Après la rupture amoureuse ?

après la rupture amoureuse La rupture amoureuse est un des évènements les plus difficiles à vivre. Le chagrin ressenti peut être du même ordre et avoir la même intensité que lors de la mort d’un être cher. Parce qu’il n’y a pas seulement le deuil d’un compagnonnage, de l’intimité et des moments partagés. Vous devez aussi enterrer les rêves que vous aviez fait ensemble, toute la vision  que cette relation vous aurait permis de déployer, tout ce qu’elle  aurait  apporté à votre vie.

Il y a ce sentiment d’être englouti dans la souffrance et de devoir repartir d’une blessure profonde que l’on avait oubliée momentanément, dans l’euphorie de la relation. L’autre était une sorte de pansement éphémère à ce sentiment de séparation qui nous habite tous aussi longtemps que nous sommes  sous le diktat de la loi de causalité stricte…dans ce vieux paradigme agoniste !

Peu importe comment la rupture a eu lieu ou si elle a été de consentement mutuel, chaque séparation amène un flot de sentiments et d’émotions incontrôlables : vous causez dans votre tête, reprenant le fil des évènements et cherchant la faute, la vôtre, la sienne. Croyez-vous que ce verbe causer, à double sens soit anodin ?

Il y a alors ces obsessions mentales qui reviennent en boucle :

  • aurais-je pu ou dû faire différemment ?
  • qu’ai dit ou fait qui a provoqué cette rupture ?

Alors comment se débrouiller avec cela ? Comment trouver la meilleure manière pour que votre prochaine relation soit celle qui dure « le reste de votre vie «  ou au moins ne s’interrompe pas  dans la souffrance, dans l’agonie et le chagrin ?

Que pouvez-vous faire pour éviter de répéter les mêmes erreurs ? pour savoir relever les situations, transformer les obstacles  qui mènent à la mort d’une relation ?

Un temps de pause nécessaire après la rupture

La première chose à noter est que quand vous êtes à nouveau seul(e), l’absence du partenaire crée un énorme vide. Soudain, vous disposez de temps libre. Ce temps, malheureusement  donne souvent beaucoup trop d’espace pour nourrir des pensées et questions qui vous obsèdent. Ce que je décris ici fait bien sûr partie des comportements de l’ancien paradigme qui doit se terminer, pour entrer dans « l’âge d’or des relations ».

En moyenne, cela prend environ un à deux mois par année de relation. Si vous êtes restés en couple 10 ans, compter une bonne année pour explorer vos ressentis, laisser venir vos émotions et être à nouveau prêt(e) à rencontrer à nouveau.

Voici quoi faire dans l’intervalle…

Rentrer en mode « apprentissage »

C’est facile (mais stérile) de rester sur le mode d’auto-critique,de  blâme et de doute de soi-même à la fin d’une relation. Vous pourriez même en conclure que vous n’êtes définitivement pas fait(e) pour être en couple  et que vous ne le serez jamais (surtout si vous avez déjà vécu d’autres ruptures douloureuses précédemment). Un sentiment de découragement pourrait vous envahir.

Mais – bonne nouvelle – cette phase est une opportunité, une chance même de se découvrir soi-même. Le vide de l’autre crée de la clarté, de la respiration.

Plutôt que de penser que quelque chose ne va pas en vous, si vous disiez :

  • quelle est la leçon que je dois apprendre  ?
  • que m’a appris cette relation ?
  • qu’est que j’ai de plus (qualité) que je n’avais pas avant cette relation ? qu’est-ce que cette personne est venue compléter en moi, dans le grand puzzle que j’avais commencé à constituer ?

En étant suffisamment curieux et perspicace, c’est vraiment une opportunité  de ne pas répéter le même pattern dans le futur, une occasion de vous créer un avenir qui répond davantage à vos aspirations.

Faites une grande promenade, en respirant profondément et lentement; en marchant les idées vont se synthétiser, et demandez-vous :

  • ai-je appris de cette relation ce que j’avais besoin d’apprendre ?
  • comment cette relation m’a t-elle appris à m’ouvrir davantage à l’amour?
  • que peut m’enseigner cette relation sur l’amour ?

En vous questionnant de la sorte, vous allez interrompre les pensées obsessionnelles et improductives, avancer dans une nouvelle direction; celle qui ne va pas seulement vous aider à sortir de la relation terminée mais à poser des pavés sur un chemin nouveau et plus sain, pour rejoindre un . futur plus conscient

Quand vous vous prenez à tourner en rond dans des pensées improductives et destructrices, arrêtez net et tournez votre attention vers les questions ci-dessus proposées.

Passez du pourquoi ? au pour quoi ?

source d'amour Ne vous précipitez pas dans une autre relation !

Cela arrive mais ce n’est pas  souhaitable, immédiatement après une rupture. Si vous ne prenez pas le temps de comprendre ce que vous avez à comprendre de cette ancienne relation, vous aurez probablement tendance à revivre la même chose ou à peu près…en pire !

Pourquoi ? parce que l’Esprit que vous êtes participe à l’évolution de tout l’Univers et l’Univers a besoin de vous pour mémoriser de nouvelles informations; tant que cela n’est pas fait, c’est encore à faire. Vous êtes un véhicule de l’Esprit et celui-ci vous conduit vers les expériences qui lui sont utiles pour l’ensemble de la création. Si vous vous croyez victime d’une injustice, sachez que vous êtes là pour augmenter la justice; si vous vous croyez « abandonné(e)« , c’est que vous êtes là pour prendre davantage de responsabilité de votre vie etc…

Vous (l’Esprit qui vous habite) avez probablement, avant votre naissance décidé d’apprendre certaines leçons; plus vous êtes appliqué(e) et plus votre qualité de conscience augmente rapidement. Quand ce n’est pas le cas, vous redoublez, vous triplez l’expérience etc…et en général, les problèmes deviennent plus grands. Pour que vous les voyez enfin et décidiez de les résoudre, de mettre de l’ordre, toujours plus d’ordre. dans le Cosmos (ce mot signifie « ordre »).

Quand vous n’avez pas compris, vous attirez une nouvelle opportunité de comprendre. N’est-ce pas merveilleux ?

  • Est-ce simple ? oui, le processus est simple à comprendre !
  • Est-ce facile ? non, cela demande des efforts de détachement des formes matérielles, de lâcher prise aux obsessions et certitudes, de confiance en soi. Mais lorsque vous avez changé de qualité de conscience, des nouvelles gratifications vous arrivent.

Identifiez le schéma destructeur sous-jacent

Tant que vous êtes en mode apprentissage au sujet de la relation qui s’est terminée, et spécialement si cette rupture vous cause beaucoup de peine, de souffrance, posez-vous également cette question très importante :

  • Quelle croyance, quelle programme destructeur m’a poussé(e) dans cette relation, initialement ?

Je me suis moi-même retrouvée dans une relation avec un manipulateur pervers; j’ai réalisé une fois la relation terminée, que c’est de cette façon, atténuée cependant et inconsciente que je me manipulais, selon une programmation de mon enfance. Le comportement extrême de cette personne a fait que je ne pouvais plus être sourde et aveugle à mon comportement issu de cette programmation. Ceci était le pour quoi.

La source d’amour est en vous

C’est aussi suite à cette relation que j’ai réalisé que j’étais une source d’amour et que celle-ci pouvait couler et s’offrir à des personnes qui me le rendraient au lieu de me faire humilier et dévaloriser. La rupture avec l’apparente source d’amour extérieure m’a fait prendre conscience, qu’elle était partout et en moi et que je n’étais pas dépendante d’une seule forme pour l’adresser. Cela était le pour quoi !

La leçon était clairement apprise : aucun autre homme ne me soumettrait de la sorte en me faisant croire que lui seul était la source. En même temps j’ai  mis de côté les relations toxiques initiales (familiales) qui entretenaient ce schéma ancien et inconscient.

Ma vie s’est allégée. Je peux donc éprouver une réelle gratitude pour cette opportunité que j’ai eu de comprendre ce qui obstruait ma vie dans tous les domaines. Et de la gratitude pour moi aussi.

Si l’article vous aide ou si vous l’avez apprécié, merci de le liker ou de laisser un commentaire!

 

 

One comment on “Après la rupture amoureuse ?

  1. Martine

    Parfois c’est dur de s’y remettre !
    c’est comme si on avait un trou à l’intérieur et on est persuadé que rien puisse le combler 🙁

Leave a reply

CommentLuv badge