Miroir ô miroir dis moi si c’est bien moi …

Nous ne pouvons pas tout voir de notre environnement. Notre cerveau choisit donc qui lui est nécessaire. Il sélectionne « en miroir » ;  ce qui va nous interpeller des évènements, des gens, des choses,  nous faire vivre des émotions qui nous concernent , nous ressemblent, parfois à nos corps et coeur défendant. Oui, nous n’aimons pas toujours ce que nous voyons et préférons casser le miroir plutôt qu’ouvrir notre coeur.

Hasard ?

On dit bien « il n’y a pas de « hasard ». Cela veut dire que les évènements qui semblent fortuits ont un sens pour nous, conscients  ou pas. Ils participent d’une organisation globale intelligente. La vie est intelligence pure, information cohérente, organisatrice. Son intelligence, ses projets organisateurs se lisent partout dans la nature. Rien n’est laissé au hasard, tout se complète, se recycle. Donc comment croire que ce qui nous arrive le serait ? Plus nous participons consciemment à ce processus et plus la vie est fluide et gratifiante pour nous. Plus nous le refusons et plus souvent et longtemps le miroir se représente puisque c’est ce que nous avons besoin de voir et sa-voir de notre accomplissement.  Nous avons en quelque sorte attiré ce miroir pour avancer, grandir, intégrer des facettes de nous-mêmes. Nous sommes faits des mille et une facettes du monde.

Un miroir réfléchissant

Réfléchissez justement ! que signifie « réfléchir ? tout simplement porter son attention sur le monde (choses, personnes, évènements) pour comprendre c’est à dire « prendre avec soi »; la synthèse de notre réflexion nous concerne. Un miroir réfléchit notre image, nous la renvoie. C’est évident pour notre apparence physique, mais sachez que pour notre vision intérieure le phénomène est le même. Pourquoi en serait-il autrement ? Concernant un témoignage, par exemple, dix personnes donneront des interprétations différentes. Concernant l’appréciation d’une oeuvre d’art, idem. Chacun, de son point de vue mire l’objet, le miroite et même si certains point de vue convergent, ils ne peuvent absolument jamais être complètement identiques. Ce que nous en voyons est une facette de nous-mêmes.

Reflets de soi

Quand une information, sous forme évènementielle, relationnelle nous arrive, elle nous concerne, nous enrichie si nous l’acceptons. Les autres, autour de nous sont un champ inépuisable de connaissance de soi et d’intégration. Comment voir, sinon, qui nous sommes à l’intérieur ? Il est plus facile de s’observer à l’extérieur qu’à l’intérieur.
L’autre, l’ami, le conjoint, l’enfant  est  un reflet de soi-même. Lorsque  l’on découvre la bonté d’une personne, nous voyons le reflet notre propre bonté. Quand nous décelons chez l’autre, un aspect qui nous dérange , c’est une facette de nous-mêmes que nous refusons de voir et d’accepter. Nous avons été éduqués  à ne pas nous regarder dans le miroir…et à mettre un masque pour nous en protéger  !

Un processus identitaire

C’est à travers les autres que nous connaissons ainsi notre identité. L’identité est bien là où nous sommes identiques. Sans cette « identité » nous n’aurions pas le sentiment d’exister. Le sentiment d’exister vient de ce jeu de facettes que nous désirons ou repoussons. Je rappelle que notre identité se construit dans la polarité affirmation de soi/fusion dans le tout ou différenciation/rapprochement. Pour plus de précisions, voir l’article Faites-vous du développement relationnel

Dialoguer avec le miroir

Ce n’est parfois pas facile du tout. Quand quelqu’un nous répugne, nous horripile, que nous le trouvons détestable, nous ne sommes pas du tout disposés à accepter la théorie du miroir. C’est alors qu’il faut réfléchir subtilement car souvent l’autre est un miroir grossissant. Il faut se demander :

  • qu’est-ce que je lui reproche exactement ? quel défaut ? quel comportement ?
  • y aurait-il un domaine dans ma vie où je me comporte comme lui ?
  • dans le présent ou peut être dans le passé ?

Le miroir du futur

Quand vous désirez voir arriver quelqu’un ou quelque chose dans votre vie, dans le futur, demandez-vous quelle est la qualité, que représente ce désir et commencez de la refléter. Vous allez faire le processus du miroir inverse ; c’est vous qui allez présenter le miroir dans lequel l’autre a envie de se voir beau, aimant. Mettez dans le monde ce que vous voulez y trouver.

Exemple : vous voulez rencontrer un amoureux, une amoureuse ? La qualité que vous voulez vivre c’est l’amour. Bien !  Alors commencer à vous exercer à l’amour ici et maintenant envers tout ce qui se trouve devant vous. N’attendez pas l’heureux(se) élu(e).

Que va  t-il se passer ? vous allez bien sûr lever des lièvres ! je veux dire tout ce qui se cache en vous et qui empêche l’amour va apparaître en miroir ! Intéressant non  ? C’est comme avant d’aller au bal, vous vous apprêtez dans le miroir pour être la plus belle, le plus beau. Votre beauté, votre amour, à un moment donné sera suffisamment fort pour magnétiser la personne à aimer ; l’amour fera « aimant ». Elle aura envie de se regarder dedans.

Conclusion

Comprendre le monde, se comprendre, c’est  réfléchir, se réfléchir sur le monde. Dans le couple et pour les rencontres être attentif au phénomène du miroir est particulièrement intéressant et essentiel au lieu d’émettre des jugements sur l’autre. Pour que l’image que renvoie le miroir s’améliore, c’est un changement sur soi-même qu’il faut faire ; on ne peut pas changer l’autre sinon en cassant le miroir. C’est logique non ? Vous n’avez jamais demandé au miroir/objet de changer le reflet qu’il vous renvoie ? C’est bien vous que vous améliorez pour que l’image soit meilleure ?

Laissez s’il vous plait un commentaire sur vos histoires de miroir !

Incoming search terms:

  • leffet miroir en amour

14 comments on “Miroir ô miroir dis moi si c’est bien moi …

  1. Jacques

    miroir à facettes voila une belle métaphore pour les messages que nous envoie le Monde
    Je trouve ton article fluide et sythétique Merci
    Et ma contribution sera de dire que HAZARD est un autre nom de DIEU !!!!

  2. Elisandre

    Bonjour cher Jacques,
    ravie vraiment de t’accueillir sur le blog !

    Nous avions beaucoup parlé à un moment de blog !
    Et puis j’apprécie toujours tes mots qui viennent bien à propos.
    A très vite
    Elisandre

  3. Michael

    Bonjour Elisandre,

    C’est intéressant de voir l’autre comme un miroir qui nous renvoie nos propres peurs, frustrations ou défauts. Cela peut nous aider à mieux comprendre les confits dans le couple, non pas en remettant en cause l’autre mais… soi meme!

    Michael
    Un article par Michael : Changer l’autre

    1. Elisandre (le Royaume Amoureux)

      Eh oui Michael, parce que nous ne voyons pas le monde (l’autre y compris bien sûr) mais nous nous voyons dans le miroir du monde…et nous ne voyons que nous.

      Notre égo est devenu tellement « conditionné » qu’il ne voit que lui tout en croyant que cela ne l’est pas.

      Nous avons pourtant des opérateurs cognitifs dans notre cerveau, capables de nous laisser voir le monde en vrai, la vraie vie, le champ d’énergie infini, la conscience.
      Les habitudes « séparatistes de notre cerveau tiennent notre conscience fermée.
      Cette façon de voir est un véritable symptôme d’une maladie que l’on nomme « l’indépendance ».
      Tout est interdépendant dans ce monde.

      Au plaisir
      Elisandre

  4. Elisandre

    Bonjour Emma !

    Oui il vient à notre rencontre, le « hasard », surtout quand nous avons des désirs forts ou des manques. C’est le Pouvoir de vie qui s’engouffre alors pour nous donner les outils d’accomplissement. Ce sont les fameux outils magiques des contes de fées !

    Non préparés à cette alliance à la fécondité de la vie – la grâce divine – , venant nous appuyer dans nos démarches d’accomplissement, beaucoup risquent de ne rien voir, de ne donner que peu d’importance à l’évènement, ne sachant lui donner un sens résonant.

    Il est une autre formule de Einstein qui dit : « Le hasard est un moyen que Dieu emploie pour passer incognito »
    J’adore !
    Merci Emma
    A bientôt
    Elisandre

  5. Sylviane

    Bel article Elisandre que mon cher Carl Gustav JUNG aurait aimer.

    En effet, tu décris tout à fait bien le phénomène de l’OMBRE et cet effet miroir est une aide formidable pour la connaissance soi. « Ceux qui ignorent leur Ombre (ou qui ne veulent pas la réconnaître) sont assis sur un volcan qui menace d’entrer en éruption à n’importe quel moment » disait-il.

    Donc, en conclusion plus nous acceptons l’Autre plus nous nous acceptons nous-même.
    Un article par Sylviane : S’obstiner ou lâcher prise

  6. Elisandre

    Bonjour Sylviane !
    Merci de ton passage.
    Bien sûr que Jung a raison et j’ajouterais à sa phrase : « où dans un gouffre profond »
    J’ai pratiqué longtemps le gouffre, par ignorance bien sûr. L’enfer ce n’est pas les autres mais l’absence des autres, l’absence de lien, l’absence du miroir « éclairant ».
    Elisandre

  7. Philippe

    Excellent article Elisandre, ça finit par ne plus me surprendre ! 🙂

    C’est tellement évident ce que tu dis : ce qui nous dérange de l’autre, ce sont des aspects de nous-même que nous en voulons pas voir …
    Et la manière constructive, le moyen de « renverser la vapeur » c’est de rechercher qu’est-ce qui, à l’intérieur de nous-même, ressemble à cet aspect qui nous « horripile » chez l’autre, pour pouvoir ainsi travailler dessus et nous transformer !
    Egalement, si l’on veut « rencontrer » l’amour, en fait il faut le faire vivre en soi-même …
    Encore merci pour ta synthèse claire te très plaisante à lire !

    Amicalement !

    Philippe
    Un article par Philippe : Soupe Thaï Végétarienne

  8. Elisandre

    Bonjour Philippe, c’est toujours un plaisir de t’avoir comme hôte.

    Oui le miroir est en fait l’élément conciliateur. il n’y a pas vraiment besoin de travailler sur soi mais de se mettre en relation avec l’autre à travers le miroir. En fait c’est paradoxal. L’autre est un autre et en même temps te permet de TE voir. Il te fait un ENORME CADEAU

    Il y a juste à le recevoir ce cadeau, l’apprécier, le découvrir.

    Dans le miroir des autres, nous pouvons nous faire bien plus beau que quand nous regardons notre reflet dans un miroir objet. Parce que les produits que nous pouvons utiliser pour notre mise en valeur sont des produits de bonté autant que des produits de beauté.

    Merci Philippe.
    Elisandre

  9. Elisandre

    Merci de ta participation chère Marjorie !
    Elisandre

  10. Pingback: Mission accomplie ! faire-part amoureux | Le Royaume Amoureux

  11. Tikate

    Bonjour,
    Tout le monde ici à l’air de tout à fait comprendre. Je ne comprends pas. Je reproche à mon mari de ne pas être généreux avec les autres dans le sens accueillant et ouverts. Je ne me considère pas du tout comme ça. Comment est ce que ça pourrait être un effet miroir ?
    Merci pour vos réponses.

Leave a reply

CommentLuv badge