L’amour est la question vitale, pas le couple

couple, amoureuxVous voudriez vivre une relation amoureuse? épanouissante si possible?  Vous avez compris au fil du temps que vous répétez des scénarios de sabotage ? Vous trouvez cela dommage et  vous ne comprenez pas d’où ça vient? Dans ce domaine là comme dans  d’autres, c’est le grand chaos! Nous sommes  dans une  époque de grandes opportunités de changement mais il faut mettre de l’ordre dans sa vie et dans ses idées, dans sa pensée.  Notamment sur le sujet de l’amour et du couple. De l’ordre et du merveilleux, de l’inspiration.

Il faut cultiver une pensée vivante, individualisée, inspirée. Et dans le domaine du couple, on ne peut pas dire que ce soit le cas. I C’est le  conditionnement collectif véhiculé par les médias à l’insu de votre libre arbitre et de votre conscience, qui prédomine ; au sujet de la séduction,  la sexualité, l’hyper-sexualisation. La poésie disparait au profit de recettes toutes- faites. Comment bien faire l’amour en 10 leçons et autres astuces…

Dédramatiser!

« En ces temps d’imposture universelledire la vérité est un acte révolutionnaire. (George Orwell)» 

Première chose essentielle. Tout comme:

  • on peut bien vivre et réussir sa vie et même sa carrière sans diplôme,
  • on peut bien vivre le couple  et être heureux sans enfant…,
  • on peut bien vivre son célibat
  • on peut aussi ne  plus être obsédé par l’idée d’être en couple

Dé-focalisez!

Et même on peut s’apercevoir que cette idée fixe du couple à tous prix  était un vampire énergétique !!!  Car elle est peut être l’arbre qui cache la forêt. C’est l’Amour que vous cherchez et il peut prendre la forme du couple ou de bien d’autres évènements. Dé-focalisez-vous, ça peut aider à votre  sérénité.

Cependant, la quête du  couple est  une quête comme une autre, qui peut révéler le héros ou l’héroïne qui sommeille en vous.  C’est dans la quête d’un désir fort  que l’on trouve sa vraie mission, son vrai credo. De révélation en révélation, on se découvre soi-même.Mais il faut une stratégie de réussite éprouvée depuis la nuit de temps, telle celle que proposent les mythes et les contes.

Dans le conte de l’article précédent

Dans l’article précédent, « Retrouvez votre royauté perdue, vous trouverez un extrait d’un conte qui parle de nos désirs.

osession du coupleRésumé : Le cuisinier d’un  royaume, (le prédateur en nous) a enlevé le don merveilleux de Fécondité du Royaume, apparu sous la forme d’un enfant nouveau-né qui obtient tout ce qu’il souhaite ( c’est notre potentiel de croissance)

Le cuisinier  demandera  au jeune enfant  « qui peut faire apparaitre tout ce qu’il veut », un beau château pour jouer les grands seigneurs. L’enfant, innocent et  inconscient encore de ses capacités, obtempère.

Le temps passe. Un jour, voyant  que le jeune homme avait grandit,  et voulant éviter que celui-ci ne s’interroge sur ses origines, il décide de le faire exécuter par une jeune fille, qu’il lui avait aussi demandé de faire apparaitre pour lui tenir compagnie. Le jeune homme prévenu de ce projet macabre par la jeune demoiselle,  « souhaitera » que le cuisinier se transforme en caniche dévorant des charbons ardents jusqu’à ce que les flammes lui sortent de la gorge.

Ainsi le jeune prince « contient »  le prédateur. Le cuisinier n’est plus aux commandes des souhaits.

Ce danger imminent a cependant éveillé  le jeune prince à lui-même et à sa capacité à faire ses propres souhaits de vie et d’amour. Cet éveil fera de lui le Héros du Royaume d’où il vient ; il mettra de l’ordre dans ce royaume resté stérile après son enlèvement, et en deviendra le Roi, après avoir épousé la demoiselle, évidemment.

Ce conte, ( l’ Oeillet) nous montre comment la Fécondité ( le monde de Tout-Possible)  vient satisfaire nos vrais besoins seulement  quand :

  • d’une part nous savons voir l’ennemi, le prédateur en nous (les souhaits conditionnés du  prédateur/cuisinier) et le contenir
  • et d’autre part, voir la part intime (la demoiselle) de nous-même qui fait alliance avec Elle ( la fécondité) , malgré les risques ( le cuisinier menaçait de la tuer elle aussi, si elle ne tuait pas le prince)

 

Et alors?

Mais c’est grâce au conflit initial ( l’enlèvement du jeune prince à sa mère)  que cette prise de conscience est possible. Alors il faut se lancer dans ses désirs, même conditionnés et partant de notre volonté propre et prédatrice. C’est à partir de là que l’on peut découvrir son « modèle de croissance ». Découvrir ce que la Fécondité veut nous accorder.  Elle peut devenir l’acteur principal de notre vie, si nous faisons alliance avec Elle.

Notre modèle d’accomplissement est créateur de notre réalité. C’est le Don merveilleux que nous avons reçu. Qu’en faisons-nous? retenons-nous notre souffle, de peur de se tromper? ou oserons-nous enlever le bébé promis à  l’ accomplissement? Il saura grandir malgré la menace que nous ferons peser sur lui, et remettre de l’ordre dans le royaume ( notre vie), le moment venu.

Les clichés romantiques de base,

Les clichés n’incitent pas à la croissance individuelle et relationnelle. Voici ceux issus du détournement médiatique des contes de fées:

  • le sauveur qui vient sauver la jeune fille de ces malheurs pour la « rendre heureuse »
  • La jeune fille qui attend son sauveur qu’elle sera chargée aussi de « rendre heureux »

 

conditionnement de penserChacun est chargé de faire le bonheur de l’autre. Et en attendant, on fait quoi,  on est malheureux, abandonné, blessé? On attend que l’autre vienne nous guérir?

Le romantisme est une illusion si vous pensez qu’il va vous rendre plus heureux. C’est super, il accompagne la vie, mais si vous n’êtes pas heureuse et que seule cette attente du romantisme vous donne une raison d’exister, alors vous vous  trouvez dans la fuite de la réalité. Désolée de vous décevoir peut être un peu.

Penser que l’autre va vous sortir de l’ ennui,  vous rendre plus heureux, plus joyeux et va apporter  à votre univers matériel, est une erreur.  « L’autre va m’aider à me réaliser ». Oui, c’est vrai, cela vous inspire, mais vous avez un chemin à faire seul, en couple ou pas.

Une assistée du mariage

J’ai très bien ressenti le moment de passage où j’ai cessé de me croire obligée de « trouver quelqu’un »… sans pour cela être devenue une ennemie des hommes ou avoir un problème qui fait que « je me protège » de la relation.

J’ai pu voir avec lucidité comment ce  » désir » était relié à une exigence familiale et collective ( le prédateur) . Un désir fabriqué de toutes pièces par une éducation conditionnée. Un besoin « d’institutions » à tous les niveaux, pour canaliser l’énergie vitale en chacun vers une reproduction de schémas rassurante pour qui dirige. Il y a des bergers qui veillent à la bonne marche du troupeau…

Ma mère et ma soeur vivaient dans la dépendance à cette image de couple parfait. J’ai été une véritable « assistée » du mariage. Ma soeur a pris en main tout mon parcours, depuis le choix de mon fiancé (son ex- petit ami) jusqu’à la maternité. J’ai vécu par loyauté, une idylle romantique et familiale, jusqu’à ce que je me « réveille à moi-même ». J‘ai malgré tout révélé, avec brio,  tout le potentiel de cette aventure conjugale plutôt réussie avec un mari exceptionnel et un fils idem.

.Malgré ma bonne volonté, mon propre « modèle de croissance » voulait venir à la lumière . J’ai retrouvé mon origine et ma véritable alliance à la Fécondité. Notre vrai destin nous rattrape, si on accepte de sortir du « somnambulisme ».

Bref, on ne peut éternellement jouer les bonsaïs pour décorer le salon, quand on est un bel arbre de jardin.

Bien longtemps après mon divorce, je recevais  encore des reproches très vifs de ma famille pour avoir eu l’audace d’arrêter ce beau rêve affectif, qui a plongé  tout le monde dans le chaos d’une situation nouvelle!

Inconsciemment, j’ai essayé  longtemps de réparer ma « faute »,  en cherchant un autre rêve affectif. Cela m’a pris beaucoup d’énergie. Jusqu’à ce que, accumulant des relations insatisfaisantes, je comprenne pourquoi.

L’idée  du couple est établi sur des conditionnements névrotiques . On peut y jouer un peu, à condition de ne pas s’y identifier, et de développer sa conscience. J’en parlerai plus précisément dans un autre article.

Des couples durables?

On a assez étudié la psychologie de la personnalité et les techniques de séduction et de communication! Est-ce pour cela que les couples sont plus durables ? Vous avez déjà la réponse non ? Certains le sont et d’autres non, voilà tout.

La durabilité ne doit pas non plus être une obsession.

royaume amoureuxRien ne doit être une obsession en matière de couple car l’autre facette de la pièce de l’amour est la liberté. Plus on est conformiste et plus on est stérile et  dangereux, pour soi-même en tous cas.

J’espère vraiment que cet échec des relations va mener vers une sortie des conditionnements sociaux sur le couple. Car nous sommes conditionnés pour être en couple d’une certaine façon. Nous ne sommes pas suffisamment créateur de nouvelles façons de vivre, en couple ou autre.

Conclusion

Il n’y a de compagnonnage possible qu’une fois épousée cette solitude, une fois passé par son crible.

( Le rêve de l’homme lucide de Philippe Ségur)

Dans cet article, l’essentiel de ce que je vous propose est le lâcher prise sur les obsessions qui accompagnent l’idée du couple, les idées toutes faites; elles font souffrir et  perdre votre temps. Il y a derrière cet arbre là une forêt pleine de trésors à découvrir. Les trésors que gardent les dragons de vos peurs de la liberté d’expression..

Je ne prône pas  le rejet. Je propose la libération des obligations. Je sais, ce n’est pas si facile, car votre obsession  est souvent rivée au corps. Le conditionnement va très loin. Vous êtes « dépendant(e)s  » des sensations, des scénarios hormonaux liés aux attentes, aux espoirs, aux déceptions, aux engueulades,aux incertitudes; toute cette énergie qui vous fait vibrer et vous croire vivant(e), tandis que vous oubliez de l’utiliser pleinement  pour vos projets, votre créativité, votre évolution spirituelle, la découverte de votre âme et l’expression de ce que vous avez d’unique en ce monde; ce que personne d’autre ne peut faire à votre place, comme je l’explique dans Retrouver votre royauté.

Si cet article vous a plus, partagez-le! Merci

 

One comment on “L’amour est la question vitale, pas le couple

  1. Pingback: Retrouver votre Royauté perdue, ça vous dit | Les Clefs du Royaume Amoureux

Leave a reply

CommentLuv badge