Articles by Elisandre

Voici le raccourci pour réaliser ton rêve 

Comme je l’écrivais dans l’article précédent Attraction et répulsion, Pour rejoindre CE que l’on aime, son rêve, le souhait de son coeur, court-circuiter les obstacles, il faut prendre le raccourci de l’infini .

C’est un paradoxe comme les contes les aiment !

Le véhicule de l’infini est  la Force du Désir, la puissance de l’Être.

 Le plus court chemin pour rejoindre « l’Aimé » , est l’infini de soi-même, la qualité derrière l’objet du désir.

La qualité est immédiatement à ta disposition, dans l’instant et scelle ton alliance avec la Fécondité.

Les quantités sont matérielles, la qualité est immatérielle et échappe à l’espace/temps.

Comment prendre le raccourci de   l’infini pour réaliser ton rêve  ? L’infini transcende évidemment l’espace/temps !

C’est simple !

  • en exprimant une qualité d’Être, une vertu, car les vertus ne sont pas quantitatives (le paraître) , mais seulement qualitatives ( l’Être) ce qui est qualitatif échappe à l’espace/temps(pour comprendre le lien avec l’espace/temps, tu dois lire la première partie de l’article)

  • en  projetant la qualité dans une forme, un projet concret,une forme finie

  • Le principe de Tout-accomplissement fera le reste pour chacun selon sa nature ( alliance à la Fécondité)

Attraction et répulsion : 2 principes, 2 faces d’une même Force

féerieTu connais  cette histoire de  « loi d’attraction », secret bien gardé, soudain révélé etc…

Hum ! C’est comme la lessive… pour  augmenter les ventes, il faut marquer « nouveau » dessus, même si t’as pas changé un grain du produit. Et puis l’emballage ( trois couches au moins ) ça compte aussi.  Excuse  mon pragmatisme mais quand on connaît un peu le  marketing,… Tu  me diras, tout est dans l’intention qu’on met derrière bien sûr, mais quand les ficelles sont grosses ..

Bref disait Pépin !

On  présente le « nouveau » comme une valeur , alors que  les valeurs solides, éternelles , sacrées, universelles ( je ne dirai pas « humanistes » car  trop centrées sur  l’omphalos humain) disparaissent une à une ; Courage,  Bonté,  Beauté,  Vérité (celle-là  ?  aujourd’hui dans la novlangue le mensonge c’est la vérité !)

Ceci posé, pour être exhaustif, si on parle d’attraction qui n’est autre que l’amour, le désir, le principe d’attirance, le magnétisme, il faut d’abord parler de son contraire : la répulsion et de bien d’autres choses encore (dans l’article à suivre).

La quête de l’Or, la découverte du trésOR

orC’est le vice et l’hubris qui règnent en maître au début du XXl° siècle ; Macron ( et ses sbires) est un cas d’école, peut être un espoir d’inversion des valeurs après un tel écoeurement ?

Comme vu  dans l’article précédent,  » l’Âge d’Or » (qui s’annonce) est aussi appelé le « règne de Saturne » dans l’antiquité grecque et latine.  Voyons pourquoi et comment !

Le son « OR » est primitivement relié à la lumière du jOuR.

« Primitivement » veut dire  « qu’il existe une langue archaïque (primitive) enfouie dans notre cerveau droit; nos mots sont  construits d’unités sonores déjà  sensées, mais non conscientes, formant un « code » proche d’un langage originel universel, nous dit le docteur Christian Dufour, dans son livre « Entendre les mots qui disent les maux » ( lien affilié) »

Le retour à l’Âge d’Or et la Règle d’Or

l'âge d'or

L’Âge d’Or – Lucas

Un micro-événement peut changer le cours  de l’Histoire et modifier la face du monde. (exemple: internet,  mis en place en 1989, a été une révolution qui a changé la face du monde ). 

Le coronavirus est un micro-événement qui peut aussi changer la face du monde ou y participer activement.   

Ces deux événements concernent la planète entière, montrant les liens qui existent entre tous les humains. 

. L’âge d’or fait partie du mythe des âges cycliques de l’histoire de l’Humanité, avec l’âge d’argent, l’âge d’airain et l’âge de fer.

L’humanité se trouve actuellement à la fin d’un cycle (le « Kali Yuga » ou « l’Âge de Fer »), caractérisé par la dégradation de la nourriture, la pollution des corps et des esprits, la révolte envers la hiérarchie et l’ordre épiphanique de la nature, les guerres,  les métaux introduits dans le corps (piercings, puces, vaccins avec aluminium etc), la descente vers le « lieu d’en-bas »,  ( les enfers) point extrême de la chute où nous rencontrerons les forces qui vont détruire notre monde actuel, celui de la prépondérance de la matière.

Voir l’article « Pour ne plus craindre la mort l’affronter vivant ». 

Pour ne plus craindre la mort, l’affronter vivant !

cerbereComment  se mettre en quête de l’immortalité  et renaître ?

Pour lire la première partie de l’article : « Voici pourquoi la mort ne m’effraie pas »

Examinons ici le  douzième des travaux d’Hercule : la descente aux enfers. 

A la fin de l’article je te propose un petit exercice

Hercule est l’emblème du héros.

Le père « biologique » d’Hercule est Zeus qui voulait se donner un fils capable d’être pour les Immortels comme pour les mortels, un puissant protecteur.

Zeus a voulu  qu’un homme au moins puisse devenir «immortel». Depuis tous les héros peuvent suivre l’exemple d’Hercule, le chemin est tracé. 

Le héros  n’est pas l’ego, C’est celui qui réconcilie  le visible et l’invisible, le monde ordinaire et le monde extraordinaire, se met en quête de « l’immortalité » et relève des défis , résout des énigmes dans ce but. Le héros est un pont, un pivot.

Une voix lui murmure au fond de son cœur : «Tu as en toi quelque chose d’essentiel à réaliser que personne d’autre ne pourra accomplir à ta place ». Il répond à l’Appel.(de l’âme). Si ce n’était pas le cas, que ferions-nous là ? Tu as  bien conscience  depuis longtemps je suppose, que toute la vie est bien organisée, que le hasard insensé n’y a pas sa place ( malgré ce que la science mainstream essaie de faire croire quand elle n’a pas la réponse)  !

Le monologue du virus

« Je suis venu mettre à l’arrêt la machine dont vous ne trouviez pas le frein d’urgence. »

Faites taire, chers humains, tous vos ridicules appels à la guerre. Baissez les regards de vengeance que vous portez sur moi. Éteignez le halo de terreur dont vous entourez mon nom. Nous autres, virus, depuis le fond bactériel du monde, sommes le véritable continuum de la vie sur Terre. Sans nous, vous n’auriez jamais vu le jour, non plus que la première cellule.

Nous sommes vos ancêtres, au même titre que les pierres et les algues, et bien plus que les singes.

Nous sommes partout où vous êtes et là où vous n’êtes pas aussi.

Tant pis pour vous, si vous ne voyez dans l’univers que ce qui est à votre semblance ! Mais surtout, cessez de dire que c’est moi qui vous tue. Vous ne mourez pas de mon action sur vos tissus, mais de l’absence de soin de vos semblables. Si vous n’aviez pas été aussi rapaces entre vous que vous l’avez été avec tout ce qui vit sur cette planète, vous auriez encore assez de lits, d’infirmières et de respirateurs pour survivre aux dégâts que je pratique dans vos poumons.

Ami Virus, même pas peur ! « Voyons si j’aurai le choléra » !

virusOn s’obstine encore à considérer les bactéries, virus et autres champignons  comme des ennemis à abattre alors que l’observation empirique faite en médecine chinoise,  et des observations scientifiques, ont démontré  qu’ils ne  sont là que pour rendre service : c’est leur fonction « bio-logique ».

« Chassez le naturel, il revient au galop » : il serait temps de redonner au « bon sens » la place irremplaçable qu’il aurait toujours dû conserver.

C’est donc une chasse bien inutile, et surtout  dommageable et  coûteuse qu’on livre ainsi à  Dame Nature ; persister à en violer les lois fondamentales ne pourra que mener  vers l’ impasse, dont  les effets iatrogènes sont inimaginables, et  sans doute irréversibles, à la manière de ce qui se passe avec l’effet de serre qui fait fondre les glaciers du Groenland… 

Il me semble que le virus vient faire un sacré boulot de nettoyage et pas seulement de nos corps « enflammés » de  mal manger, mal penser, mal aimer !

Voici pourquoi la mort ne m’effraye pas !

expansion de conscience

Au sujet de la peur qui sévit en ce moment concernant l’épidémie de coronavirus, ne pas faire tomber la fièvre, mais faire tomber la peur. 

On va parler de « l’immortalité » .

Dans cet article, tu vas comprendre  pourquoi je me moque de la mort, pourquoi tu pourrais en faire autant, et  malgré  cela  pourquoi je fais partie des personnes  qui, depuis plus de trente ans, soutiennent la Vie (créativité,vitalité, émerveillement), à travers mes propositions et notamment la dynamique du héros des contes .

Je dis bien « la Vie » et non ce dispositif de survie sans cesse instrumenté par les gouvernements et le « management de la multitude par la terreur. »

Car oui, c’est le terrorisme qui s’installe peu à peu. C’est le terrorisme auquel on veut  habituer les gens, afin que celui-ci n’enclenche pas la révolte mais davantage de soumission; jusqu’à ce  que le sens de ta vie se réduise à « échapper à la mort ».

Je souhaite  te rassurer, selon mon expérience,  au sujet de la mort, pour retrouver l’émerveillement de vivre et  ta puissance d’être.

Réponses du temps VS réponses de l’espace

livreQuand tu es dans une impasse ou appelé(e) vers un projet; quand tu as un nouveau besoin, ou  un souhait , ça soulève des questions, des interrogations et tu te mets en quête de réponses.

Tu as besoin d’informations.  Il y a deux types de réponses.

Voyons ici la relation que peuvent avoir les réponses avec l’espace/temps. Espace/temps qui est une construction mentale, mais dont on doit malgré tout tenir compte.Tout est création illusoire ( au sens de construction) mais n’en constitue pas moins ce qu’on appelle notre réalité très quotidienne . Nous créons cette  réalité, mais ne connaissons pas le Réel.

suite sous la vidéo…pour connaître les réponses du temps et celles de l’espace

Et si tu passais un accord magique avec la vie ?

arbreOn ne naît pas humain on le devient !

Tu connais certainement la fameuse formule d’Erasme : « on ne naît pas homme on le devient », dont la déclinaison féminine a été rendue célèbre par « Le Deuxième Sexe » de Simone de Beauvoir.  (« on ne naît pas femme on le devient »). Vouloir devenir homme ou femme accompli ne peut se faire que si  on ambitionne déjà d’être humain.

Comment devenir humain en dehors des définitions de genre homme/femme ?

Dans cet article j’explique le difficile mais merveilleux rôle de l’être humain :

L‘Homme se tient à la frontière de deux mondes, porte en lui deux natures; il vit entre le monde divin porteur de la vie et un monde porteur de mort et de renaissance (un monde ici-bas où tout se recycle).

Il existe un archétype (force primitive collective) capable de révéler la vraie nature de l’humain : c’est le héros.  La voie héroïque est  une voie spirituelle   occidentale.

Le héros est ton « double quantique, » qui relève  des défis dans l’action et en se confrontant à la matière. Il passe ainsi un accord magique avec la vie !

Un fossé gigantesque va se creuser entre ceux qui vont choisir « l’humain » et ceux qui abandonneront leur existence à « l’artificiel ». Matière artificielle, idée et valeurs artificielles, attitudes artificielles etc…

Si tu veux savoir ce que tu vas gagner à la première option…