L’avènement du Père Terre, le nouvel archétype

Pour un homme, quand on parle « réussite »,  « succès », c’est   généralement associé à sa capacité  à obtenir du pouvoir et de l’argent.

Sur le net, les entrepreneurs qui alignaient  les résultats à 6/7

chiffres  ont fait  rêver un temps beaucoup de candidats…et c’est précisément cette capacité à faire rêver la masse des rêveurs qui faisaient leurs chiffres 7 (L’argent devenu l’opium du peuple –  objet divinisé – ) Ne parle t-on pas de « pouvoir d’achat » ? 

Celui qui ne correspondait  pas à ce « modèle » d’entrepreneur se sentait  probablement frustré, inadéquat et perdu.

Moi je dis  que ce modèle d’homme est « has been » ou en passe de le devenir. Le monde est en train de basculer, mais vers quoi devrait-il basculer pour ne pas tomber dans l’abîme ? Le retour de l’Âge d’Or est annoncé, mais nous n’y sommes pas encore ou du moins nous allons devoir le conquérir.

C’est ce que tu vas voir dans cet article.

Stop autosabotage ! ta raison d’Être est de la plus haute importance

Esculape

Esculape

Ce dont tu rêves, ce à quoi tu aspires  est emblématique  de ta raison d’être.

Suivre sa voie peut devenir une question de vie ou de mort !

 « Toute structure qui ne suit pas sa raison d’être s’autodétruit à court ou moyen terme »

Cet avertissement  est attribué à Esculape. 

Dans la mythologie grecque, Asclépios ou Esculape  est dans l’Epopée homérique un héros  puis, , le dieu  de la médecine.

 

Esculape  réanimait des centaines de gens, ressuscitait les morts,  rendait le sourire aux familles en deuil;  tout le monde était reconnaissant envers ce médecin.

 

Mais Hadès, le Dieux des morts n’était pas de cet avis.

 Il ne recevait plus personne dans son royaume d’en bas à cause des miracles d’Asclépios.

Alors il rendit visite à Zeus pour lui exprimer son mécontentement et lui rappeler que si le médecin continuait  à exercer ses fonctions, l’ordre de la vie, serait fortement perturbée.

  Sur ces mots Zeus fit le nécessaire et foudroya le médecin.

Moi, cela me fait penser – je ne sais pas toi-  à l’histoire de la chloroquine…et au professeur Raoult.

Cet article est visible et audible dans la vidéo ci-dessous ou tu peux continuer de le lire plus loin sous la vidéo…

Voici le raccourci pour réaliser ton rêve 

Comme je l’écrivais dans l’article précédent Attraction et répulsion, Pour rejoindre CE que l’on aime, son rêve, le souhait de son coeur, court-circuiter les obstacles, il faut prendre le raccourci de l’infini .

C’est un paradoxe comme les contes les aiment !

Le véhicule de l’infini est  la Force du Désir, la puissance de l’Être.

 Le plus court chemin pour rejoindre « l’Aimé » , est l’infini de soi-même, la qualité derrière l’objet du désir.

La qualité est immédiatement à ta disposition, dans l’instant et scelle ton alliance avec la Fécondité.

Les quantités sont matérielles, la qualité est immatérielle et échappe à l’espace/temps.

Comment prendre le raccourci de   l’infini pour réaliser ton rêve  ? L’infini transcende évidemment l’espace/temps !

C’est simple !

  • en exprimant une qualité d’Être, une vertu, car les vertus ne sont pas quantitatives (le paraître) , mais seulement qualitatives ( l’Être) ce qui est qualitatif échappe à l’espace/temps(pour comprendre le lien avec l’espace/temps, tu dois lire la première partie de l’article)

  • en  projetant la qualité dans une forme, un projet concret,une forme finie

  • Le principe de Tout-accomplissement fera le reste pour chacun selon sa nature ( alliance à la Fécondité)

Attraction et répulsion : 2 principes, 2 faces d’une même Force

féerieTu connais  cette histoire de  « loi d’attraction », secret bien gardé, soudain révélé etc…

Hum ! C’est comme la lessive… pour  augmenter les ventes, il faut marquer « nouveau » dessus, même si t’as pas changé un grain du produit. Et puis l’emballage ( trois couches au moins ) ça compte aussi.  Excuse  mon pragmatisme mais quand on connaît un peu le  marketing,… Tu  me diras, tout est dans l’intention qu’on met derrière bien sûr, mais quand les ficelles sont grosses ..

Bref disait Pépin !

On  présente le « nouveau » comme une valeur , alors que  les valeurs solides, éternelles , sacrées, universelles ( je ne dirai pas « humanistes » car  trop centrées sur  l’omphalos humain) disparaissent une à une ; Courage,  Bonté,  Beauté,  Vérité (celle-là  ?  aujourd’hui dans la novlangue le mensonge c’est la vérité !)

Ceci posé, pour être exhaustif, si on parle d’attraction qui n’est autre que l’amour, le désir, le principe d’attirance, le magnétisme, il faut d’abord parler de son contraire : la répulsion et de bien d’autres choses encore (dans l’article à suivre).

La quête de l’Or, la découverte du trésOR

orC’est le vice et l’hubris qui règnent en maître au début du XXl° siècle ; Macron ( et ses sbires) est un cas d’école, peut être un espoir d’inversion des valeurs après un tel écoeurement ?

Comme vu  dans l’article précédent,  » l’Âge d’Or » (qui s’annonce) est aussi appelé le « règne de Saturne » dans l’antiquité grecque et latine.  Voyons pourquoi et comment !

Le son « OR » est primitivement relié à la lumière du jOuR.

« Primitivement » veut dire  « qu’il existe une langue archaïque (primitive) enfouie dans notre cerveau droit; nos mots sont  construits d’unités sonores déjà  sensées, mais non conscientes, formant un « code » proche d’un langage originel universel, nous dit le docteur Christian Dufour, dans son livre « Entendre les mots qui disent les maux » ( lien affilié) »

Le retour à l’Âge d’Or et la Règle d’Or

l'âge d'or

L’Âge d’Or – Lucas

Un micro-événement peut changer le cours  de l’Histoire et modifier la face du monde. (exemple: internet,  mis en place en 1989, a été une révolution qui a changé la face du monde ). 

Le coronavirus est un micro-événement qui peut aussi changer la face du monde ou y participer activement.   

Ces deux événements concernent la planète entière, montrant les liens qui existent entre tous les humains. 

. L’âge d’or fait partie du mythe des âges cycliques de l’histoire de l’Humanité, avec l’âge d’argent, l’âge d’airain et l’âge de fer.

L’humanité se trouve actuellement à la fin d’un cycle (le « Kali Yuga » ou « l’Âge de Fer »), caractérisé par la dégradation de la nourriture, la pollution des corps et des esprits, la révolte envers la hiérarchie et l’ordre épiphanique de la nature, les guerres,  les métaux introduits dans le corps (piercings, puces, vaccins avec aluminium etc), la descente vers le « lieu d’en-bas »,  ( les enfers) point extrême de la chute où nous rencontrerons les forces qui vont détruire notre monde actuel, celui de la prépondérance de la matière.

Voir l’article « Pour ne plus craindre la mort l’affronter vivant ». 

Pour ne plus craindre la mort, l’affronter vivant !

cerbereComment  se mettre en quête de l’immortalité  et renaître ?

Pour lire la première partie de l’article : « Voici pourquoi la mort ne m’effraie pas »

Examinons ici le  douzième des travaux d’Hercule : la descente aux enfers. 

A la fin de l’article je te propose un petit exercice

Hercule est l’emblème du héros.

Le père « biologique » d’Hercule est Zeus qui voulait se donner un fils capable d’être pour les Immortels comme pour les mortels, un puissant protecteur.

Zeus a voulu  qu’un homme au moins puisse devenir «immortel». Depuis tous les héros peuvent suivre l’exemple d’Hercule, le chemin est tracé. 

Le héros  n’est pas l’ego, C’est celui qui réconcilie  le visible et l’invisible, le monde ordinaire et le monde extraordinaire, se met en quête de « l’immortalité » et relève des défis , résout des énigmes dans ce but. Le héros est un pont, un pivot.

Une voix lui murmure au fond de son cœur : «Tu as en toi quelque chose d’essentiel à réaliser que personne d’autre ne pourra accomplir à ta place ». Il répond à l’Appel.(de l’âme). Si ce n’était pas le cas, que ferions-nous là ? Tu as  bien conscience  depuis longtemps je suppose, que toute la vie est bien organisée, que le hasard insensé n’y a pas sa place ( malgré ce que la science mainstream essaie de faire croire quand elle n’a pas la réponse)  !

Le monologue du virus

« Je suis venu mettre à l’arrêt la machine dont vous ne trouviez pas le frein d’urgence. »

Faites taire, chers humains, tous vos ridicules appels à la guerre. Baissez les regards de vengeance que vous portez sur moi. Éteignez le halo de terreur dont vous entourez mon nom. Nous autres, virus, depuis le fond bactériel du monde, sommes le véritable continuum de la vie sur Terre. Sans nous, vous n’auriez jamais vu le jour, non plus que la première cellule.

Nous sommes vos ancêtres, au même titre que les pierres et les algues, et bien plus que les singes.

Nous sommes partout où vous êtes et là où vous n’êtes pas aussi.

Tant pis pour vous, si vous ne voyez dans l’univers que ce qui est à votre semblance ! Mais surtout, cessez de dire que c’est moi qui vous tue. Vous ne mourez pas de mon action sur vos tissus, mais de l’absence de soin de vos semblables. Si vous n’aviez pas été aussi rapaces entre vous que vous l’avez été avec tout ce qui vit sur cette planète, vous auriez encore assez de lits, d’infirmières et de respirateurs pour survivre aux dégâts que je pratique dans vos poumons.

Ami Virus, même pas peur ! « Voyons si j’aurai le choléra » !

virusOn s’obstine encore à considérer les bactéries, virus et autres champignons  comme des ennemis à abattre alors que l’observation empirique faite en médecine chinoise,  et des observations scientifiques, ont démontré  qu’ils ne  sont là que pour rendre service : c’est leur fonction « bio-logique ».

« Chassez le naturel, il revient au galop » : il serait temps de redonner au « bon sens » la place irremplaçable qu’il aurait toujours dû conserver.

C’est donc une chasse bien inutile, et surtout  dommageable et  coûteuse qu’on livre ainsi à  Dame Nature ; persister à en violer les lois fondamentales ne pourra que mener  vers l’ impasse, dont  les effets iatrogènes sont inimaginables, et  sans doute irréversibles, à la manière de ce qui se passe avec l’effet de serre qui fait fondre les glaciers du Groenland… 

Il me semble que le virus vient faire un sacré boulot de nettoyage et pas seulement de nos corps « enflammés » de  mal manger, mal penser, mal aimer !

Voici pourquoi la mort ne m’effraye pas !

expansion de conscience

Au sujet de la peur qui sévit en ce moment concernant l’épidémie de coronavirus, ne pas faire tomber la fièvre, mais faire tomber la peur. 

On va parler de « l’immortalité » .

Dans cet article, tu vas comprendre  pourquoi je me moque de la mort, pourquoi tu pourrais en faire autant, et  malgré  cela  pourquoi je fais partie des personnes  qui, depuis plus de trente ans, soutiennent la Vie (créativité,vitalité, émerveillement), à travers mes propositions et notamment la dynamique du héros des contes .

Je dis bien « la Vie » et non ce dispositif de survie sans cesse instrumenté par les gouvernements et le « management de la multitude par la terreur. »

Car oui, c’est le terrorisme qui s’installe peu à peu. C’est le terrorisme auquel on veut  habituer les gens, afin que celui-ci n’enclenche pas la révolte mais davantage de soumission; jusqu’à ce  que le sens de ta vie se réduise à « échapper à la mort ».

Je souhaite  te rassurer, selon mon expérience,  au sujet de la mort, pour retrouver l’émerveillement de vivre et  ta puissance d’être.