Suivez Einstein pour les résolutions de début d’année

albert einstein (2)En début d’année  ou aussi lors de ce que nous appelons « la rentrée », nous prenons souvent des « résolutions ». Ce mot a pour sens originel (du latin) : dissolution, dénouement. Décidons-nous donc de poser des actes  pour dénouer des situations qui nous semblent bloquées, et accompagner le changement ?  Bien souvent quelques semaines plus tard, c’est la bonne intention elle-même – sens plus moderne  de « résolution » – qui  s’est  dissoute. Pourquoi ? et comment obtenir le changement d’une façon miraculeuse avec une stratégie extraordinaire relevant de la physique quantique ?

La folie c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent ( Albert Einstein)

Pourquoi des résolutions ?

Parce que l’Homme est un être d’habitude, son  attitude est compulsive. Le changement lui demande la plupart du temps un effort conscient et la mobilisation de sa volonté pour acquérir une nouvelle habitude qui remplacera l’ancienne. Du moins c’est ce qu’il croit devoir faire.  Le temps et l’effort nécessaire au passage d’une habitude à l’autre  décourage beaucoup de monde. Fin janvier, généralement, les résolutions sont défaillantes. S’il faut tant d’efforts, c’est que, comme son étymologie l’indique la résolution met en scène des contradictions à dissoudre. Deux volontés en nous s’opposent. L’ancienne volonté régnante ne laisse pas facilement  la place à la nouvelle. Les voies neuronales correspondant à l’ancienne attitude sont bien tracées.  Il y a « résistance » à la création de nouvelles connexion synaptiques dans notre cerveau. C’est là que le bât blesse.

La créativité c’est l’intelligence qui s’amuse ( Albert Einstein)

Alléger la contrainte en changeant de logique

albert einstein (3)Voyons comment faire pour obtenir les résultats que nous souhaitons d’une façon légère et ludique. Déjà, il faut vous départir, au moins momentanément de l’habitude de raisonner en terme de « causalité » et passer en mode paradoxal, aléatoire, rentrer dans une logique globale. Il est alors nécessaire de « zapper » la conscience du cerveau gauche vers celle du cerveau droit. Ce n’est pas facile pour tout le monde car certains sont arrimés d’une façon tenace à une vision linéaire et séparatiste du monde – tel que nous l’a proposé la physique newtonienne. Quand ce n’est pas pire encore  ! je veux parler de  la manière totalement dépendante de penser le monde de ceux qui se gavent de mauvaises nouvelles à longueur de temps et à qui je propose une « diète médiatique » (excellent article sur le blog Des livres pour changer de vie)

Croyez-moi, en commençant par changer cette habitude de penser le monde, vous gagnerez du temps pour beaucoup de changements ultérieurs. Du temps et de l’énergie nerveuse. Comme vous le savez (ou pas), le cerveau droit permet une conscience  globale, une manière de penser arborescente (on dit aussi holistique). Je schématise un peu pour que vous compreniez plus facilement mon propos. Le cerveau est bien sûr un peu plus compliqué que le fait de le couper en deux parties complémentaires. Disons qu’il faut rentrer dans une logique « inclusive » plutôt qu’exclusive.

Derrière une résolution qu’y a-t-il ?

Tout d’abord, une « résolution »,  une intention donc,  ne vient jamais sans qu’il y ait un besoin de changer une situation, d’obtenir un résultat. Ce n’est certainement pas ce qui va vous coûter du temps, de l’argent ou de l’énergie qui vous  intéresse, mais le résultat  attendu en terme d’amélioration de vie. La plupart du temps, l’exercice à faire pour cette amélioration est plus ou moins une corvée. Une résolution sous-tend donc la notion d’efforts à fournir  pour atteindre un objectif. C’est bien cet effort qui, à la longue, vous répugne et c’est aussi pourquoi vous risquez fort de l’abandonner. Faire les choses ainsi, sur vos propres forces devient d’ailleurs obsolète, à l’heure de la physique quantique.  Autant vaut-il s’appuyer – consciemment  sur la trame du vivant dont vous faites partie ; vous impliquer dans un ensemble. J’avance même l’idée que cette manière de penser devient vitale !

Voyons quelques exemples concrets.

Supposons donc que pour cette nouvelle année, vous ayez trois souhaits, donc trois types d’action/résolution à mener pour y arriver :

  1. Vous voudriez être plus svelte et il faudrait faire une activité sportive (fitness, aquagym, bodybuilding ou autre) ou un régime amincissant, ou les deux.
  2. Vous êtes brouillé avec une partie de la famille et voudriez retisser des liens ; vous pensez que ceci va demander des remises en questions douloureuses et des déplacements ( votre famille est à l’autre bout de la France).
  3. Vous aimeriez une promotion professionnelle et financière ; le mieux pensez-vous serait de s’  inscrire à des cours du soir pour obtenir le niveau  qui permettrait un tel avancement.

Ouf ! quel travail !

Sortir de la logique habituelle de penser

Dans cette manière de procéder vous associez une cause à un effet, un plan d’action dans lequel A (l’effort) vous mènera vers B (le résultat) ; cela semble logique pour la raison ordinaire, mais justement, je vous propose de sortir de la logique des liens linéaires de causes à effets et de rentrer dans un monde paradoxal ou tout est relié et fonctionne de concert.  Un espace quantique dans lequel existent tous les possibles en interaction potentielle. On l’appelle dans le travail avec les contes merveilleux, le Monde de Tout-Possible.  

Einstein disait justement « Il est impossible de résoudre un problème avec le mode de penser et les habitudes qui l’ont créé ».

Alors suivez bien notre ami Albert …

Prenez un carnet de notes et commencez…

albert einstein (5)Prenons le premier exemple : si vous avez quelques kilos en trop, vous pensez probablement que c’est parce que vous avez trop ou mal mangé, pas assez pratiqué d’exercice, donc vous voulez faire la même chose mais à l’inverse. Vous restez alors attaché à un problème et à la forme sous laquelle il se présente. Vous êtes donc limité car vous cherchez la solution dans le carré du problème. Vous ne faites que le renforcer. C’est  ainsi que, le plus souvent, après un régime, les personnes deviennent plus grosses qu’avant le régime ou qu’elles deviennent dépendantes des régimes.

Deuxième exemple : pour votre promotion professionnelle, vous croyez manquer de connaissances et donc vous voulez les augmenter par la fréquentation des cours du soir. Là aussi vous ne pensez que par actions/réactions et peur du manque qui plus est !

Ce mode de penser dualiste, dans les deux cas, est « conditionné » et je vous suggère ici qu’il existe d’autres manières de penser et d’obtenir des résultats comme nous l’a indiqué Albert ( C’est mon favori celui-là, presque mon « maître à penser »). Quitte à prendre des références, vous avouerez qu’autant prendre parmi les meilleures.

Si les résultats escomptés étaient simples à obtenir, pourquoi ne pas procéder ainsi après tout. Pour certains objectifs celà fonctionne, mais moi je vous parle d’objectifs devant lesquels vous vous sentez pratiquement « impuissants ».  Ce qui se passe habituellement – l’abandon des bonnes résolutions – nous montre qu’il est préférable d’utiliser un autre plan, une stratégie extraordinaire. C’est ce que je vous propose.

Car la question qui se pose est : êtes-vous vraiment prêts à accepter toutes les conditions fastidieuses du changement ordinaire que vous programmez ? sur vos seules forces ( celles de votre ego bien sûr) ?

A savoir pour récapituler :

  • pratiquer le sport + suivre le régime alimentaire
  • vous remettre en question et vous déplacer pour voir votre famille
  • assister au cours du soir.

En y réfléchissant bien, un déménagement pour un appartement un peu plus spacieux vous arrangerait bien également. Vous vous sentez donc déjà complètement dépassé…avant de commencer pas vrai  ?

Comment faire ?

Dressez une liste précise des obstacles qui mettraient rapidement vos résolutions en péril :

  • 1.    Vous avez déjà essayé de faire du sport sans succès car vous n’y trouvez pas de joie et aucun régime ne vous a jamais fait mincir, bien que vous en ayez  essayé plusieurs.
  • 2.    Votre famille est à l’autre bout de la France, comment  auriez-vous le temps d’aller les voir et   comment  seriez-vous reçu ?
  • 3.    Les cours du soir seraient  risqués  pour votre couple, car votre épouse  se plaint  que vous passez trop peu de temps ensemble –  et c’est   bien aussi votre sentiment.

Dans ces conditions, vous doutez complètement de pouvoir tenir vos résolutions en passant par toutes ces contraintes. Vous n’êtes pas superman ou superwoman, du moins pas de la façon dont vous alliez vous y prendre. Vous deviendriez vite un « héros fatigué ».

Recourez au miracle : le mode de vie quantique du Héros

albert einstein (4)Oui vous avez bien lu : recourir au miracle ! il faut apprendre à imaginer comment la Providence pourrait  répondre à vos vœux. Il est temps d’apprendre le mode de penser quantique ( ou « inspiré », c’est la même chose). Le changement réel ne se fait qu’à  l’intérieur de soi-même et se déploie ensuite dans le monde extérieur. Alors arrêter de dépenser de l’énergie en pure perte dans des actions qui ne vous plaisent pas vraiment.

Malheureusement, votre esprit n’est généralement pas capable de concevoir le miracle. Votre mental ordinaire, conditionné ne fait que resservir des solutions connus et caduques. Il va vous falloir, par le pouvoir de l’imagination, produire des scénarios concrets possibles dans lequel le plein accomplissement vous serait donné par grâce et non par la somme de vos efforts. Cela suppose de devoir s’en remettre à la Fécondité ; c’est le mode de vie du Héros. C’est une stratégie extraordinaire que vous devez développer si vous voulez que votre vie devienne un conte de fées !

Voici comment  :

Par le pouvoir de l’imagination

L’imagination est plus importante que le savoir, car le savoir est limité, alors que l’imagination embrasse l’univers entier, stimule le progrès, suscite l’évolution.(Albert Einstein)

·         Prenez le temps d’imaginer dans les moindres détails, rencontres, évènements, coïncidences, inspirations qui, malgré vos obstacles apparents, accompliraient tous vos souhaits. Jusqu’à ce que le miracle vous semble possible, évident. C’est le seul travail que vous ayez à faire !

·          Formulez vos questions comme des énigmes « Comment la Providence va-t-elle s’y prendre pour répondre à ma demande d’avoir un corps svelte, de me réconcilier avec ma famille et d’avoir une promotion professionnelle ? »

ResRessentez la situation comme déjà réalisée et réjouissez-vous de ce miracle.

La distinction entre le passé, le présent et le futur n’est qu’une illusion, aussi tenace soit-elle. ( Einstein, Albert)

·         Votre vie alors devient une aventure passionnante que vous inventez ; vous ouvrez en vous de nouveaux points de vue qui vous permettront d’appréhender de nouvelles opportunités dans le réel. Vous vous réjouissez en imaginant les scénarios.

La Puissance des emblèmes

·         Maintenant que vous tenez des scénarios imaginaires de réussite, reformulez vos obstacles comme des emblèmes

Qu’est-ce qu’un emblème ?

emblèmeUn emblème est plus ou moins synonyme de symbole ; c’est  une chose qui en représente une autre. Les emblèmes comme les symboles, servent à relier, à fédérer, à tisser des liens entre les choses ou les êtres. Ces emblèmes vont vous servir à vous rappeler ces énigmes que vous avez imaginées pour vos souhaits. Grâce à eux, votre cerveau va tisser de nouveaux réseaux de neurones et ouvrir une vision élargie de vos possibilités. Sinon, quand vous pensez à votre souhait vous l’associez habituellement  à votre obstacle, comme par exemple :

  • comment pourrais-je avoir une promotion alors que je ne peux me rendre  aux cours du soir ?
  • ou comment pourrais-je me sentir bien dans un corps svelte  alors que je n’aime pas le sport  et que les régimes n’ont aucun effet  positif sur moi ?
  • ou comment me réconcilier avec ma famille alors que ma situation géographique rend les choses si difficiles ?

Dans ce mode de penser rationnel, vous tournez en rond dans les mêmes problématiques ; vous restez dans une fermeture de la pensée ( conditionnement mental)

Comment se servir des emblèmes

:L’accomplissement des souhaits se situe au-delà de la logique linéaire.

  • Faites un tableau à deux colonnes. Placez les souhaits/besoins dans la colonne de gauche, les obstacles/emblèmes dans celle de droite. MAIS ATTENTION !  dans le désordre.
  • Ainsi vous réalisez  une grille d’objectifs croisés,  vous sortez de la dualité souhait /obstacle qui vous bloque et vous oblige à lutter.
  • Vous apprenez à dépendre totalement de la Fécondité, du monde de Tout-Possible.
  • Vous allez maintenant régulièrement énoncer des phrases du genre ( selon les croisements que vous aurez fait sur votre grille) de celles qui suivent :
  •     » le manque de disponibilité que je déplore pour rendre visite à ma famille  me rappelle comment je pourrais obtenir une promotion professionnelle ».
  •      » les cours du soir que je ne peux pas assumer sans blesser mon épouse me permettent de me souvenir que je vais devenir svelte. »
  •  »  mon manque d’enthousiasme pour le sport ou les régimes me rappelle que la Fécondité pourrait bien me permettre de me réconcilier avec ma famille éloignée. »

 

C’est de cette manière que des solutions  inattendues surviendront pour résoudre vos problèmes, sans effort. Vos souhaits se résoudront dans l’ensemble car dans le monde quantique tout s’informe ; tout fonctionne ensemble et non d’une façon séparée. La vision dualiste du monde est une habitude qui s’appuie sur des erreurs de jugements liés à la limitation de nos sens.

La résolution : libérez votre pensée

albert einsteinLa résolution (le mot reprend alors son sens premier) devient ainsi la nouvelle solution et non une contrainte velléitaire. Tout s’est résolu dans l’ensemble et non sur vos seules forces ( ce qui est extrêmement fatigant). Vous exercez évidemment moins de contrôle personnel (votre égo doit s’en accommoder), mais votre vie est facilitée. Pour ceux qui établissent une vraie alliance avec ce monde de Fécondité ( qui veulent le merveilleux pour le merveilleux et non pour leurs petits avantages personnels), la vie devient un champ  vaste d’expériences et d’accomplissements.

Seule une adhésion totale par le cœur vous mettra en route et vous permettra de sortir de la banalité des solutions ordinaires. Le coeur est la source de la vitalité, appuyez-vous sur lui ; il donne l’énergie et permet de déchirer le voile de la construction mentale conditionnée. Nous vivons à un niveau ordinaire de la réalité où les formes nous semblent séparées les unes des autres. Sortir de cette apparence demande une grande liberté de penser.

Vos problèmes, selon les exemples cités dans cet article pourraient se résoudre ainsi et vos souhaits se réaliser tel ce scénario que j’ai imaginé :

C’est l’un de vos frères que vous ne voyez plus depuis longtemps qui est muté tout près de chez vous. Comme il se sent un peu isolé, il reprend spontanément contact avec vous et a complètement oublié vos différends passés. Par son intermédiaire, vous reprenez contact à tout le reste de la famille. Vous en éprouvez un énorme soulagement et une joie  qui vous font   abandonner cette habitude de grignoter, compensation à ces conflits qui vous hantaient. Vous retrouvez votre ligne  et du coup votre allure et votre moral sont  transformés. Cela est  très remarqué  dans votre environnement professionnel ;  en outre, votre nouvel enthousiasme vous fait réussir quelques fameuses affaires commerciales. Votre hiérarchie vous propose alors un avancement et une formation interne qui n’entame en rien le temps que vous avez à consacrer à votre couple.

résolution einsteinMais vous avez le droit de vous interroger sur cette étrange stratégie ! car comme disait encore Albert

il est plus facile de désagréger un atome qu’un préjugé !

Néanmoins, je vous propose de l’essayer  avec innocence et en totale adhésion, pour qu’elle réussisse.

Si cet article vous a plu ou vous a été utile, merci de le partager.

 

               

Leave a reply

CommentLuv badge