Bas les masques ! Tous morts de rire !

mort de rireLa peur vient toujours (hors  dangers physiques réels) du faux, de l’inauthentique, de  la manipulation…

La seule peur qui soit est celle de tomber le masque. 

Dans l’absolu, avec une baguette magique pour faire tomber tous les masques, si tout le monde pouvait vraiment être « soi », toutes ces manipulations tomberaient, disparaîtraient, car les gens les verraient de suite et ils seraient MORTS DE RIRE de voir que l’on  tire les ficelles des marionnettes ! Si tu veux rire un bon coup, va plus loin !

La politique disparaitraît du jour au lendemain,  la société de consommation serait totalement transformée, les religions disparaîtraent aussi. Beaucoup de choses  seraient totalement transformées, simplement si les gens acceptaient d’être vraiment eux-mêmes, et s’ils en faisaient vraiment l’effort…

Effort ou pas ?

 

Car c’est ici le problème bien entendu : faire l’effort d’être soi. Or, bien souvent les gens préfèrent se laisser aller, plutôt que de faire l’effort d’être soi. Et c’est là-dessus justement que les gens qui les manipulent arrivent à les avoir, car ils leur font croire que non, ils n’ont pas besoin de faire des efforts…mais ils leur font croire qu’ils doivent faire des efforts pour eux, ceux qui tirent les ficelles, alors les gens ne savent plus où ils en sont !

La religion dit aux gens « vous n’avez pas besoin de vous fatiguer à penser, vous avez juste à croire, on ne vous demande rien d’autre ! Vous avez juste à « croire » ce qu’on vous enseigne »… Mais derrière c’est une manipulation. Donc, non ! Il ne faut jamais « croire ».

Si tu veux approfondir, , tu peux visiter cette page : les 10 sorcières qui bloquent ton vrai désir

 

Oui il y a une baguette magique !

 

Il faut conquérir la connaissance,  la vérifier par soi-même. Il faut « désirer être soi » et c’est cela la baguette magique. C’est un paradoxe, il faut à la fois faire des efforts et ne pas en faire. Désirer est un paradoxe en soi. (je ne le développerai  pas ici)

Les contes sont des histoires qui réveillent une technologie interne paradoxale et c’est celle-là qui est magique; elle réunit les contraires, les dualités, non dans l’unité finie qui est impossible, mais dans un tout plus grand, de manière fractale. Un plus-grand-tout qui nous appelle à grandir, et cela se fait par l’expérience.

Pour vouloir l’expérience, il faut la désirer; ce n’est pas un effort car c’est naturel de désirer expérimenter ce que l’on est , ce que l’on pourrait devenir.

 

Un sketch hilarant.

 

En attendant, pour illustrer mes dires, je te propose de regarder ce sketch de comic politic. Je n’appartiens à aucun parti, je suis souveraine de ma vie, mais je regarde, dans le climat social actuel les masques qui tombent, les dévoilements, les révélations. Et le véritable héroïsme qui revient.

En luttant les uns contre les autres, les partis se ridiculisent, autrement dit, littéralement « se rendent  petit », parce que c’est bien ce qu’ils sont; se croyant « grands », ils agissent alors de manière infantile, irresponsable et destructrice ( l’ombre de l’enfant intérieur).

Il y a malgré tout une certaine sagesse dans ce que dit Monsieur Asselineau, mais je pense que tous les gens qui veulent le pouvoir ne doivent pas aller au pouvoir.

 

Si tu t’es bien amusé(e), laisse un commentaire !

 

Leave a reply

CommentLuv badge