Ils ont dansé avec un ange …histoire d’amour

Voici un dossier « de fond », qui comprendra une suite de 3 articles, dont vous pourrez tirer beaucoup d’enseignements si vous le lisez avec attention ! Ce dossier vous apportera sagesse et profondeur de réflexion sur les enjeux de la relation amoureuse et son fonctionnement inconscient. C’est l’histoire romantique de ELLE et LUI.

« On rejette souvent les personnes pour les mêmes raisons qu’on les a désirées »

          Cette  histoire  en est une illustration. Les qualités qui attirent chez quelqu’un sont celles qui lui sont reprochées  ensuite. C’est le défaut d’une « vision » parasitée par le passé. La gentillesse devient un manque de réactivité, la poésie devient de la bêtise etc…et chacun  de  se retrouver avec son égo comme seul compagnon de misère !

Une des croyances les plus profondément ancrée dans notre société, est que les choses nous arrivent de l’extérieur, qu’elles ont une cause en dehors de nous, une cause indépendante de notre volonté et que la faute en revient aux autres. Cela nous laisse alors dans l’impuissance, la déception et l’amertume.

L’avez-vous remarqué  ? :

Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. Bouddha

             Vous comprendrez  que rien n’est jamais figé si on ne veut pas rester dans les regrets et la déception. Il faut changer ses pensées pour changer son monde. Plus facile à dire qu’à faire ? cela dépend pour qui. Il faut cultiver sa plasticité neuronale !

LUI

LUI, il  était seul depuis des années et rêvait  tout éveillé de la femme idéale, celle qu’il pourrait serrer enfin dans ses bras toutes les nuits, qui ne le quitterait jamais, même pas une seule nuit.  Mais il ne faisait rien pour la rencontrer, ou si peu. C’est un écorché vif,  qui n’a jamais pu vivre vraiment ses sentiments, ne s’est jamais senti aimé pour lui même.

Il détestait et fuyait  les femmes parce qu’elles l’avaient trompées disait-il …ou lui même s’était trompé, ou il les trompait à sa façon, certainement ! sans s’en rendre compte ? il croyait, comme beaucoup que la cause des malheurs est à l’extérieur de soi….

Un jour quelque chose, quelqu’un l’a poussé à « aller danser ». Il rêvait de valser avec sa princesse. Les quelques  tentatives qu’il avait faites , maladroit danseur , s’était soldées par des rejets de femmes exigeantes, amazones musclées des temps modernes, sur les pieds desquelles il ne faut pas marcher ! Des anti-mecs quoi !

Il resta vexé, humilié pour bien longtemps. Quel courage il lui a fallu ce soir là pour  partir ! quelle humilité à déployer si encore il se trompait de pas ou de rythme ! ou bien,  ne ferait-il que boire un café et renter chez lui, comme le plus souvent, seul dans son grand lit froid. Dans son lit, il ne voulait personne pour une nuit ou deux. Non ! seulement pour la vie. Tout ou rien ! et depuis si longtemps, il n’avait rien ! il voulait que Dieu lui-même soit jaloux de lui !

Il l’a fait enfin ! il est sorti.

Un merveilleux destin l’attendait à la croisée des chemins !

ELLE

De son côté ELLE était aussi seule depuis très longtemps et rêvait de « l’homme de sa vie ». Elle avait foi  qu’elle LE rencontrerait, celui qui lui tiendrait fermement la main pour le reste des temps. Elle rêvait de danser avec lui pour l’éternité. Elle rêvait d’un homme qui aurait l’audace de l’aimer  sans lâcher sa main.  Un homme qui marcherait sa parole, qui la danserait même. Une sorte de Prince Charmant souple de corps et d’esprit …en quelque sorte. Etait-ce trop demandé ?

ELLE  vit un peu en apesanteur … même quand elle n’est pas dans les ascenseurs. Un peu étourdie  à cause de son lien avec le Ciel, une sorte de tourterelle…un peu effrayée parfois. Son nid était plein d’occupations mais vide d’amour depuis si longtemps !

Ce soir là, elle a été courageuse aussi. Elle est sortie alors qu’elle n’en avait guère envie ! Elle avait vraiment assez des prédateurs et autres dragueurs ! Au milieu de ceux-là, se demandait-elle, ne pourrait-elle y trouver enfin CELUI qu’elle attend, qui lui conviendrait vraiment,  avec qui elle pourrait faire des projets, accomplir des souhaits ? Un homme intelligent ! Elle en fit le voeu, infiniment et jura sur son Honneur d’aimer ce prince indéfiniment. Un voeu réalisé contre une promesse de fidélité.

Alors …

Un souffle de vie

Un courant d’air ? …  mais non rien…la porte n’a pas bougé. Personne n’est entré, personne n’est sorti. IL a pourtant posé son café, s’est retourné. Quelques minutes avant Elle n’était pas là, juchée sur ce grand tabouret ? Comment est-elle arrivée ? Qui l’a déposée ?

Devant cette apparition, sans réfléchir, pour la première fois depuis si longtemps, sans maugréer, il s’est levé immédiatement.

Madame, voulez-vous danser ?

Qui lui avait jamais dit « madame » en ce lieu ? qui le dit encore ? Les femmes sont « interpellées » par des gestes ou par le regard, approchées subitement, touchées parfois sans permission. Les moeurs sont bien « relâchés ». Ou est  le sacré ou même seulement  le respect ?

– oui ! répondit-elle assurément.

ELLE l’avait à peine vu… juste l’espace d’un instant, mais ELLE a soufflé un  oui puissant, certain, sans équivoque, comme un souffle de vie qui vient ranimer un coeur qui chavirait de solitude supportée. Oui à la vie, hors du temps. Le souffle de son être. Bien sûr ! elle savait que tous les souhaits prononcés du fond du coeur sont exaucés ! Elle savait que c’était LUI !

La danse des anges

Céline Zorzenone – Tango fusion – 47000 Agen

L’orchestre jouait  un tango langoureux ; une danse d’amoureux...petit-petit-long, petit-petit-long …et  la magie a commencé entre eux. Quelques paroles, un regard, des frôlements, un petit baiser sur la joue, délicatement …ils étaient amoureux. Leurs mêmes voeux s’épousaient, là maintenant.

LUI était maladroit pour danser parfois, ELLE autant, mais elle ne lui en voulait pas. Qui est parfait ? au contraire c’est amusant, c’est vivant ! Elle ne cherchait pas un homme parfait. Elle l’avait trouvé, cet imparfait idéal, celui qui lui allait comme un gant. Quand on rêve si fort, quand on prie si fort et que l’on est exaucé…il n’y a que le diable qui lui n’est JAMAIS content !

Sa femme idéale

Et LUI que cherchait-il ? une femme aimable, gentille, souriante, conciliante, simple, et intelligente ?  Il l’avait trouvée sa perle rare. Elle avait toutes les qualités ! jolie et coquette en plus disait-il ! il l’appelait « mon ange » ! Ils s’aimaient follement et trinquaient à leurs amours tout le temps.

Chaque faux pas dans la danse, était prétexte à rire, à plaisanter, à recommencer, à s’embrasser goulument. La danse apprend aux amants à être indulgents, à s’accorder, à s’accoupler. Il l’appelait sa « tite femme », son bébé…que des mots tendres. Elle en faisait autant. Quelle liberté d’aimer ! Etait-ce le rêve ou la réalité ? Mais n’est-ce pas la même chose quand un jour on ose aimer ?

« Comme personne n’a jamais osé t’aimer »

Il lui jura cette audace un soir avant d’aller danser ;  elle en pleura de joie. Quelqu’un avait-il jamais osé l’aimer vraiment,  ELLE pour tout ce qu’elle est, tout simplement ? ses forces, ses faiblesses, son passé, ses espoirs, ses rêves. Il lui trouvait toutes les qualités et réciproquement.

Des nuits entières enlacées, des serments tout le temps. Le paradis sur terre pour ces amants.

Là où est l’ange, le démon sommeille seulement !

La danse était  LEURS moments magiques, leur retrouvailles intimes. Il la tenait dans ses bras comme un cadeau précieux qu’on ne lâche pas,  et ELLE ne voyait que ses yeux amoureux.  Mais dans ce monde, les prédateurs rôdent partout...et surtout,   à l’intérieur de nous.

ELLE aurait  voulu vivre comme ils dansaient…en riant, avec simplicité, félicité, fluidité, d’instant en instant vers un avenir renaissant, laissant doucement le passé  !

LUI des velléités cachées le dévoraient ! Ses exigences le décourageaient ! Ses rigidités l’obsédaient ! Le passé le hantait ! Ses repères disparaissaient !

Les vautours attaquent les tourterelles pour les dévorer. Ils étaient comme deux tourtereaux vulnérables dans cette foule où ils dansaient, dans ce monde où tout bascule, pour un rien, si on ne sait pas s’accrocher ferme  au merveilleux !

Alors, LUI est devenu soupçonneux ; de tout, de tous et d’un rien, et puis aussi d’Elle, à s’en couper le souffle, à lui  couper les ailes…à vouloir lui arracher les yeux !

Il ne vit même pas que c’était l’amour entre eux qui était envié et non pas ELLE  qui était convoitée ! Les femmes seules ne manquent pas !  mais les couples qui s’aimaient comme eux font fantasmer ! il crût alors que sa tourterelle s’envolerait comme celles de son passé.

Il n’a pas vu le cercle sacré dans lequel elle était protégée depuis bien longtemps – sorte de château de la Belle au Bois Dormant – dans lequel elle était enfermée depuis 100 ans.  Pas besoin de cage même dorée ! Son amour pour Lui était suffisant, sa certitude inébranlable pourtant.

Il oublia l’Ange du destin heureux.

Il oublia l’inspiration qui les avait réunis et retrouva ses vieux schémas de pensées, ses rigidités.

Ne voudrait-elle pas un autre cavalier, plus adroit que lui, plus beau, plus jeune, plus vieux, plus zélé ? quelle idée diabolique le prenait ? plus, moins, plus, moins…il s’est mis à calculer,  raisonner, supputer, supposer, comparer, surveiller, espionner, se torturer, analyser le passé, s’impatienter, créer un  avenir incertain, un futur malheureux, puis un présent désastreux, pour  rien !

Il ne savait pas  qu’il ne projetait que son monde intérieur hanté de doutes et de rancunes  sur un présent qui en devenait fatalement le miroir complaisant !

Il a oublié  qu’il méritait enfin un sort  glorieux, le repos du guerrier   ?

ELLE,  la peur l’a prise, enserrée, enfermée. IL s’est mis à soupçonner même ses amitiés, tout ce qui l’avait construite jusqu’à présent, lentement.  Elle ne savait plus quoi ni comment faire, se tenir, que dire, que prouver, qu’expliquer ?

Elle n’avait même plus la force de réfléchir pour savoir comment les sortir  de cet enfermement, de cette cage qui se refermait sur eux, les étouffant. La peur est paralysante, tétanisante.

Les démons du passé se sont alors déchainés. Les jugements, les discrédits tombèrent. Les sorcières se démenèrent. La peur amène le doute, vient glacer l’amour,  emporter sa proie au fond de sa grotte et la dévorer.

Un vautour menaçait maintenant l’ange de l’amour !

Plutôt la perdre que la perdre !

LUI a eu si peur de perdre sa colombe qu’il a préféré l’immoler. Plutôt la perdre que la perdre ! Au moins, c’est LUI qui décidait maintenant, au nom de Dieu ! Dieu ne reprend pourtant pas ce qu’il donne. Seul le diable (celui qui divise) déguisé, vient  narguer, éprouver un amour naissant. Puisqu’IL souffrait eh bien !  ils souffriraient tous les deux ! Quelle consolation !

Il avait pourtant dansé avec un ange !

Cette histoire me fait penser à la chanson d’Edith Piaf : « emporté par la foule qui nous traine et nous entraine et nous éloigne l’un de l’autre…mais Edith ne vivait et ne chantait que des drames, ceux de son passé miséreux.

Quel est le prix du rêve  à vivre dans le réel ?

Même si l’Ange du destin heureux joue la musique de l’Amour, il faut apprendre à danser avec les faux-pas, les fausses notes, humblement et…vivre comme on danse, naturellement et en riant pour déjouer à deux les sortilèges, les pièges du fragile  égo  fallacieux ! 

Nous seuls sommes responsable de TOUT ce qui nous arrive et nous seulement. Les « déceptions » sont des leurres. Personne n’est déçu qui n’attend rien et reçoit tout ce qui vient comme pain béni. Les déceptions sont des PAR-DONS qu’on a oublié de faire, des rancunes que l’on retient.

Notez bien ceci : On devrait fêter les problèmes autant que les heureux évènements, comme une occasion de se connaître mieux ! Car tout s’arrange tout le temps pour le mieux. Les égos ne sont pas tout-puissant et beaucoup trop orgueilleux.

Attention !

Le rêve à un coût :

L’avenir à deux

Le futur n’est que du passé à réorganiser dans le présent en changeant ses pensées et ses croyances. Toute relation commence par le réveil dans le présent,  des fantômes du passé, C’est le prix à payer, mais à deux c’est vraiment mieux !

lire la suite…ils ont dansé avec un ange , deuxième partie

Vivez l’amour émerveillé !

 

Incoming search terms:

  • conte lange amoureux
  • deux personne dansé

10 comments on “Ils ont dansé avec un ange …histoire d’amour

  1. Sco!

    Coucou Elisandre,

    Elle est belle cette histoire. Elle commence bien et se termine dans la tristesse. Était-elle véridique?

    C’est tellement vrai ce que tu dis au sujet des qualités d’une personne qui nous attire; des qualités qui deviennent des défauts par la suite. Et je suis tout à fait d’accord sur le fait que ce que l’on expérimente vient de l’intérieur de soi et non de l’extérieur.

    Si ce couple n’est plus ensemble, je trouve cela bien dommage.

    Amicalement,

    Sco!
    Un article par Sco! : Pas une mince affaire de faire un régime quand on est en couple

    1. Elisandre

      Oui Sco cette histoire est véridique.

      Pour chasser les démons du passé il faut déjà s’apercevoir qu’ils sont uniquement à l’intérieur de soi…question de conscience.
      Nous sommes éduqués à l’inverse alors ça complique. Cela s’appelle « être mystifié »
      La mystification est une tromperie dans l’éducation qui nous fait croire que nous ne sommes pas responsables de ce qui arrive. Nous faisons tout arriver par nos pensées. LUI comme ELLE ont tout fait arriver par leur pensées.
      En l’occurrence là, au niveau collectif, Adam et Eve sont chassés du Paradis de l’amour et c’est la femme qui est accusée. Ils ont joué le mythe fondateur.
      Pour ne pas rester bloqué dans cette situation, il faut réconcilier l’Homme et la Femme et qu’ils se réconcilient avec Dieu et avec eux-même.
      A bientôt Sco !
      Elisandre

  2. hannah@technique Tipi

    Bonsoir Elisandre,
    Je trouve ta dernière phrase sublime et terrible, « le rêve a un coût, le prix des cauchemars du passé ».
    C’est tellement vrai. Il m’ont effectivement coûté très cher jusqu’à ce que le crédit soit remboursé!
    Un article par hannah@technique Tipi : La fatigue du webmaster, connais pas!

    1. Elisandre

      Bonjour Hannah,

      Ou cette phrase est effectivement comme tu dis sublime et terrible ; elle est bien de moi pourtant car comme toi, aussi bien conscientisée;
      A tout bientôt
      Elisandre

  3. Emmanuelle (aimaenergy)

    Bonjour Elisandre,

    Très belle histoire à lire. Cela me fait penser à l’un des rêves de Jeff Brown qu’il donne à la fin de son livre, que le dimanche matin ai lieu d’aller à la messe, la personne se tourne dans le lit vers son partenaire et voit Dieu en lui.

    Tu verras après le féminin divin, je viens enfin de traduire le masculin sacré, la boucle est bouclée. Un an entre les deux.

    Avec mes amitiés à la fée

    Emmanuelle
    Un article par Emmanuelle (aimaenergy) : Le masculin sacré, de Jeff Brown

    1. Elisandre

      Bonjour Emmanuelle,
      Toujours ravie de t’accueillir !
      Merci pour la suite de l’histoire, c’est intéressant et je vais aller voir ce que tu m’indiques sur le masculin sacré bien sûr.
      A tout bientôt
      Elisandre

    1. Elisandre

      Bonjour Régis,

      Je serai intéressée que tu nous en dises un peu plus sur ta lecture de ce mythe et ce que tu veux dire exactement.
      Il est évidemment dans cette histoire, question d’un TERRIBLE JUGEMENT ! Bien sûr que c’est une pensée courante et malheureusement implantée dans l’inconscient collectif, donc implantée dans la pensée du genre masculin; cela crée de véritables ravages au sein des couples.
      Tout le mythe est mal interprété, mais cela est la responsabilité de notre « mère l’Eglise » (je dis mère ironiquement bien sûr).
      Annick de Souzenel donne une véritable interprétation de la Bible et du Jardin d’Eden.
      La femme a vraiment été « dégradée » par l’Eglise, considérée comme un sous-humain et cela traine encore dans les inconscients.

      A bientôt de tes nouvelles

      Elisandre

  4. Pingback: Ils ont dansé avec un ange …deuxième partie | Le Royaume Amoureux

  5. Pingback: Ils ont dansé avec un ange…radiographie d’une relation amoureuse | Le Royaume Amoureux

Leave a reply

CommentLuv badge