Au bal masqué ohé ohé ! Au taf masqué ohé ohé !

compagnie créole« Je fais ce qui me plaît, me plaît
Devinez, devinez, devinez qui je suis
Derrièr’ mon loup,
Je fais ce qui me plaît, me plaît
Aujourd’hui, (aujourd’hui) tout est permis (tout est permis)
Aujourd’hui, (aujourd’hui) tout est permis (tout est permis)

Au bal masqué, ohé, ohé !
Ell’ danse, ell’ danse, ell’ danse au bal masqué
Ell’ ne peut pas
S’arrêter, ohé, ohé
De danser, danser, danser, au bal masqué » ( extrait  des paroles de la chanson « Au bal masqué interprétée par la « Compagnie Créole ») ( vidéo sous l’article). 

Nostalgie. J’ai beaucoup dansé  sur cette chanson, croyez-moi !  J’ai beaucoup dansé tout court car je suis beaucoup « sortie » en groupe, et  je suis  facilitatrice de biodanza;  un système pour trouver en soi une profonde liberté de s’exprimer et la joie de vivre.

Et je continuerais (conditionnel) de danser, d’aller « au bal », (c’est un plaisir qui ne coûte pas à la planète)  si le monde pouvait encore dire « je fais ce qui me plait, me plaît ».

Mais pour reconquérir la liberté (de manière plus responsable cependant), il va falloir se déconfiner de la paresse, et même être courageux. Ne pas renoncer, ne pas démissionner. Ou se « remissionner », c’est selon…

Interdit de danser pour se  « soi nier » !

 

C’est cela  le monde d’après ?

 

Je suis allée dans un laboratoire (pour  une prise de sang – rien à voir avec le covid 19 ou même 20)…

A  l’entrée un panneau « masque obligatoire » ! Ah ah !

J’ai dit :

« désolée je n’ai pas de masque, moi je n’ai pas envie de m’auto-asphyxier avec mon propre CO2 ! »

Devant mon « assurance » elle m’a laissée entrer  !

Bien joué !

Une personne « super-masquée » est rentrée derrière moi et s’est collée dans le coin pour être éloignée le plus possible.

Serais-je une intruse ? Cela m’est égal !

La technicienne m’a posé la question :

avez-vous un masque ? ( comme si elle ne  voyait pas que je n’en avais pas ! )

 – non !

– alors regardez vers la porte mais pas vers moi ! 

– OK !

Bon pour le personnel soignant je peux comprendre…

 

De nombreuses voitures stationnaient sur le parking. Collés à leur siège devant leur volant,  des gens masqués jusqu’aux yeux, élastiqués jusqu’aux oreilles attendaient.

 Une « secrétaire » venait les voir à la vitre qu’ils  ouvraient à demi seulement !

Ils  étaient  pétrifiés.

De peur.

J’ai observé … hébétée moi aussi … . Ils me faisaient peur !

Je préférais quand ils étaient tous confinés;  je ne voyais pas les « dégâts » de 2 mois de soumission, d’obéissance, de manipulation, d’isolement, de terrorisme disons-le.

 

Le « monde d’après » c’est cela ?

 

Au super marché une caissière était armée d’ un super-masque, d’une visière transparente   et sa caisse équipée   d’une séparation plexiglass !!! La nouvelle panoplie de la superwoman moderne ?!?

 

Ils travaillent dans un laboratoire P4  tous ces gens ?

Ils jouent au docteur  ?

Une centrale nucléaire a explosé  ?

 

Une personne en blouse blanche    super-masquée tout autant que les autres a rempli un grand sac d’une douzaine de paquets de chips … ignore t-elle  que ces horribles trucs industriels salés sont aussi  (plus) dangereux que la covid ?

Sans doute !

Non, c’est parce qu’on n’en a pas parlé à la télé !

La covid qu’on n’a pour ainsi dire d’ailleurs pas vue en dordogne ! 

La covid qui est en  fin de course et s’épuise…

 

Quand une cliente qui étouffait sous son masque s’est aperçue que je n’étais pas très loin derrière elle ( ah ! les gestes barrières à respecter !!! ) …elle a fait un bond de côté comme si j’étais une tigresse prête à la déchiqueter !

La covid ne m’a pas fait vraiment peur car

  • j’ai confiance en mon « terrain » et

  • conscience de  l’utilisation « politique » qui a été faite de cette épidémie ..

Mais..

 

La « deuxième vague » c’est le résultat du bioterrorisme

 

Là j’avoue que c’est flippant de voir les résultats de cette manipulation de masse et j’essaie de voir ce qui pourrait en sortir de bon.

Car  le secret est d’utiliser l’imagination  comme je l’explique dans cette vidéo l’éveil spirituel du héros intérieur;

Le dévoilement des mensonges énormes (qui continuent  sous d’autres formes) n’a pas vraiment fait effet, à en voir ce que j’ai vu.

Le « figement » continue ?

Alors  la deuxième vague, c’est cela pour moi ! c’est  voir ce que les relations sont devenues, ce que les comportements sont devenus ! 

La deuxième vague, c’est la guerre contre son  prochain ?

 

N’en doute pas !

Pour pimenter un peu on va s’inspirer des USA pour continuer la division; on va déterrer les morts en France.

C’est ça la « mondialisation » : il y a toujours quelque chose à  se mettre sous la dent pour faire diversion, et surtout gouverner par « l’émotion » (destructrice évidemment). Parole de Castaner !

 

 

Le choc !

 

Puisque, dans le « monde d’avant »,  personne ne semblait   -ou peu- se rendre compte du risque mortel que nous encourrons à continuer de vivre comme nous le faisions, tant que la faucheuse n’est pas devant notre nez, tant que la Terre ne s’ouvre pas, tant que les eaux ne montent pas, tant que la température n’étouffe pas les gens…

… on dit bien que les personnes ne croient pas à l’arrivée de gros problèmes…car c’est loin ( c’est quand à peu près l’effondrement m’sieur s’il vous plaît ?)

 

C’est MAINTENANT et depuis un moment, t’as rien vu encore ?

 

En réalité  le monde est  anesthésié, insensible à la douleur ( des autres surtout) …et il y a une dissonance entre ce que les personnes « savent »  et ce qu’elles « ressentent ». Il n’y a plus de « réseau » entre  la tête et le coeur.

Alors, peut-être…peut-être, je dis bien peut-être qu’ en se coupant de tout à l’extérieur, elles  vont réveiller leur monde sensible intérieur , en désespoir de cause ?

Eh oui la cause, c’est moi, c’est toi, c’est lui !

Au plus profond de toi tu as un « modèle de croissance » et c’est ta chance à toi, ton Eldorado.

Plus de croissance à l’extérieur; fini, basta, mais à l’intérieur tant que tu veux.

On  a tant promis le « bonheur »  aux gens, et que pour ce fameux bonheur ils pouvaient faire n’importe quoi, parce que  tout est « sous contrôle »,  tout s’arrange avec quelques pilules,

  • pour dormir,

  • pour être heureux,

  •  pour maigrir,

  • pour être en forme,

  • pour digérer,

  • pour avoir du sexe etc…

et ils l’ont tellement cru que ça peut faire un choc !

 

Ah merde ! je vais mourir alors  !

 

Chaque personne qui s’approche, chaque lieu où se trouve du monde, chaque respiration, chaque postillon peut être fatal ?

Comment  évincer de son  esprit cet avenir si funeste qu’on découvre à 8 ans dans son lit, la nuit ? :

« Merde, moi aussi  je vais mourir alors ».

Oui c’est cela, mais pas à cause du virus, covid19, corona ou  autre, mais à cause  de ne  pas prendre le risque de vivre.

La seule chose que tu risques c’est de te réveiller et de vivre !

 

« Je vais mourir,  comme je ne sais pas combien de temps il me reste alors je vais peut être me demander comment vivre enfin et désobéir au « monde marchandise ».

 

Je me fais peut être des illusions, mais c’est ce que j’imagine pour mes contemporains.

Qu’ils étouffent tellement sous leurs masques, qu’à un certain moment, s’apercevant qu’ils sont en apnée, ils prennent enfin une vraie bouffée d’air !

 

Hystérie collective

 

La planète ressemble à un asile d’aliénés (j’ai été infirmière psychiatrique). J’ai vite arrêté ça ! pour partir à la campagne ! au bout de 20 années la campagne est devenue folle, je suis partie aider les autres à faire comme moi : arrêter la folie, l’exploitation, le consumérisme.

Mais la folie s’instille partout, s’installe partout ; c’est en son coeur que se trouve le havre de paix.

Pour finir, j’ai bien contracté un virus (la raison de ma prise de sang en laboratoire), sorte de mononucléose dont les seuls symptômes ont été des courbatures aux jambes et un appétit diminué . J’ai raison de faire confiance à mon corps. Il me soutient.

 

C’est mon foie qui a été la cible, me rappelant que je ne devais pas perdre la foi ! Toujours faire alliance à mon contrat de naissance, mon pacte d’Alliance Féerique

 

Comment vis-tu cela ? Tu peux me l’expliquer dans les commentaires !

 

 

 

One comment on “Au bal masqué ohé ohé ! Au taf masqué ohé ohé !

  1. Amélie Blanchard

    À mon avis, les effets de la pandémie changent beaucoup de choses. Même les personnes très proches s’éloignent entre eux, comme les mariés qui ne partagent pas leurs nuits ensemble. Donc, on peut dire adieu à des gestes d’affection.

Leave a reply

CommentLuv badge