Aladdin ou l’Innocence du désir

le magicien dans Aladdin
Aux innocents les mains pleines, tu connais cet aphorisme n’est-ce pas ?
C’est bien sans doute pour cela que le conte d’Aladdin est si connu !
En effet, de tous les contes des « Mille et Une Nuits », l’Histoire d’Aladin et de la lampe merveilleuse est celui dont l’histoire est une des plus singulières :
— par ses sources incertaines, (nul n’a encore trouvé de manuscrit arabe qui contienne le conte)
  • — et par les nombreuses réécritures et adaptations qu’il suscite encore aujourd’hui.  Il est imbattable pour le nombre de versions orales recensées dans le monde : 348 versions du conte réparties dans différentes aires culturelles. Enfin, il n’y a pas d’autres contes des Nuits, excepté l’Histoire de Shéhérazade, qui ait suscité autant d’écritures littéraires et d’adaptations théâtrales, musicales et filmiques. Cela tient au message  qui résonne en chacun !
Résumons brièvement une version de cette longue histoire  :

Le « rêve bleu » le bonheur est dans tes gènes, éveille-le !

 

Si tu suis un peu l’actualité scientifique, tu as peut être été informé  que dans un premier temps, des régions du génome, c’est-à-dire un gros pourcentage de notre ADN  donc, ont été appelées ‘’ADN poubelle’’  Cette mauvaise réputation a peu à peu été corrigée : une nouvelle  étude a été publiée qui confirme que cette partie de l’ADN joue au contraire un rôle majeur dans l’évolution et surtout l’intégrité génétique. C’est cette intégrité génétique de tes potentiels que tu peux activer pour faire ton chef d’œuvre de vie. C’est lui qui te fera ressentir la confiance,  l’estime, la fierté et non l’inverse.

L’Histoire d’Aladdin ou La lampe merveilleuse

Aladdin ou la lampe merveilleuseIl était une fois…

 

Tu as ci-dessous une version simplifiée de l’histoire d’Aladdin, mais dans laquelle il y a l’essentiel.
Aladdin ou Alaeddine,  signifie « s’élever dans  la foi »
Dans la variante populaire du conte, l’histoire d’Aladdin est donc celle d’une ascension sociale rendue possible par la maîtrise de la lampe merveilleuse, c’est à dire par une ascension spirituelle, une alliance avec le « merveilleux », le monde extraordinaire de tout-possible (en soi)  représenté dans ce conte par un Génie. Deux, même car il y a d’abord le Génie de l’Anneau et ensuite celui de la lampe.
Ci-dessous tu as le conte en audio et en texte. prends-en connaissance

Prépare tes livres et cahiers de contes de fées, c’est la rentrée

livres et cahier de contes de féesC’est la rentrée demain non ?
Moi je me souviens de mes rentrées, qui se faisaient à l’époque plutôt vers le 20 septembre. Eh oui, nous avions 3 mois de vacances. De quoi oublier l’école…ou avoir envie d’y retourner après des vacances aussi longues.
Evidemment à l’école, on te disait tout ce qu’il fallait faire, tout le temps; comment écrire, compter, parler, te tenir, te taire ( ah ! te taire surtout, inexister).
On t’imposait les moments de travail, de récréation et finalement, à force, tu as cru que la vie c’est ainsi…faire comme tout le monde et faire comme on te dit.
Il y a les mots-dits et les inter-dits
qui créent parfois (souvent)  des mal-a-dit.
En tous cas pas le paradis !
Mais tu n’avais  pas le choix évidemment !
Quand on a 5 ans, 8 ans, 10 ans, les adultes sont des Géants, des Ogres, des Sorcières ( certains  des bonnes fées aussi heureusement !) et on ne voit pas toujours comment devenir  héros ou héroïne de sa vie devant des puissances comme cela !
Hélas,  ce qui se passe très souvent, c’est qu’on abandonne ( on s’abandonne à ce jeu pervers) et qu’on reste une victime bien des années après.
Rien n’a changé.
Les mêmes inter-dits, les mêmes mots-dits sont là et te rendent toujours  impuissant(e), dépendant(e) ou coupable ou honteux(se) que pendant tes années scolaires.
Et la seule solution que tu as trouvé, c’est de fermer ton coeur, de te protéger ( comme beaucoup disent à tord, parce que ça fait l’inverse…)
Donner le change quoi, mais qu’est-ce que c’est fatigant et compliqué et désolant (et pire encore)
L’enfant blessé n’a qu’une  issue:  répéter encore et encore des boucles  d’enfer-me-ment »  ! La croissance est arrêtée, l’adulte s’illusionne sur lui-même.
Pour se consoler quand on est enfant, on lit ou on écoute ces merveilleuses histoires que sont les contes de fées et on se prend à rêver que la vie pourrait être différente, que les méchants
on pourrait les vaincre et gagner, être fort(e), réaliser un souhait…son souhait, son rêve à soi, puis le temps « passe » ( enfin disparait)  et on ne sait pas comment faire « comme dans les contes de fée
s »...
alors on en conclut que tout ça, ce sont des bêtises, qu’il vaut mieux apprendre à compter et réserver les contes aux autres enfants malheureux qui arrivent après nous, pour qu’ils puissent rêv
e eux aussi, à leur tour..
Compter ses sous, compter les années qui restent à vivre…parfois pas tant que cela, l’histoire de ta vie passe si vite.
Et tu n’as jamais eu le premier rôle ? le rôle de ta vie ?
Bonne nouvelle, il n’est jamais,trop tard !
conte de féesJamais trop tard pour vivre « comme dans les contes de fées ». Je veux dire bien sûr aller avec assertivité jusqu’au happy end.
Tenir le premier rôle, être le héros de ton histoire. Enfin !
La rentrée ? cette rentrée là, voici comment tu peux la vivre :
Je te propose d’ouvrir tes livres et tes cahiers de contes de fées
et d’apprendre comment faire de ta vie un conte.
On va libérer ton Enfant Intérieur
Va voir comment ici :

c’est ma proposition de rentrée

pour une issue ( une sortie merveilleuse)

 

C’est où le Paradis Terrestre au fait ?

paradis terrestre- terreSur la Terre naturellement, son nom l’indique !
Alors, comment a t-on (l’Homme) fait un Enfer du Mon-de ( de-mon) ?
 
Adam et Eve ont été chassés du Paradis.
Dieu ordonna à des anges ( en-je) de les chasser.
Telle est l’histoire qu’on nous a racontée.
Du coup, pas de bol, le paradis c’est toujours ailleurs et à un autre moment, mais jamais maintenant et ici même, là où se trouvent tes pieds.
 
Comme toute histoire, celle du Paradis perdu  peut être interprétée de plusieurs manières, selon différents points de vue …
 
Les différents points de vue sont relatifs à “l’émotion” ou les émotions à partir desquelles on se positionne.
Coincée sur un point de vue, conditionnée, engloutie dans une émotion, on n’a plus de libre arbitre, on est figé dans un sort(ilège). Comment  se désensorceler de ces émotions de honte et de culpabilité inhérentes à l’enfance de l’humanité sur Terre, (ou du moins, comme on nous l’a présenté) ?