour pour l’environnement, la nature, les animaux, la planète, la santé et amour et respect pour lui-même, puisqu’il suit son instinct, son sentiment, sa sensibilité, sa mission. C’est le côté respect de ‘Amour ». respect (re-spectus) signifie regarder une deuxième fois, avec considération.

Et c’est ce que fait Quentin et c’est ainsi qu’il a découvert sa « mission » et qu’il en parle sur son blog Mercivegan

Il soutient la vie, la vie ne pourra que le soutenir dans son beau projet.

Voici son article…

Hasards, Coïncidences, Synchronicités et plans de Conscience (2ième partie)

La plus grande audace  est de se redéfinir par rapport au divin. Pourtant, le temps est venu pour l’humanité de commencer à participer à la création en apprenant à se créer soi-même, en régénérant la société par une nouvelle culture:  se sentir à la fois libre et engagé dans le monde à travers nos tâches respectives et nos prédispositions ( qualités)

 

Ce désir de création est concomitant d’un changement de plan de conscience évidemment; de la troisième dimension à la 4ième et envisager la cinquième… voyons quelles sont les caractéristiques d’une conscience  de 4ième dimension et son lien avec la notion du temps. Puisque c’est de cela dont il s’agit : la clé est dans la notion du temps ( ou de l’espace/temps si tu préfères)

 

La 3D est liée aux trois dimensions de l’espace donc à la matière visible et au temps linéaire, chronologique. Le temps de la manifestation est long, dû à la non-synchronicité (entre le subjectif et l’objectif)  et donc des multiples obstacles que nous mettons sans le savoir.

Continuons ici notre exploration des plans de Conscience qu’on appelle « dimensions ( 3D,4D, 5D et plus…),  et leur correspondance  avec la notion de hasards,  coïncidences, et synchronicités.