C’est à ta portée maintenant ! Imagine ton potentiel !

enfant interieur douéÀ l’aube du XXIe siècle, un voile s’est levé et la faculté de provoquer des changements accélérés est désormais à la portée de tout un chacun.

Pour accéder à cette nouvelle capacité et la développer, nous devons d’abord prendre conscience de son existence.

Sans cela, nous n’essayerons même pas de l’utiliser.

Le défi aujourd’hui ne réside  plus dans la quête de  vérité, mais dans la mise en action de notre pouvoir inné.

Est-ce simple ?

Oui,

Est-ce facile ?

Non !

Pourquoi ?

Autrefois, l’âme humaine aspirait à trouver Dieu à “l’extérieur” ; aujourd’hui, elle désire son avènement dans notre monde.

C’est un paradoxe, nous créons collectivement un enfer ! Tous les dysfonctionnements ressortent au grand jour.

Autrefois l’âme humaine croyait Dieu au-delà, ailleurs, le Paradis après…

elle découvre aujourd’hui qu’il est “en-dedans”, mais comment y accéder ?

Laissez venir à moi les petits enfants…

640L’être humain a toujours pensé que pour être humble, il fallait se laisser marcher sur les pieds, subir des mortifications…Ces concepts ont été enseignés par les dogmes religieux et le sont toujours.

Les dogmes politiques et économiques ont pris le relais sans vergogne !

L’humain (individuellement) pense  qu’il ne doit jamais se prétendre bon ou quoique ce soit qui pourrait parler de sa propre valeur, de son essence, même de sa propre identité.

Il lui est donc difficile de créer de manière originale car ce serait affirmer qui il est, de manière unique.

Pour que ces notions de soumission ( sous-mission)  soient bien ancrées en lui,  dès son plus jeune âge, à l’instar des jeunes éléphants dont on brise la volonté violemment pour en faire des esclaves, les parents,  et les adultes en charge de son éducation,  brisent les rêves de leurs enfants pour les faire « coller » au système qui attend d’eux qu’ils deviennent de bons citoyens, de bons soldats obéissants, de bons contribuables et des consommateurs sous hypnose. Ils ne veulent pas avoir honte de leurs enfants ! Ils ne veulent pas que leurs enfants réveillent leur propre honte, car il ne s’agit bien sûr que d’une trans-mission aveugle et sourde.

Ce que les contes apportent aux enfants ( intérieurs)

le petit poucetBeaucoup  de personnes croient que les contes sont des histoires de bonnes femmes à raconter aux enfants avant de s’endormir.

Je viens même de lire ceci sur un blog  :  » A l’origine, les contes ont été inventés pour prévenir les enfants de la cruauté dans le monde. Les « happy end » n’existent donc pas vraiment et on remercie Walt Disney de les avoir retouchés pour ne pas nous traumatiser à vie ».

Là c’est le pompon, je dois dire ! Il n’est pas interdit de croire ce que l’on a envie de croire, mais remercier Walt Dysney comme le sauveur des enfants, là j’avoue qu’il fallait y penser.

Les enfants sont un excellent public, très docile et les parents tellement heureux que leurs petits soient occupés ! Alors, ce fut une aubaine commerciale  pour Dysney et cela l’est toujours.

Retouché veut dire mystifié, enrobé, déformé,  infantilisé, à tel point que le message initial en est parfois absent ou qu’on se retrouve avec une morale liée à la pensée conditionnée  de l’époque à laquelle le conte a été réécrit.

Le cinéma est aussi un moyen de faire connaitre les contes aux enfants, mais ça ne leur permet pas vraiment de développer leur imagination. Une histoire racontée donne davantage de liberté.

De l’inutilité de la confiance en soi…

inutilité de la confiance en soiCe titre n’est pas provocateur. Je te propose un nouveau point de vue , pour prendre la voie du Merveilleux plutôt que celle  du laborieux. : la voie du Merveilleux est celle  du Héros des contes.

 

Que préfères-tu ? être une victime qui manque de confiance en soi ou un Héros, une Héroïne qui n’en a pas besoin ?

 

Tu vas tout comprendre dans cet article. Mais attention, ça peut te déboussoler.

Tu m’étonnes si ma mère me trouve « emmerdante » ! Toujours à penser par moi-même et en plus à encourager les autres à le faire.

Pire, je me fais payer pour ça !

y’en a qui aiment ça (non non, ils ne sont pas maso)

De toutes façons, si tu ne changes pas de point de vue, rien ne changera selon ton goût dans ta vie.

Le mystère du rôti ou comment retrouver son libre arbitre

Parlons ici de la différence entre éduquer un enfant et élever un enfant et quels sont les conséquences pour ton Enfant Intérieur, cette partie essentielle en toi, authentique et créative qu’il est impérieux de retrouver pour une vie accomplie.

 

Beaucoup de personnes se sont posé la question  dans leur enfance ou plus tard : Qui suis-je ? Que suis-je venue faire sur cette Terre ? Où irais-je ensuite ?

 

Mais j’ai beaucoup moins souvent entendu des parents  dire : qui est mon fils, ma fille ? qu’est-il (elle) venu(e)  faire sur cette Terre ? Quelle est sa destinée cosmique ?

 

Comme si toutes les réponses éducatives étaient déjà prêtes,  pour être de bons parents. Comme s’il n’y avait  qu’à reproduire le modèle, sans se poser trop de questions.

Mission Sacrée : ton Enfant Intérieur est-il au placard ?

A l’adolescence,  moment charnière, certain(e)s se sont « rigidifiés psychiquement » pour passer plus vite à l’âge adulte, réprimant ainsi créativité, imagination, fantaisie, et vulnérabilité… enfermant pour longtemps  ce qu’on nomme « Enfant Intérieur ». Ce n’est  pas de leur faute. Ils n’ont pas  (ou mal) pu intégrer la transition vers leur autonomie, parce que toute la culture dans laquelle nous vivons a de grandes résistances à vivre les « pas- sages » qui ponctuent notre existence à tous. Le résultat est  une civilisation qui a perdu le Sage en Soi, la Sagesse naturelle de ses instincts de vie, sa liberté, sa joie innée de vivre.

Il existe en chacun de nous, un Enfant Intérieur qui vit souvent enfoui, blessé. Et parfois, pendant longtemps, il peut ne rien laisser paraître à l’âge adulte. Le problème est « clavé ».

Tout semble aller bien ( hum !) ; le masque  est  bien posé,  on  satisfait les exigences de l’entourage, qu’on a même souvent intériorisées ( faites siennes); on reproduit le schéma à l’envi, jusqu’à ne plus être réellement en vie et chasser ses vrais envies troquées contre un statut officiel de « consommateur » ou de consom’acteur ( ça fait + bio).

Jusqu’au jour où…