Faites de votre vie amoureuse un conte de fées !

coaching par les contes de féesAussi étonnant que cela paraisse vous pouvez  faire de votre vie amoureuse et de votre vie tout court un conte de fées. Si vous le souhaitez vraiment vous devenez Prince ou  Princesse de votre Royaume et vous retrouvez votre Souveraineté. Les contes ne sont pas faits pour endormir les enfants mais pour éveiller les adultes à leurs potentialités. Ils contiennent des messages cryptés auxquels il est possible de vous initier pour faire des contes votre réalité.

Que  signifie « faire de sa vie un conte de fées  » ?

D’une façon général quand quelqu’un dit  : « il ou elle vit un conte de fée », ce quelqu’un signifie que la personne en question a une chance fabuleuse, obtient quelque chose d’extraordinaire. Le plus souvent, il n’est question  que de la fin de l’ histoire; c’est bien cette façon de voir les choses qui induit l’erreur sur les contes merveilleux. Le conte est un Parcours de transformation.

Par l’expression faire de sa vie un conte de fée, j’entends ce qui suit :

  • se servir des contes comme modèle de réussite, en partant d’un souhait, d’une question existentielle.
  • Vivre sa vie  sur un mode héroïque en acceptant l’initiation par les obstacles
  • se réaliser, s’accomplir en se connectant à ce pour quoi on est vraiment fait
  • retrouver la capacité d’émerveillement

Comme les contes sont souvent pris  pour des histoires de vieilles femmes servant à endormir les enfants,  on entend souvent dire que « les contes cela ne marchent pas ».

C’est exact, cela ne marche pas  dans les cas suivants :

  • si on ne comprend pas ce qu’ils nous enseignent parce qu’on ne ressent pas leurs messages de sagesse.
  • si on ne veut pas avoir un regard de vérité sur sa propre vie
  • si on veut  obtenir les choses superficiellement.
  • si on veut tout, tout de suite et que l’on commence par la fin, le happy end.
  • si on ne prend pas la posture de héros ou héroïne, c’est à dire l’envie de se dépasser
  • si on voit  le dénouement comme une fin en soi
  • si on prend les évènements du conte au premier degré d’interprétation.

Dans quels cas ça marche  ?

  • quand vous  voyez votre vie comme  une aventure, comme  un roman dans lequel vous allez jouer le premier rôle.
  • quand vous acceptez de ne plus vivre en victime mais en  héros et héroïnes de votre histoire
  • quand vous comprenez que vous devenez « initié » de la vie
  • quand vous voyez vos souhaits comme les souhaits de la vie elle-même, qui n’a que vous pour les réaliser

Les contes sont de la même fibre que le rêve; ce sont des histoires à ressentir pour en dégager un sens pour chacun. Ils parlent du monde intérieur, de notre théâtre intérieur où tous les personnages sont des facettes de nous-mêmes.

Des  fausses idées au sujet des contes de fées :

  • Jamais dans les contes de fées populaires, vous ne lirez cette phrase : « ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Cela est une croyance populaire
  • Les morales qui ont été rajoutées par des auteurs (comme dans le Petit Chaperon Rouge) ne font pas partie des vrais contes populaires, ceux qui contiennent une sagesse éternelle et universelle. Les contes n’ont pas besoin de morale.
  • Le Prince Charmant n’existe pas, il n’est que dans les contes. C’est juste que peu de personnes savent vraiment qui est le Prince Charmant !  Le terme « charmant » a été proposé par Walt Dysney comme « prénom » à un prince d’un certain conte et cela a influencé toute une génération. Le prince est le principe « actif » qui doit mûrir et rejoindre l’âme.

Le schéma narratif universel des contes de fées

Les contes ont tous la même structure narrative.

Sans rentrer ici dans les détails, voyons ce schéma .

Ils commencent par un manque, un malaise, une frustration et s’acheminent vers une résolution miraculeuse. Ce schéma est une procédure de réussite qu’il suffit de suivre, en dégageant  les clefs de sagesse pour réussir soi-même. Des milliers de héros ont réussi avant nous, il n’y a qu’à marcher dans leurs pas.

  1. Il y est toujours question d’un royaume en perdition ou d’une famille dans lequel  se trouve un désordre.
  2. Un héros va tenter l’aventure de la « mise en ordre » , d’un royaume par exemple,  alors que beaucoup d’autres prétendants au trône ou au mariage avec la Princesse, ont échoué avant lui.
  3. Des aides magiques vont lui être apportées sous certaines conditions : le héros va réussir. La situation du royaume va prospérer.
  4. L’accomplissement est souvent une  alliance ; le héros épouse la Princesse et devient Prince (ou l’Héroïne épouse le Prince)

Changement de conscience, changement de situation

Le schéma narratif des contes est symbolique d’un changement de niveau de conscience. Des éléments de la vie inconsciente arrivent au conscient, occasionnant ensuite des changements dans le quotidien.

Le royaume en décadence est l’ancien niveau de conscience et le nouveau royaume représente la ré-actualisation de la conscience.

Les épreuves traversées sont les transformations pour atteindre cette nouvelle conscience. Le déroulement de l’histoire est  un processus créatif universel qui apporte des modifications physiologiques, émotionnelles, mentales.

La rencontre est une ré-actualisation de sa propre histoire

Rencontrer une personne qui nous correspond pour vivre une belle relation demande une réactualisation de soi ; cela correspond bien à un nouveau niveau de conscience. Quand la conscience n’est pas prête à accueillir l’amant(e), il ou elle ne se montre pas.

Faire consciemment ce changement de niveau fait arriver de nouvelles personnes dans notre vie.

Laissez un commentaire. Que connaissez-vous des contes de fées ? Avez-vous l’impression que parfois vous êtes héros, héroïne, prince, princesse ?

Leave a reply

CommentLuv badge